in

Le premier sex-shop “halal” débarque sur le Net en Turquie

Segment économique florissant dont les formidables potentialités n’ont d’égal qu’une diversification renversante, le Halal, régi par un marketing offensif et dénué d’éthique, se décline à l’infini, au point d’aller se nicher là où il frise l’indécence et perd de sa substantifique moelle.

Ce n’est certes pas le premier, même si en Turquie il fait figure de pionnier, et gageons, hélas, qu’il ne sera pas le dernier, un sex-shop en ligne a fait irruption sur le Net de l’autre côté du Bosphore, proposant à une clientèle masculine et féminine des préservatifs, des crèmes et autres huiles de massage estampillés du précieux label, selon une conception pour le moins dévoyée de la notion de Halal mais qui a bien humé l’air du temps.

Pour donner un vernis de respectabilité à un commerce qui n’a de halal que la fausse promesse, les promoteurs du site parent leur boutique des plaisirs intimes de toutes les qualités, notamment de contribuer à la réduction des préjugés liés à l’islam qui est considéré comme "opposé à la sexualité", ainsi qu'ils l'affirment dans une communication bien huilée, et pas seulement grâce à leurs gels aphrodisiaques… 

"L'islam encourage la sexualité sous certaines circonstances", assurent-ils sur le site, en soulignant que  "L'usage de chaque produit en vente est en accord avec l'islam." C’est prodigieux comme un commerce de petite vertu peut receler autant de vertus "halalisées" insoupçonnées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La riposte du Premier ministre britannique contre les opposants anti-mosquées

Amnesty International exige que les drones américains révèlent tous leurs sombres secrets