in

L’Algérie et le Maroc devraient célébrer l’Aid el Fitr le samedi 18 juillet

L'Algérie, et le Maroc , qui prônent une observation oculaire du croissant devraient annoncer la date de l'Aid el Fitr pour le samedi 18 juillet. L'Association algérienne Sirius d'astronomie a indiqué dans un communiqué qu'"Astronomiquement parlant, l'observation du croissant lunaire en Algérie le jeudi 16 juillet est impossible vu que la lune se couchera ce jour avec le soleil", explique la même source, ajoutant que le mois de Ramadhan devrait compter 30 jours.

Sur la base d'une observation visuelle (et même instrumentale) du croissant, l'Aïd devrait être célébré le samedi 18 juillet", précise encore l'Association Sirius, présidée par Jamal Mimouni du département de physique à l'université Constantine. L'Association Sirius espère que le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs "aura la sagesse de ne pas valider une prétendue observation du croissant qui pourrait lui parvenir le jeudi soir, fut elle locale ou d'un pays arabe quelconque, et qui irait à l'encontre des données astronomiques irréfutables".

Au Maroc, le croissant lunaire ne sera pas visible à Rabat le 16 juillet prochain, mais il sera possible de l’apercevoir le lendemain, d’où la célébration très probable de l’Aïd El Fitr le 18 juillet au Maroc. D’ailleurs, le professeur Samir Kadiri expliquait à Médias 24 que la nouvelle lune est attendue le 16 juillet à 1H26, mais elle ne devrait pas être aperçue le jour même au coucher du soleil sur presque toute la Terre a précisé le site Yabiladi.        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Levée des sanctions en Iran: Total, Peugeot et Renault dans les starting blocks

Une Américaine voilée, brutalisée à Chinatown, a eu la mâchoire fracturée