in

Euro 2016 : Pourquoi la liesse des Franco-Portugais est-elle plus acceptable que ne le serait celle des Franco-Algériens ?

Ils sont en liesse, et ils ont toutes les raisons de l’être, après la victoire de leur équipe de football préférée à l’Euro 2016, les Franco-Portugais ont laissé éclater leur joie, hier soir, dans les rues de France et de Navarre, brandissant haut l’étendard du Portugal, sans que nos élites bien-pensantes ne s’en offusquent le moins du monde, ou n’y décèlent une déloyauté foncièrement anti-républicaine…

Pourquoi diable tolère-t-on de la communauté portugaise ce que l’on considérerait comme inacceptable de la part de Franco-Algériens, dont le moindre drapeau national ou tee-shirt siglé Algérie suffisent à en faire des ennemis de l’intérieur et à les mettre au ban de la société ?

La réponse est contenue dans cette épineuse question soulevée par Claude Askolovitch sur I-Télé : parce que, précisément, leurs racines puisent leur source de l'autre côté de la rive méditerranéenne… Ainsi, l’engouement parfaitement légitime des premiers pour leur pays d’origine ne sera jamais sujet à caution, et encore moins taxé de « communautarisme » séditieux, tandis que pèse éternellement sur les seconds le lourd poids de l’histoire du colonialisme, mais aussi du soupçon, celui-là même que le racisme anti-arabe et anti-musulman ambiant, banalisé à des fins politiciennes, a contribué à distiller et à installer pour de bon.

Une analyse que partage, sans langue de bois, Rama Yade, invitée d’I-Télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La théologie de la libération de Munir Chafiq

Attentat de Balad : un Irakien mort en héros en s’interposant face à un kamikaze de Daech