in

Face à la contestation populaire, le régime algérien vieillissant peut-il s’effondrer? 

Conseiller économique du président Chadli et ancien ministre de l’Economie et des Finances de 1989 à 1991, Ghazi Hidouci est l’invité de l’Esprit d’actu. Ce grand connaisseur du système algérien, et brillant économiste, apporte son éclairage sur le mouvement de contestation populaire (Hirak) et l’impasse historique à laquelle est acculé un régime algérien en fin de course. Un régime, structuré autour d’un groupe de généraux et d’un “Etat profond” détenteurs du pouvoir réel, qui non seulement ne parvient pas à calmer la révolte sans précédent de son peuple, mais est également confronté à une grave crise économique et financière.

Face à la contestation populaire, le régime algérien vieillissant peut-il s'effondrer?

Face à la contestation populaire, le régime algérien vieillissant peut-il s'effondrer? Conseiller économique du président Chadli et ancien ministre de l'Economie et des Finances de 1989 à 1991, Ghazi Hidouci est l'invité de l'Esprit d’actu. Ce grand connaisseur du système algérien, et brillant économiste, apporte son éclairage sur le mouvement de contestation populaire (Hirak) et l'impasse historique à laquelle est acculé un régime algérien en fin de course. Un régime, structuré autour d'un groupe de généraux et d'un "Etat profond" détenteurs du pouvoir réel, qui non seulement ne parvient pas à calmer la révolte sans précédent de son peuple, mais est également confronté à une grave crise économique et financière.

Publicité

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 4 octobre 2019

Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Evidemment que ce régime de la vieille garde du FLN va s’écrouler dans les semaines à venir pour laisser place, comme en Tunisie, à un gouvernement dirigés par les islamistes et la charia.
    C’est toujours la même chose et la fin est déjà écrite.
    Le panarabisme a de beaux jours devant lui !

  2. Comment peut on faire confiance à des personnes qui ont introduit le pillage capitaliste des biens publics algériens, ouvrant par ailleurs la porte à la décennie noire qui a permis de continuer à piller le pays pendant que le peuple était terrorisé par les massacres de toutes les origines ? Et pourquoi ces « démocrates » n’ont jamais essayé d’enquêter sur la mort douteuse de Boumedienne, …à partir de quoi le Hizb al França a commencé ouvertement ses intrigues au sein du pouvoir

    • Vous n’avez pas l’air, Baraa, de beaucoup aimer le capitalisme et vous avez tort.
      En Occident, le développement depuis des siècles du capitalisme, Baraa, a enrichi la population. Alors que l’islam n’a pas enrichi grand monde, sauf là où il y a du pétrole, mais l’Algérie a quand même tout raté.
      Si ce n’était pas vrai, les arabo-musulmans ne viendraient pas vivre ici.
      Et le mouvement migratoire se produirait en sens inverse.
      Le pillage des biens algériens a été effectué par des Algériens, ceux liés au FLN.
      Se plaindre toujours ne permet de s’en sortir. Et à la fin, c’est fatigant de lire d’éternelles lamentations victimaires.
      Soyez fier, un peu de courage !

      • Leroy,ce n’est pas le capitalisme qui a enrichi la caste dirigente mais le système economique usurier(les banques) ,l’exploitation ouvrière et les richesses volées aux Moyen-Orient et en Afrique .Quand à vous- mème qui faites partie du peuple,vous n’avez que les miettes que l’on vous balance comme on balance un os.Votre crédulité vous fait mème dire merci à vos maitre qui vous exploitent et qui ne vous laissent que les os.Quand à l’Islam sa vocation est d’enrichir les esprits et les coeurs.La richesse matérielle est quand à elle liée aux activités humaines profanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Etats-Unis : la mosquée “women-friendly” sort de terre pour la plus grande joie des musulmans de l’Utah

La colère ne retombe pas en Irak : le bilan dépasse les 40 morts