in

Le reportage incomplet d’Envoyé Spécial sur le Halal

Une musique lancinante, le ton grave d'un éleveur ému que ses vaches ne soient plus assommées avant l'abattage, un jeu de lumière savamment travaillé, un scénario digne d'Hitchcock …Tout y était hier soir (ou presque) sur France 2 pour sensibiliser le téléspectateur sur les risques de la viande en France et en particulier de la viande abattue de manière rituelle. 
Dans ce reportage, la volonté de diaboliser le Halal a été réalisée, une fois de plus, sous le prisme de la souffrance des animaux. Cependant, il semblerait que les journalistes de France 2 ne se soient pas très bien renseignés sur la question. Car des recherches scientifiques  affirment exactement le contraire, que ce soit en France ou à l'étranger.
Le docteur S. M-T. Pouillaude-Bardon, par exemple, dans sa thèse réalisée au sein de l'école nationale vétérinaire de Toulouse, montrait que " l'abattage rituel serait donc le moins stressant des modes d'abattage. Les conclusions de toutes les expérimentations scientifiques convergent vers une certitude solidement étayée : bien réalisé, l'abattage rituel est la façon la plus humaine car la moins traumatisante de mettre à mort un animal pour consommer sa viande " (Dr S. M-T.
Pouillaude-Bardon, " L'abattage rituel en France ", Thèse de l'école nationale vétérinaire de Toulouse en 1992). Mieux encore, la Société de Protection des Animaux de Saint-Pétersbourg, (sic! ) déclarait quant à elle : " Il n'en est que plus intéressant de souligner qu'il s'est trouvé des protectionnistes assez scrupuleux pour rechercher quel était réellement, pour les animaux eux-mêmes, le procédé le moins douloureux. Dès 1980, à l'initiative de la société de protection des animaux de Saint-Pétersbourg, des études scientifiques furent entreprises, qui conclurent à la supériorité de l'abattage rituel – casher en l'occurrence – quant au traitement humanitaire des animaux. En bonne logique, le procédé de la saignée directe fut par conséquent adopté par les SPA de Russie et des États-Unis d'Amérique. Néanmoins, la plupart des pays d'Europe ont au contraire légiféré dans le sens de l'insensibilisation obligatoire. Les conclusions des premiers travaux ont-elles donc été remises en cause par de nouvelles connaissances ? "
Ca se passe de commentaires …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La pause prière à l’Assemblée Tunisienne n’est guère appréciée par les milieux laïcs

Cambriolage du Palais de Mohammed VI