in

La Turquie bombarde des positions kurdes en Syrie

C’est une offensive qui divise la communauté internationale. L’armée turque a lancé une opération terrestre et aérienne contre l’enclave d’Afrine, tenue par les unités de protection du peuple kurde. Une milice considérée comme terroriste par Ankara, mais qui reste un allié essentiel de Washington dans la lutte contre le groupe Etat Islamique dans ce territoire du nord de la Syrie.

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. La turquie n’attaque pas les kurdes, elle attaque les terroriste qu’ils soient turcs kurdes, arabes ou chrétiens ou juifs!!!
    Les kurdes musulmans sont nos frères et soeurs.
    Tout État du monde aurait fait comme la Turquie! N’oubliez pas les millions de personnes qui ont fui la Syrie et qui sont réfugiés en TURQUIE. La turquie a accueilli nos frères et soeurs syriens comme nos frères et soeurs kurdes pour la OUMMA!!!
    Faites trés attention aux termes que vous utilisez cher rédacteur du site Oumma.com car un terme peut fausser la réalité, qui ici est de combattre le terrorisme!!!

  2. LES AMIS DE MES ENNEMIS ?SONT MES ENNEMIES oui les kurde son PEU ETRE des musulman (nos freres)……daccord mais et etre allié des Etats Unis avec la france et une autre chose ,les etats unis , et la france sont main dans la main avec israel ,donc les kurde font une GRAVE erreur a s’allier avec les usa ,de plus chose que je trouve bisarre cest pourquoi les kurdes ne reclame pas l’aide d’un pays musulman ??? on se demande pourkooi ben y’a toujour ses rats des usa pour venir bombarder et tirer profit de leur massacre …bref ils sont pas les seuls ,les saoud ,sont de la meme couleur ..ils son parti jusqua meme demander a l’union Africaine a ce que Israel participe en tant qu’observateur dans l’assemblé africaine …

  3. En toute neutralité, je me pose la question: si un pays occidental se sentait menacé à ses frontières , serait-il resté les bras croisés?.
    Interrogeons l’actualité: il y en a qui vont “défendre” leur sécurité à des milliers de km de leurs frontières et sous des prétextes bidons justifiant l’invasion, le chaos … sans êtres inquiétés par le moindre coup d’état.
    Il y en a même qui vont jusqu’à exhorter l’assassinat des femmes palestiniennes enceintes ” puisqu’elles portent des futures terroristes” au nom de la guerre au terrorisme …
    N’est-ce pas les deux poids deux mesures depuis quelques siècles déjà?
    ou alors ai-je l’esprit qui tourne à l’envers?.
    Tout est un rapport de force et on n’aime pas la politique de la Turquie d’Erdogan qui a engagé le rapport de force: elle sensée rester couchée comme jadis offerte par la dictature militaire.
    On ne peut pas concevoir le monde dans l’égalité des hommes? c’est si difficile que ça?.

  4. “mais qui reste un allié essentiel de Washington dans la lutte contre le groupe Etat Islamique dans ce territoire du nord de la Syrie”
    Dire plutôt qui reste un allié de Washington dans dépècement des pays arabes et islamique et dans la recomposition de la zone sur des bases ethniques, afin de laisser le cancer sioniste s’étendre davantage dans ce corps moribond.

  5. Les kurdes sont musulmans.
    Il y a un problème qui date depuis la première guerre dite mondiale et que les kurdes n’arrivent toujours pas à faire la part des choses, et sont victimes du piège communiste et du culte républicain.
    Les Kurdes disent que les Turques ont une république, les arabes ont des républiques, les Iraniens aussi, pourquoi pas nous.

    Ce que les Kurdes doivent savoir, les arabes sont malheureux à cause du mot nation arabe.
    Dans l’Islam, il y a plusieurs peuples et une seule nation, la nation du prophète.

    Si les Kurdes croyants veulent gouverner les arabes, ils sont les biens venus, on ne demande que ça.
    Saladin était Kurde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Muslim Girl, une blogueuse américaine, refuse un prix de Revlon à cause de son égérie : l’israélienne Gal Gadot

Ces magnifiques réserves naturelles au Moyen-Orient très peu médiatisées