in

Les musulmans Ouïghours, une population méprisée en Chine (reportage)

Plus d’un million de Ouïghours seraient détenus dans des camps d’internement en Chine. Enfermés pour être « rééduqués », ces musulmans turcophones sont en réalité soumis à un endoctrinement forcé dans des conditions de détention difficiles. Accusés d’extrémisme religieux, ils subiraient des sévices corporels, tels que des injections pour être plus « dociles ». Pendant plus d’un an, des reporters de France 24 ont mené l’enquête et recueilli des témoignages inédits qui racontent l’horreur des camps.

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce que je ne comprends pas dans ce dossier; les Chnois ont fait beaucoup du bien au peuple du tier monde en général ; investissement en masse, main d’oeuvre qualifie offerte, retour de croissance dans ces pays; soudainement la misère disparait etc…ont même sauvé des pays d’une guerre civile longue avec leurs présence et investissement dans ces pays qui sont en majorité africain tels que l’egypte le sénégal l’algérie et presque toute l’afrique mais cependant dans ce dossier des igours je condamne ce qui sont entrain de faire on ne peut en aucun cas enlever les enfants a leurs parents c’est un crime, bizaremnt ce genre de cas existe aussi en europe occidental dans des pays telsque la Suisse Canada avec les expulsion d’un des parents etc…….

    • @pio. Vous ne comprenez pas parce que vous ne reliez pas les attentats jihadistes aux réactions des différents peuples contre les musulmans, en Chine comme partout ailleurs. Les ouighours sont impliqués regulièrement dans ces attentats. Vous en êtes toujours au leitmotiv du “pas d’amalgame” et vous pensez que les gens sombrent dans une islamophobie irrationnelle, foncièrement raciste. Sauf que ces attentats sont perpétrés par des musulmans, au nom de leur religion, en vue de l’imposer à l’échelle de la planète. On le voit parfaitement dans le cas de la Chine : ce n’est pas le colonialisme ou le néo colonialisme de l’Occident qui expliquent le jihadisme mais bien une volonté à présent autonome de détruire d’autres cultures pour imposer l’islam. Vous ne faites donc pas non plus le lien entre le rejet croissant des musulmans et leurs revendications de nature politique qui s’opposent à la culture, aux valeurs, à la façon de fonctionner en société dans les pays où ils vivent et où l’islam n’a aucune signification historique. La Chine n’opprime pas sans raison les ouighours et n’a rien dans l’absolu contre les musulmans. Voilà pourquoi elle peut construire une mosquée en terre musulmane. Elle respecte donc l’islam chez lui et entend être respectée chez elle. En France, c’est exactement la même logique, à la différence près qu’elle a d’autres valeurs que la Chine. Tant que les musulmans penseront que leur religion prévaut plutôt que de s’intégrer, il y aura des conflits. Et on finira par faire partir les musulmans qui refusent de le comprendre. Pourquoi ne peuvent ils faire comme les croyants des autres religions ? C’est ça la vraie question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Des militants pénètrent dans un magasin Puma à Paris, sponsor de l’équipe de football israélienne 

La Nakba, la grande “catastrophe” qui a frappé cruellement le peuple palestinien