in ,

Le grand imam d’Al-Azhar le proclame : “la polygamie n’est pas la norme et ceux qui pensent le contraire ont tort”

Objet de débats récurrents en Orient et brandie en épouvantail en Occident, par les grands pourfendeurs de l’islam qui amplifient le phénomène à dessein, force est de constater que la polygamie revient constamment sur le tapis, mais pas pour les mêmes raisons, d’un monde à l’autre.

Si certains pays arabes restent inconditionnellement attachés à sa pratique, en dépit des règles islamiques très strictes et contraignantes qui la régissent, imposant à l’homme de faire montre d’une parfaite équité envers ses épouses, des voix s’élèvent de plus en plus perceptiblement pour dénoncer son anachronisme, jusque dans la très rigoriste Arabie saoudite.

En Egypte, Cheikh Ahmed Al-Tayeb, le grand imam d’Al-Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, a récemment tranché la question d’un ton ferme et ne souffrant aucune discussion. « Ceux qui décrètent que le mariage doit être polygame ont tort ! Je les invite à relire attentivement le verset coranique y afférent », a-t-il clamé haut et fort, avant de mettre en lumière « l’injustice qu’une telle union représente pour les femmes et les enfants ».

Publicité

Aux yeux de cet éminent dignitaire religieux, la polygamie est l’exception qui confirme la règle et ne saurait être dévoyée par des époux peu scrupuleux, qui prennent des libertés avec les prescriptions du Coran et la condition sine qua non « d’équité ».

« S’il n’y a pas d’équité des maris envers leurs épouses, il est interdit d’avoir plus d’une femme », a-t-il martelé lors de son intervention à la télévision égyptienne, en s’appuyant sur la sourate An-Nisa (les femmes) : « Epousez comme il vous plaira, deux, trois, ou quatre femmes. Mais si vous craignez de ne pas être équitable, prenez une seule femme ».

Prônant une autre approche de l’épineux problème, tout en exhortant ses concitoyens à ne pas rester figés dans un archaïsme préjudiciable, c’est peu dire que l’arbitrage de cette figure de l’islam a été diversement apprécié au pays des pharaons…

Devant la déferlante de réactions mitigées que sa prise de position a suscitée, la direction d’Al-Azhar a cru bon de rédiger un communiqué pour préciser que « Cheikh Ahmed Al-Tayeb n’appelle pas à interdire la polygamie ». De son côté, Maya Morsi, la présidente du Conseil national égyptien pour les femmes, louait au même moment les apports bénéfiques de l’islam concernant la gent féminine. « La religion musulmane honore les femmes, elle leur a accordé de nombreux droits et fait triompher la justice sur les injustices qu’elles subissaient alors », a-t-elle souligné.

Publicité

Totalement abolie en Tunisie et en Turquie, la polygamie qui, faut-il le rappeler, n’est pas l’apanage de la seule communauté musulmane, tend à reculer dans la galaxie musulmane contemporaine face aux inévitables évolutions socio-économiques, et ce, même si le seul fait de s’interroger sur la perpétuation de sa pratique y est encore perçu comme un sacrilège.

Signe des temps, en 2018, des twittos saoudiens particulièrement téméraires s’étaient dressés contre sa pérennisation en lançant un hashtag en arabe « Les Saoudiens refusent la polygamie », tandis que la parole de femmes arabes se libérait, brisant la chape de plomb du silence. Dans des témoignages livrés à cœur ouvert, elles éprouvèrent le besoin de s’épancher pour dire combien la décision de leur époux de prendre une deuxième femme leur avait été insupportable, au point de demander le divorce.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

25 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Italico.

    le monde occidental et le monde musulman ne sont pas comparable bien qu’il soit tous les 2 en crise.
    J’ admet qu’une bonne proportion des musulmans vivant en occident ne pose pas de problèmes à la société, en revanche l ‘un de nos problèmes est d abord identitaire, on n’a pas encore su prendre nos repères dans ces sociétés ou l on n entretien surtout qu’ un rapport matériel et de confort. Nous les soi disant modérés, entretenons un double discours. Au boulot, dans la rue, face au médias, on parle d un islam de paix, d une société française généreuse bla bla, mais entre nous , à la mosquée , au snack, c est le complot, il y a trop de juif dans les médias et en politique, l occident détruit le monde et n aime pas l islam…
    Je pense même que c est ce double discours qui a aussi envoyé des milliers de jeunes en Syrie, pour aller au fond des choses.
    En revanche c est vrai que nous avons encore certaines valeurs traditionnelles comme la solidarité ou la famille.
    Pour moi l occident est d abord responsable de la pollution et du dérèglement climatique avec son modèle de consommation, mais au moins il a conscience de son erreur…
    Il a revanche un système social ( pas dans tout les pays ) qui au moins garantit un minimum vital à ces citoyens, ce qui pour moi représente le vrai progrès pour l humanité.

    L’occident donne des droits aux homosexuelles et suit une certaine décadences de mœurs ? et alors ? plutôt que de stigmatiser les homos je préfère qu ‘on revalorise la famille traditionnelle qui est en crise autant en occident que dans le monde musulman, ne nous égarons pas. Le grand imam d Égypte est d autant plus à coté de la plaque, qui au lieu de simplement parler de la polygamie, devrai aussi et surtout travailler pour renforcer le couple et la famille, les attouchements sexuelles qui en Égypte battent des records…

    L occident est en crise, peut être, mais pour l instant, nous avons (musulmans) produit au xx e siècle des dizaines de milliers d assassins ( djihadiste), qui a saigné l humanité à blanc.

  2. La femme objet dans toute sa splendeur! la répartition des tâches je la préfère sexuelle ça serait sympa non?
    Faut arrêter maintenant toutes ces conneries et lisez bien le coran ou faites vous aider pour en extraire le sens.

  3. Je pense qu’aujourd’hui plusieurs imans senses croit que la Coran et surtout pas Allah ne sont responsables de la debacle de plusieurs mentalites un peu derangees,faire des enfants oui,encore faut-t-il avoir les moyens de les nourrir et leur donner une education et que les morts de nouveaux nes ne soit pas un probleme les televisions abusent largement des ces images mostrueuses comme si l’occident etait responsable de leur natalite et leur malheur,entre une religion qui refuse la contraception je ne vois pas comment on peut resoudre ce probleme,les mentalites ont la vie dure encore quelques siecles pour changer tout ca……..peut-etre…….

  4. @français musulman

    Vous écrivez: “raison et sagesse, c’est le dernier souci de l’oumma mondiale”…

    C’est le souci du grand imam égyptien et je m’en réjouis…

    Mais il suffit déjà à mes yeux que ce soit le souci du musulman qui lit cet article…car c’est lui qui peut faire progresser l’oumma, c’est de lui que dépend toute la communauté. Responsabilité pour autrui…notamment pour les jeunes…

    Dieu merci, il y a beaucoup de musulmans et de musulmanes qui cherchent à vivre en hommes et en femmes sages et raisonnables…et d’abord ici en France. Mais les médias n’en parlent pas car c’est la déraison qui fait souvent l’actualité….Ils n’en sont pas moins sous le regard de Dieu et de leurs contemporains. Et ils n’en contribuent pas moins à rendre ce monde et notre pays vivables ! Le non-musulman que je suis les en remercie…

    • J aimerais vous croire, mais vous n avez qu a lire les nombreux commentaires ” francophones ” qui sont dignes du moyen âge. Beaucoup de commentaires qui designent l occident comme un monstre et qui ne cherche pas spécialement la paix mais designer l occident comme responsable de tous les maux. Il y a un double discours chez nous et dans la société.

      • Il n’y a pas que le monde islamique qui traverse une crise : les pays occidentaux de civilisation chrétienne (mais entrés dans une phase post-moderne de relativisme éthique intégral) aussi.

        Une société occidentale purement matérialiste et individualiste sans plus aucun repère éthique commun à tous ses membres devient effectivement invivable car seuls ceux qui possèdent une bonne culture personnelle sont en mesure de s’y mouvoir sans être désorientés. Les autres ont perdu la “boussole” et ont tendance à céder au “grand n’importe quoi” illustré notamment par la légalisation du vrai faux mariage entre personnes de même sexe qui est un non-sens anthropologique.

        Et à partir du moment où les moeurs d’une société libertaire sont délités, les musulmans qui, eux, ont des moeurs structurés par une religion très prescriptive, ne comprennent plus pourquoi et comment s’adapter au “bazar” occidental qui leur semble profondément répulsif et méprisable.

        Cette “cacophonie” des moeurs est source de grande violence individuelle et collective.

        Mais cela ne doit pas nous conduire à renoncer à la sagesse et à la raison. Plus le monde qui nous entoure est déraisonnable, plus on doit redoubler de raison…C’est vrai pour les musulmans comme pour les non-musulmans.

        Pour autant, la bonne voie à suivre ne consiste pas à vouloir interdire la liberté sous prétexte que son exercice prend des formes déraisonnables (ce qui serait purement réactionnaire et contre-productif), mais au contraire à oeuvrer pour la liberté soit exercé vers le bien et le juste. Ce qui suppose d’y entraîner la conscience : un mot clé mais de plus en plus méconnu….

        Pour revenir au sujet de l’article: en conscience, un homme ne peut se donner qu’à une seule épouse, parce que dans le couple, une personne ne peut se donner entièrement qu’à une seule personne de l’autre sexe. La polygamie est sans doute une tradition admise dans certaines civilisations, qui peut s’expliquer (notamment pour des raisons démographiques : assurer une descendance dans des sociétés à forte mortalité), mais elle est incompatible avec cette notion du don de la personne, en pleine conscience, dans le couple homme-femme.

  5. Allez, une petite citation du très controversé L. Mencken : “La bigamie consiste à avoir une femme en trop. La monogamie aussi d’ailleurs”.

  6. Le propos du grand imam d’Al-Azhar est de bon sens même. La plus belle contribution à la journée de la femme…

    Le principal défi de l’islam aujourd’hui, c’est de sortir de la déraison dans laquelle certaines sectes extrémistes voudraient le cantonner, wahhabisme en tête.

    Il faut bien plus de courage, en fait, pour concilier religion et raison que pour entretenir la déraison prétendument au nom de Dieu.

    NB. Je pars du principe que Dieu est source de la sagesse et de la raison (sinon il ne serait pas Dieu) et qu’il ne peut se contredire (le principe de non-contradiction de la sagesse divine est une conséquence du principe d’unicité de Dieu) en imposant à l’homme des lois déraisonnables…

    Or il est évident qu’un homme ne pourra jamais maintenir une parfaite équité entre plusieurs épouses. L’homme a déjà du mal à être équitable avec son unique épouse…

    • tu as raison, raison et sagesse sont en principe des attributs divins et des valeurs fondamentales dans notre compréhension du monde . Mais la réalité c est que c est le dernier des soucis de la oumma mondiale. Preuve en est, son état actuel.

      Ce genre de déclaration pour moi, on des lustres de retard , il y a tant de sujet sur lequel les savants et les imams aurait du encourager la rationalité et la contextualisation.

      Mais comme j ‘aime le dire ” la pensée de l ‘islam du xxI e siècle évolue malheureusement en parallèle des sociétés modernes et ne communique plus avec elle”.

  7. Du grand n importe quoi une epouse ou plus ne se mari pas pour les tache ménagère ses une amana et une responsabilité de la part du mari et dois en prendre soin sans faire de différence

  8. Assalamaou’alaykoum, la polygamie n’est peut-être pas juste, mais elle pourrait être utile pour booster la natalité, en cas de guerre. Puis, elle pourrait alléger les taches ménagère de l’épouse. En Afrique la polygamie n’est pas considérée comme une injustice, au contraire !!! Le partage des taches ménagères pourrait être comme ceci : première épouse fait la cuisine, la 2e fait le ménage, la 3e fait les courses, la 4e fait la lessive.

    • Et depuis quand le ménage est-il l’apanage des femmes, je vous invite vivement à relire la sunna de notre bien aimé prophète salah3li wa Salem et a ainsi réviser votre copie…

      Que d’ineptie, il ne faut pas confondre religion et Machisme sur fond D’archaïsme …

    • Dans votre exemple “idyllique” de polygamie africaine, vous attribuez à chaque femme des tâches domestiques, mais que fait le mari pendant ce temps-là, la sieste ? Ou des autres enfants ailleurs ?
      Votre vision machiste est assez sidérante…

    • bon je pense que c est une blague de ta part. as tu fait des maths ? Si on divise le nombre d épouse par 4 ca fait 4 fois moins de repas et de ménage a faire ? c est pas plus simple ?

    • Pour alléger les taches ménagères de la femme on pourrait aussi autoriser la femme d’avoir plusieurs époux….comme ça premier époux ferait le ménage, le second prendrait en charge le bricolage, le troisième ferait la cuisine etc….
      Vous êtes d’accord ?

    • @taftazani
      Et pourquoi les 2 époux ne se partageraient-ils pas les taches ménagères ? Pourquoi ce serait à la femme de s’occuper seule du ménage et de l’éducation des enfants le mari pourrait mettre la main à la pâte lui aussi ça le responsabilerait un peu et ça lui permettrait de voir que tenir une maison c’est un vrai boulot. Au lieu de penser à prendre une ou plusieurs autres épouses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Algérie-France : Lettre ouverte aux Justes

Un rêve