in

L’Algérie va doubler son budget militaire en 2023

Dans un contexte de fortes tensions avec le Maroc, l’Algérie profite de la hausse des prix du pétrole pour renforcer ses capacités de défense.

L’Algérie, l’une des principales puissances militaires d’Afrique, va allouer en 2023 plus de 22 milliards de dollars à la défense, un budget qui a plus que doublé par rapport à 2022, selon le projet de loi de finances adopté mardi 22 novembre par l’Assemblée nationale. La défense va ainsi rester le premier poste budgétaire devant les finances, doté de plus de 21 milliards de dollars.

Publicité
Publicité
Publicité

Les dépenses consacrées à la défense nationale devraient atteindre quelque 3 186 milliards de dinars (plus de 22 milliards de dollars), selon le texte approuvé par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN, chambre basse du Parlement). En 2022, le budget de la défense nationale était de 1 300 milliards de dinars (plus de 9 milliards de dollars).

Cette hausse sans précédent du budget militaire survient dans un contexte de fortes tensions avec le Maroc, avec lequel Alger a rompu ses relations diplomatiques en août 2021 en raison de profonds désaccords sur le territoire disputé du Sahara occidental et du rapprochement sécuritaire entre Rabat et Israël.

Publicité
Publicité
Publicité

Nouvel Obs

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oui mais, d’accord mais il ne suffit certainement pas de doubler ni centupler un budget de la défense nationale pour payer à prix d’argent une plus grande force militaire. La force militaire ne se développe pas ainsi. La circonstance d’un syndhicat militaire budgétivore et qui détient la réalité du pouvoir est justement un frein à l’augmentation de la vraie force militaire, la capacité de se défendre collectivement en somme. Pour ça, il faut des hommes libres, capables de développer des nouveautés autochtones d’armement et de techniques de combat, des gens libres peuvent le faire, un syndhicat militaire ne le peut absolument pas. Si l’Armée est extérieure au peuple voire parasite du peuple comme c’est le cas en Algérie ou en égypte, sans vraie vie populaire militaire, l’armée reste chétive et incapable de défendre le pays, à peine suffit-elle à réprimer la population, et surtout elle tarit les ressources économiques qu’elle absorbe dans son budget, mais plus encore par la corruption qu’elle impose dans le pays, l’impunité sans état de droit.

    Si corrompu que soit le Maroc, et il est très coerrompu, malgré sa démarche Sioniste, il reste plus vivant et populaire que la gouvernance Algérienne. La gouvernance Marocaine a une petite supériorité mais elle compte, elle a l’émir des croyants, c’est une fable bien entendu, mais elle est agissante. En Algérie, l’institution militaire est parasitaire, hors-sol, hors peuple et dirait-on extra-terrestre, le peuple n’est pas sa cause, sa cause c’est elle-même.

    La force militaire, qui est la capacité d’une collectivité à se défendre n’est pas et de loin qu’une affaire d’argent, doubler le budget ne double pas la force militaire. Il faut être bureaucrate pour raisonner ainsi, ou militariste dans le sens syndhical, comme étaient naguère les Janissaires qui exigeaient sans cesse la hausse des soldes, et quand le dey ne faisait pas droit aux demandes excessives, on lui réglait son compte, il était remplacé.

    En pays de Musulmans, il n’y a que deux armées au sens populaires et nationales, celles de la Turquie et de l’Iran, j’ignore ce qu’il en est du Pakistan, de l’Indonésie et pays voisins. En pays Arabes, il n’y a pas de vraies forces armées populaires et nationales, à l’exception des forces infra-étatiques ou non-étatiques, qui sont supérieures à la plupart sinon à toutes les armées Arabes. La force militaire n’est pas la fonction publique dormante, il aurait fallu en Algérie une vraie révolution pourquoi pas à l’intérieur même de l’armée, mais sans cela, l’armée Algérienne est prédatrice et chétive, incapable d’assurer la souveraineté et l’indépendance. Voilà à mon avis ce qui explique la démarche Française, donc la France-Algérie se poursuit. Certes, il y a des démarches Russes, mais la plus efficace selon l’expérience, c’est la démarche Française. L’Algérie n’est donc pas indépendante ni souveraine, aucun pays Arabe ne l’est.

    Croissant de lune.

    • Ah parce que tu crois que les économies de nos chères démocraties et de la nôtre en particulier, relèvent du travail essentiellement et du travail manuel en particulier ?

      Si on les appelle puissances justement, c’est bien pour rappeler à nos inconscients, que c’est par la guerre et la fabrication des armes par conséquence, que ces économies ont gagné d’être craintes. Elles démontrent à l’envi qu’il en faudra aux manants qui auront pris quelques bombes sur la gueule, de réaliser les basses besognes et les tâches ingrate nécessaires au bon fonctionnement d’un Ehpad par exemple, qui pourra t’accueillir et veiller sur toi Leroy !

      Si l’Algérie décide aujourd’hui qu’il faut s’armer d’avantage, c’est bien pour se protéger, parce que l’histoire lui apprend tous les jours que les occidentaux, qui se sont construits à l’aune des guerres et des rapines qu’ils ont organisées et qui s’obstinent toujours à vouloir gérer les affaires du monde, ne doivent leur survie qu’en cette ultime alternative, celle de fabriquer et de vendre toujours plus d’armes de destructions massives pour briser(par la force) toutes velléités qui viendraient à perturber sinon l’ordre établi, son organisation. O début c’était facile, l’Irak, la Lybie, mais aujourd’hui c’est un peu plus compliqué. Ça se corse dirait Napoléon, mais ça slave toujours, lui répondrait la mère Denis!

      Tout ce que tu possèdes finalement, leroy fainéant, tu le dois en partie, aux arabes, aux africains, aux vietnamiens, sans oublier les portugais, les italiens, les espagnols et plus près de nous, les algériens que tu vomis à l’envi. Il faut de tout pour faire un monde, puisses-tu ne jamais l’oublier.

      • “Dans la pièce d’Alfred Jarry, le père Ubu déclare que “s’il n’y avait pas de Pologne, il n’y
        aurait pas de Polonais”. Parodiant cette tournure, nous pouvons dire que s’il n’y avait pas
        d’usuriers, il n’y aurait pas d’usure …et le monde vivrait dans la prospérité. On ne peut
        donc écarter la psychologie et l’anthropologie de l’analyse économique. Conçu par le
        cerveau humain, tout système ne fonctionne que grâce aux innombrables petites mains
        qui le mettent en mouvement.” Aline De Dieguès

        Capiche leroy du cas sous lait ?

  2. Ce que l’augmentation des prix du gaz et du pétrole a apporté à l’Algérie va être donné aux marchands d’armes. Le développement peut attendre, ce n’est pas une priorité chez ceux qui prennent de telles décisions. Mais l’expérience a montré qu’après chaque augmentation des prix , le balancier repart dans l’autre sens. l’Algérie est le premier pays au monde pour le rapport du budget défense/PNB.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Dans une Tunisie au bord du gouffre, l’évasion fiscale se porte bien

En Syrie, les enfants victimes de la guerre font leur propre Coupe du monde