in

Etats-Unis : une irakienne assassinée sauvagement pour ses origines

Le racisme anti-musulmans et la xénophobie ont frappé… à mort, dans la banlieue de Los Angeles, où le corps sauvagement meurtri de Shaima Alawadi, une iraquienne de 32 ans et mère de cinq enfants, a été découvert, samedi matin, à son domicile.

Retrouvée, gisant dans une mare de sang, par sa fille, Shaima Alawadi portait les stigmates d’un passage à tabac sans merci, et signé de la ou des main(s) criminelle(s) qui s’est acharnée contre elle : « retournez dans votre pays, terroristes ! » pouvait-on lire dans une lettre laissée à côté du corps.

Le pays exhorté à rejoindre urgemment, c’est l’Irak cela va sans dire, que la famille Alwadi avait quitté en 1993 pour prendre un nouveau départ Outre-Atlantique. Une semaine avant le drame, la famille recevait une lettre anonyme qui déversait déjà sa haine : « C’est notre pays, pas le vôtre. Bande de terroristes ! ».

La nature xénophobe et islamophobe de l’agression meurtrière semble avérée, alors que la police préfère évoquer un « acte isolé ». Effondrée, sa fille fait face seule à de terribles questions, pour l’heure sans réponse :  « C’est une femme si innocente. Juste pourquoi ? Pourquoi vous avez fait ça ? C’est une mère au foyer. Elle est innocente, elle n’a fait de mal à personne. C’est une mère de cinq enfants » a-t-elle répété en larmes à la presse locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Cheikh Qaradaoui victime collatérale de l’affaire Mérah

Sarkozy invente le “musulman d’apparence”