in

Les écoles de Tunisie saluent la mémoire des victimes des attaques sanglantes de Ben Guerdane

Sous un drapeau hissé haut et dans une ambiance très recueillie, les écoles de Tunisie ont observé mercredi une minute de silence, conformément au souhait du ministre de l’Education, en hommage aux victimes des terribles attaques jihadistes qui ont endeuillé la ville de Ben Guerdane, située à proximité de la frontière libyenne. 

Douze membres des forces de l'ordre et sept civils ont péri lors de cet assaut sanglant sans précédent mené contre des installations sécuritaires locales.

A Tunis, les élèves de l'école "Lenine", dans le centre-ville, ont entonné l'hymne national, au moment du salut quotidien au drapeau, avant de s'incliner devant la mémoire des victimes, a précisé un journaliste de l'AFP.

"C'est une chose importante de montrer aux élèves l’importance de la défense de la Nation. Que le sang des "martyrs" n’a pas coulé pour rien. (…) Nous ne laisserons pas les terroristes influencer les esprits des enfants", a clamé haut et fort une institutrice, Sonia El Kéfi, tandis qu'un jeune élève prénommé Aziz soulignait avec détermination et maturité : "C’est pour les martyrs", et pour que les forces de l'ordre "sachent que, s’ils meurent, il y aura des gens debout derrière eux".

Sept terroristes, retranchés dans une maison, ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une opération de l'armée et des forces de sécurité dans le secteur de Benniri, selon un dernier bilan des autorités, portant à 43 le nombre de jihadistes abattus depuis lundi. 

Quadrillée mercredi matin par les forces de l’ordre, selon les témoignages des habitants, Ben Guerdane, cette localité de 60.000 âmes, est depuis lors soumise à un couvre-feu nocturne.

"Nous avons remporté une bataille (et) nous sommes prêts pour les autres", a déclaré mardi avec solennité le Premier ministre Habib Essid, affirmant que la Tunisie était en "guerre totale contre le terrorisme". D'après lui, l'offensive meurtrière de lundi visait à créer un "émirat" du groupe extrémiste Etat islamique à Ben Guerdane.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De jeunes syriennes transformées en princesses Disney dans un camp de réfugiés au Liban (vidéo)

Les attaques israéliennes s’intensifient contre Al Haq, l’ONG palestinienne de défense des droits de l’Homme