in ,

Le Conseil d’Etat a tranché : il consent à l’expulsion vers le Maroc de l’imam Hassan Iquioussen

Son verdict, très attendu, a donné lieu à toutes les spéculations depuis près de trois semaines. Elles viennent, ce jour, d’être balayées d’un revers de main par La décision de justice qui scelle le sort de la bête noire de la Place Beauvau.

Le Conseil d’Etat vers lequel Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur déconfit, s’était immédiatement tourné, le 5 août dernier, après le cuisant camouflet infligé par le tribunal administratif de Paris, a en effet tranché : il s’est prononcé en faveur de l’expulsion vers le Maroc de l’imam Iquioussen.

Publicité
Publicité
Publicité

Après avoir perdu la face, Gérald Darmanin peut à nouveau bomber le torse, sa volonté de bouter hors du territoire national le prédicateur musulman avec lequel il avait volontiers dîné en 2014, alors même qu’il convoitait la mairie de Tourcoing, sans doute en quête de voix, et à qui il reproche aujourd’hui vertement « un discours prosélyte et à teneur antisémite particulièrement virulent », ayant reçu l’aval de la plus haute juridiction administrative française.

Il n’a pas tardé à pavoiser sur Twitter :

Publicité
Publicité
Publicité

Hassen Iquioussen était sous le coup d’un arrêté d’expulsion depuis le 28 juillet, qui l’accusait entre autres d’incitation au « séparatisme » et de « mépriser certaines valeurs républicaines, telles que la laïcité et le fonctionnement démocratique de la société française ». De quel(s) recours dispose-t-il et en fera-t-il usage ? Les questions se posent à présent avec une acuité particulière.

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Eh Leroy, en tout cas toi, tu n’as que la haine. Le droit n’est pas aussi impartial que tu le crois car tu as de la croyance et non de la raison. En effet, le Conseil d’état vient de bafouer le principe d’égalité entre étrangers et nationaux dans la liberté d’expression. Fais attention Leroy de ne pas prendre une autre nationalité, car le Conseil d’état validerait ton expulsion lorsque Moussa Darmanin, certes islamophobe mais qui a aussi un zèle anti extrême-droite, prendrait un arrêté d’expulsion.

    Mustapha Djillani

    • Le pire , c’est que l’imam n’a pas critiqué les valeurs de la France , bien au contraire puisque il est plutôt libérale et imprégné de l’esprit Francais. Je pense plutôt que cela confirme le déclin intellectuel de la France qui ne veut plus réfléchir , qui ne veut plus raisonner , er pire encore , qui combat ses propres principes.. on est dans un délire totale, pauvre France..

  2. Surtout qu’on ne s’en laisse pas raconter, ce n’est pas Gerald Darmanin qui est l’homme aux casseroles et donc aux ordres, un exécutant, c’est bel et bien Emmanuel Macron qui porte la responsabilité de cette injustice à l’état pur.
    *

    Croissant de lune.

  3. Bon, très bien. Donc il va falloir que le CFCM, la GMP, voire le site Oumma nous dise quand est-ce qu’on enfreint la loi et quand est-ce qu’on ne l’enfreint pas. Parce que, si quelqu’un a collaboré à ce qu’on dénomme “Islam de France”, de façon infantilisante souvent comme le qualifie le frère Mouhib, je ne vois pas ce qu’on peut faire de plus. Des propos qui atteindraient à l’égalité des sexes, en fait même pas, puisque ce ne sont pas des choses qui touchent à la loi, mais admettons, alors si l’apôtre enfin, Paul de Tarse revenait, la France le mettrait en prison à tout le moins. J’ai entendu Gerald Darmanin lui reprocher de l’hommophobie, là franchement, il s’est même singularisé dans le soutien on dirait aux hommossexuels, si les choses sont comme ça, on doit pouvoir retrouver les Chrétiens de la fin des années 1990, avant le PACS, qui ont dit des choses qui aujourd’hui seraient judiciarisables je pense. Je me souviens à ce moment-là d’avoir entendu sur une radio, peut-être RCF, un prêche, un sermon je ne sais pas, qui atteignait fort aux hommossexuels, puisqu’on en est à remonter dans le passé, ça doit pouvoir se retrouver, c’était assez violent je dirais et désagréable en tout cas, au moins dans la forme. Si l’anti-Sionisme est peinalisé maintenant, effectivement, l’expulsion de l’iman Hassan Iquioussan est un précédent qui stupéfie les partisans de liberté d’expression et d’opinion, peut-être cette évolution en pratique semi-légale voire arbitraire présage-t-elle certaines sanctions politiques collectives, des dissolutions d’associations et de formations politiques.

    Le début du second quincainat commence fort, il n’y a pratiquement plus rien à faire contre les Musulmans, donc ce sera bientôt le tour des autres, le peuple sera réduit à l’état de troupeau servil et timide et apeuré, alors!

    Croissant de lune.

  4. Enfin nous pouvons expulser un anti-Français et un anti-Occidental, quelqu’un qui est l’ennemi de notre société, de notre mode de vie, et qui n’a rien à faire chez nous.
    Il est rare que nous soyons autorisés par nos propres lois à nous défendre ! comme le feraient au contraire les musulmans chez eux face à la situation inverse.
    Les islamistes ont deux armes : la kalachnikov et le droit français ou européen…

    D’autres gens, nombreux, qui ne nous aiment pas, devraient être “fortement incités” à vivre dans les pays soumis à leur idéologie totalitaire.
    Mais il est vrai que le niveau de vie n’est pas le même. Hein, Mouhib ?

    • Il n’y a que”le niveau de vie” qui vous anime? Sinon les valeurs, les principes, la morale, la foi…ça vous dit encore quelque chose à vous en tant qu’occidental?

      Et que faire de tous ces intellectuels occidentaux (blancs pour la plupart) qui critiquent les valeurs de l’occident dont le matérialisme sauvage? On les déporte eux aussi, car ils ne s’y reconnaissent plus?

      • Salam mon frère Mouhib, bien répondu à un troll d’intelligence limitée. Mais les Blancs Français de longue souche autochtone qui conspuent certaines choses Occidentales, allons, s’ils sont de gauche, faut les classer islamo-gauchistes, ou Islamo-droitistes s’ils sont de droite et après, dissoudre leurs associations et formations et les contraindre au silence, ce serait cohérent, le consommateur/producteur ordinaire n’y verrait que du feu. Se préoccupe-t-il encore de la Liberté? Non, il s’occupe encore seulement des libertés au pluriel, peut-être encore des droits, des avantages qu’il croit acquis, mais la Liberté, il l’a oublié et ne se battrait pas pour elle.

        Croissant de lune.

        • La critique de la France existait déjà pdt les lumières (songeons par exemple aux lettres persanes) jusqu’à des années récentes où on n’entendait pas parler des musulmans (la critique de la société de consommation des années 60). L’islamo-gauchisme n’est qu’une façon lâche de faire taire une tradition lointaine.

          • Salam mon frère Mouhib, aujourd’hui c’est l’Islamo-Gauchisme ou droitisme je suppose par symétrie, la démonisation de l’Islam et donc des Musulmans permet hélas cette lâcheté et dérive à partir de laquelle, on peut tout atteindre, tout le corps social, syndhicats, vie associative, estudiantine et possibilités de mouvements populaires. Mais des Musulmans faibles eux-mêmes ont permis cette démonisation, hélas trois fois hélas, en validant ce fameux séparatisme fourre-tout, cette radicalisation ou donc radicalité. On n’est pas loin du totalitarisme, auquel, des Musulmans faibles, en France et ailleurs contribuent.

            Croissant de lune.

  5. Par définition, l’injustice est ne pas mettre les choses à leur place.

    Par définition, une religion au sens littéraire est un mode de vie.On a pas le droit de porter atteinte à la religion des autres.

    La république est une religion, parce qu’elle impose un mode de vie.

    Moi, j”insulte la république pour une seule raison :

    Le jour où l’homme reconnaîtra que la république est une religion, je reconnaîtrai que j’étais injuste en portant atteinte à la religion des autres.

  6. Par cette décision, la France vient d’essuyer un échec démontrant encore une fois qu’elle privilégie la violence au droit et au dialogue.
    Je n’apprécie pas le personnage au discours très souvent infantilisant et simpliste, mais cette décision est injuste et elle pose la question de l’indépendance de la justice dans ce pays.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Honda Kôichi, l’orfèvre de la calligraphie arabe au Japon

La liberté pour Khalil Awawdeh et Ahmad Manasra détenus par Israël. Une urgence absolue !