in

Attentat de Balad : un Irakien mort en héros en s’interposant face à un kamikaze de Daech

Il a sacrifié sa vie pour en sauver des dizaines d’autres, Najih Shakir Al-Badawi, un habitant très honorablement connu de la localité de Balad, en Irak, est mort en tentant de contrarier le plan funeste d’un kamikaze de Daech qui était sur le point de se faire exploser dans le mausolée chiite Sayyed Mohammed, au cours de la nuit tragique du jeudi 7 juillet.

Sans l’intervention héroïque de cet Irakien qui s’est jeté sur le terroriste pour le ceinturer, avant même qu’il ne pénètre dans l’enceinte sacrée, l’empêchant d’alourdir le bilan macabre (30 victimes) causé par les attaques-suicides simultanées menées par deux autres assaillants de l’Etat Islamique, la ville de Balad déplorerait actuellement un nombre bien plus important de personnes fauchées par le terrorisme sanglant.

Ce nouvel attentat qui a horrifié l’Irak, le laissant lourdement endeuillé une fois encore, est survenu quelques jours à peine après l’attaque la plus meurtrière jamais commise à Bagdad par Daech (250 morts, plus de 200 blessés), entraînant la disparition d’un homme d’une bravoure exceptionnelle, pleuré aujourd’hui par les siens, dans le souffle de sa déflagration destructrice. 

Les images de cette nuit d'horreur à Balad

                                                             

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Euro 2016 : Pourquoi la liesse des Franco-Portugais est-elle plus acceptable que ne le serait celle des Franco-Algériens ?

Mort du grand humaniste pakistanais Abdul Sattar Edhi, le père des pauvres