in

Le Cheikh Qaradaoui victime collatérale de l’affaire Mérah

Alors que l'affaire M. Merah est encore sous les feux de l'actualité, M. Sifaoui, à l'instar d'autres personnalités, notamment politiques, n'hésitent pas à surfer froidement sur la vague de l'émotion déclenchée par la tuerie de Toulouse . Ainsi, il y a quelques jours, M.Sifaoui aurait écrit une lettre au président de République, exhortant ce dernier à refuser l'entrée sur le territoire au Shaykh Youssouf Qaradaoui, perçu en France comme un prêcheur radical. 

Invité à l'occasion du 29ème Rassemblement Annuel des Musulmans de France du Bourget prévu du 6 au 9 Avril prochain, le Shaykh possède un passeport diplomatique et, de fait, n'a pas besoin de visa pour voyager. Du coup, il se pourrait que le gouvernement,  prenne des mesures spéciales pour empêcher le prédicateur de poser pied dans l'hexagone. Mahmoud al-Masri  également invité  par l'UOIF pour le rassemblement du Bourget  est également visé,  et pourrait être privé de visa. Selon le quotidien Ouest France, "Manuel Valls (PS) et le FN ont assuré samedi que les autorités françaises avaient annulé à leur demande un visa à un, voire deux prêcheurs de l’islamisme radical."

Brillant comme un Guéant, audacieux comme un Hortefeux, Nicolas Sarkozy aurait lâché, avec un courage chevaleresque  "que ce monsieur n'était pas le bienvenu sur le territoire de la République française". Quelle désillusion pour  le Cheikh Qaradaoui  qui avait  apporté une caution religieuse à l'intervention  de l'OTAN en Libye, dont Sarkozy était le fer de lance. Il avait notamment lancé une   "fatwa" appelant l'armée libyenne à assassiner Mouammar Kadhafi.

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je ne sais pas si le cheik Qaradaoui avait raison ou tort en Libye et autre, par contre en tant que musulman, j’e pense qu’il est trés modéré et c’est pour cela qu’il tombe souvent dans des pièges.
    Qui dit extrémiste ne dit pas forcement disjoncté et qui veut tout mettre en l’air.
    La modération est parfois synonyme de banalité, d’excès de confiance.
    L’éxtrémisme parfois synonyme de fermeté,
    le juste milieu formé d’éléments modérateur est virtuel.
    L’Islam est un réel juste milieu, la présence des deux composantes est indispensable pour que la société garde son harmonie avec la création.
    Un monde de modérés est banal, virtuel sans aucune ame.
    Un monde d’extrémiste est l’enfer sur terre.

    Merci

  2. C’est un savant qui mérite le respect, il n’a jamais manqué de respect à aucun pays.
    Radical ou intégral n’est pas dans le dictionnaire du commun des mortels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tunisie : Al Jazeera conspuée dans un meeting politique

Etats-Unis : une irakienne assassinée sauvagement pour ses origines