in

En Irak, les polluants empoisonnent l’eau des rivières

L’Irak sort de plusieurs mois étouffants, avec des températures atteignant les 50°C, et le niveau des rivières a fortement baissé. Traversé par le Tigre et l’Euphrate, le pays souffre de la désertification et s’inquiète de la disparition de l’eau. En cause, des barrages turcs et iraniens en amont et une utilisation excessive des ressources, notamment pour l’agriculture. Du nord au sud du pays, pétrole, médicaments, eaux usées empoisonnent l’eau. Les Nations unies estiment que l’Irak perdra 20 % de son eau d’ici 2025, augmentant considérablement les risques sanitaires liés à la pollution.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Etats-Unis : Amazon crée son premier hijab d’entreprise pour favoriser l’inclusion des femmes musulmanes

Putsch au Gabon: des militaires annoncent l’annulation des élections et la dissolution des institutions