in

Le voile d’une actrice chinoise censuré dans un show télévisé très populaire

Que ne ferait-on pas pour dissimuler, et en l’occurrence gommer, ce voile que les Etats et leurs médias complices ne sauraient voir… jusqu’en Chine ?!

Passé à la trappe de la censure d’une manière ludique qui cache mal son caractère implacable, le foulard islamique noir arboré par une actrice chinoise, dans le cadre de l’émission très populaire de la chaïne satellitaire Hunan « Les stars prennent la route »,  a disparu grâce à photoshop et ses artifices façon BD qui lui ont conçu un couvre-chef adapté à chaque situation…

Ce maquillage faussement burlesque de l’hostilité anti-voile aurait pu faire illusion, s’il ne s’était accompagné d’un petit texte explicatif qui en a définitivement rompu le charme : «  Parce que le foulard noir revêtu par l’actrice est le signe ostentatoire d’une religion considérée comme extrémiste par l’Administration d’Etat de la Radio, du  Film, et de la Télévision, il fallait supprimer toutes les scènes où il apparaît. C’est la raison pour laquelle la Chaîne Hunan a eu recours à des illustrations graphiques pour le faire disparaître ». 

Une méthode plus douce, mais tout aussi liberticide, que celle employée par Pékin pour rendre invisibles les Ouïghours, la minorité musulmane du Xinjiang la plus persécutée du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le géant américain Walmart présente des excuses après avoir confectionné un gâteau aux couleurs de l’Etat Islamique

Quand la Knesset se déchaînait contre Hanin Zoabi, députée arabe et membre de la Flottille de la liberté en 2010