in

La colère ne retombe pas en Irak : le bilan dépasse les 40 morts

La plus haute autorité chiite d’Irak a exhorté vendredi le gouvernement et les députés à répondre au plus vite aux demandes des manifestants sous peine de voir encore grandir le mouvement de contestation.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Souhaitons que la démocratie et la liberté en Irak triomphe.
    Mais ce genre d’article, et d’autres, font oublier que le terrorisme islamiste radical vient encore de frapper sur notre sol.
    Mieux vaut pudiquement détourner l’attention.

  2. L’armée américaine qui venait du sud, les milices pro iranienne qui venait de l’ouest,
    ainsi l’invasion de l’Irak reste americano – iranienne.

    La plus part des dirigeants irakiens actuel , et même les députés sont des anciens membre de ces milices qui ont envahit l’Irak en étroite liaison avec l’armée américaine.

    Ceux sont les témoignages des politiques Irakiens,pillage du pays, destruction des moeurs par les ayatollah, du temple du feu, qui gagnent énormément d’argent, dans la prostitution et l’homosexualité, sous couvert de la doctrine culte des morts.

    Saddam était dictateur sur les hommes, les femmes ne l’intéressait pas.
    Sa police militaire débarquait dans une maison prend l’homme et part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Face à la contestation populaire, le régime algérien vieillissant peut-il s’effondrer? 

Maroc : Nasser Zefzafi, le leader du Hirak, annonce des Marches pour “libérer le Rif du despotisme”