in

La laïcité en péril face au hachis parmentier de la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet

Saperlipopette, la laïcité serait menacée par une allergie à un grand classique des cantines scolaires, classé au patrimoine national de la restauration de nos chères têtes blondes : le hachis parmentier !

Personne n’avait encore osé évoquer ce nœud gordien de la France sécularisée, mais heureusement que Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie et maire de Longjumeau, dans l’Essonne, a mis les pieds dans le plat : “des enfants de six ans refusent de manger du hachis Parmentier sous-prétexte que le bœuf n’a pas été égorgé comme il faut” a-t-elle lancé les nerfs à fleur de peau au micro de France Inter.

Et l’étoile montante du Sarkozysme ne badine pas avec cette cinquième colonne verte enfantine qui, selon elle, fait de la résistance anti-républicaine contre une recette de tradition, qui se déguste autant qu’elle se jette en boulettes à la figure !

Il y a juste un hic : cette nouvelle forme d’islamisation rampante qui met en émoi Nathalie Kosciusko-Morizet, semble sortir tout droit de son imagination. Ainsi que le site Arrêt sur images l’atteste, ce fameux petit commando d’irréductibles, qui boude le hachis à la mode de Longjumeau, est inconnu au bataillon…

La laïcité en péril ? Un concept fourre-tout, tellement pratique et extensible à loisir, où l’on préférerait rire de la colère affectée d’une ministre en exercice dénonçant une allergie caricaturale et fantasmée, que de s’inquiéter de l’énormité de son argument politique.

Passage à partir de 10’15


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieudonné “menace” BHL

Le reniement honteux de Goldstone