in ,

Etats-Unis : la mosquée “women-friendly” sort de terre pour la plus grande joie des musulmans de l’Utah

C’est aux pieds des montagnes Wasatch, au cœur d’un panorama grandiose, que, pierre après pierre, le nouveau Centre islamique de Salt Lake City, embelli et agrandi, prend forme et fait déjà la fierté de ses principaux artisans : les responsables de la communauté musulmane locale.

Ce phare de l’islam qui, entre autres particularités, aura celle de rayonner dans la célèbre ville fondée par des pionniers Mormons au 19ème siècle, accueillera sous ses deux dômes imposants, d’inspiration pyramidale, tous les fidèles, avec une attention particulière accordée à la gent féminine.

Sous le regard admiratif de l’imam Shuaib Din, qui vient tous les jours sur le chantier pour contempler ses avancées, cet édifice de belle facture, qui n’est plus désormais une simple esquisse couchée sur le papier, se déploie progressivement dans le paysage. « C’est une mosquée à deux dômes, ce qui est inouï ! La plupart des mosquées n’ont qu’un dôme », s’est-il exclamé dans un entretien au Salt Lake Tribune.

Publicité

Aussi spectaculaire soit-elle, cette singularité architecturale n’est pas pour autant la seule source de satisfaction de cette figure de l’islam dans l’Utah. Le futur imam des lieux se réjouit encore plus que la mosquée, où il dirigera la prière, ait été pensée et conçue pour revaloriser la place des femmes à l’intérieur de son enceinte sacrée, sur un même pied d’égalité avec les hommes.

Une fois achevé, le Centre islamique flambant neuf de Salt Lake City, dont l’extérieur mariera harmonieusement les styles typiquement islamique et du grand ouest américain, ouvrira grand ses portes aux femmes musulmanes. « C’est une mosquée américaine, pas une mosquée du Moyen-Orient ou une mosquée d’Asie du Sud », a insisté Shuaib Din.

Mieux encore, c’est par l’entrée principale que les sœurs seront invitées à pénétrer dans le lieu de culte, et non plus par une porte dérobée. Elles pourront également se recueillir aux côtés des hommes, dans une vaste salle de prière commune, et auront à leur disposition un salon spacieux et clair pour partager des moments de convivialité.

Ou comment entrer par la grande porte dans la mosquée qui s’élancera vers le firmament sur la terre historique des Mormons, et bien qu’en cours de construction, affiche déjà la couleur : elle sera résolument et fièrement « women-friendly » !

Publicité

Publicité

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Mohammed,
    Luc Davin, qui a mis “exclusion” entre guillemets, cherche des informations. S’il n’en trouve pas ici, espérons qu’il n’ira pas en chercher chez les “fachos”. Autant lui en donner aimablement.

  2. Perso, je n’ai jamais compris pourquoi une femme, de confession musulmane et désireuse de vivre sa foi au sein de sa communauté, ne peut trouver sa place au sein d’une mosquée … Quelle peut bien être la raison de cette “exclusion” ?

    • Quelle exclusion ?
      Consultez les vidéos de la plus grande mosquée du monde, celle de la Mecque.
      Mais bon, nous savons très bien que le mensonge fait partie de l’ADN des fachos.

    • C’est pourtant facile pour ne pas se tromper.
      La mosquée n’est pas une obligation pour la femme, aucun croyant en ce monde ne peut dire le contraire.

    • La censure poussée jusqu’à l’absurde…
      Puisqu’El Adjmi est intouchable et qu’il peut sur ce site remettre en cause impunément –non pas comme athée mais comme prétendu musulman -, des pans entiers du Coran sans que personne n’aie le droit de piper mot, je lui laisse volontiers toute la place. Je laisse aussi volontiers et toute la responsabilité de la caution qui lui est apportée à ceux qui l’accueillent et interdisent qu’on lui réponde.
      قَالَ رَبِّ بِمَا أَنْعَمْتَ عَلَيَّ فَلَنْ أَكُونَ ظَهِيرًا لِّلْمُجْرِمِينَ (17)
      [17] «Seigneur, ajouta Moïse, puisque Tu as été bienveillant à mon égard, je ne prêterai plus jamais assistance aux criminels !»

      • Bien d’accord il dit parfois des énormités sans qu’on puisse lui opposer la moindre contradiction ! J’avoue que je ne comprends pas pourquoi ses articles ne sont pas ouverts aux commentaires ?! A-t-on peur du débat ? Que doit-on comprendre de la part de la rédaction chez Oumma ?

        • Salam, effectivement, je ne sais pas quel est le cursus d’El Adjmi, mais il a des théories scabreuses.
          Oumma raffole de ce genre de “théologiens” et les promeut sans se soucier de l’impact que cela peut avoir sur certains musulmans qui n’ont malheureusement pas le bagage suffisant pour avoir une prise de recul par rapport à ce genre de propos.
          Qu’Allah nous protège, ainsi que tous les musulmans, des gens du batil (faux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le Paradis selon le Coran

Face à la contestation populaire, le régime algérien vieillissant peut-il s’effondrer?