in

Etats-Unis : Serein Tamimi, la première femme officier de police voilée de Paterson

Mardi 11 juin était un grand jour pour l’Américaine d’origine palestinienne Serein Tamimi, marqué par une cérémonie de prestation de serment mémorable, qui allait graver son nom dans l’histoire de la ville de Paterson, au cœur du New Jersey.

Dans une atmosphère solennelle que la bonhomie naturelle de l’édile, André Sayegh, a contribué à détendre, la jeune femme, arrivée en famille aux Etats-Unis il y a 21 ans, alors qu’elle n’était qu’un bébé, a fait sensation en entrant dans la grande salle des Fêtes de la mairie.

Revêtue d’un uniforme de gala rehaussé d’un hijab, Serein Tamimi, radieuse, a attiré tous les regards en prenant place aux côtés de ses deux camarades de promotion. Deux jeunes femmes aux racines dominicaines, qui, comme elle, étaient mises à l’honneur, sous les yeux émus de leurs proches.

Parmi ces « trois pionnières » de la police locale, encensées par le premier magistrat de la cité pour « avoir magnifiquement brisé le plafond de verre et être une source d’inspiration pour la jeunesse », la première femme, musulmane et voilée, promue officier de police dans la troisième localité la plus peuplée de la région a été chaudement complimentée.

Publicité

Talentueuses et méritantes, Serein Tamimi, Yeniry Median et Gabriela Toribia qui, à force de travail et de persévérance, sont allées au bout d’une formation intensive, jalonnée de nombreux abandons en cours de route, ont savouré leur heure de gloire.

Couvertes de lauriers, elles furent littéralement aux anges en entendant André Sayegh proclamer : « Votre prestation de serment est un moment de fierté pour la ville de Paterson. Désormais, la jeunesse locale pourra lever la tête et dire : Je veux être comme elles ».

Serein Tamimi aux côtés du maire André Sayegh

Tout à son bonheur de rejoindre les rangs d’une police composée de plus de 400 agents aguerris, dont 57 recrues féminines, Serein Tamimi, déjà habitée par la fonction, est pleinement consciente des devoirs et responsabilités qui lui incombent, envers la collectivité en général, et sa communauté en particulier.

Publicité

« Je veux être un médiateur pour tous les habitants de Paterson. Je veux être au service de tous mes concitoyens, pouvoir communiquer avec tous, sur tous les sujets », a-t-elle déclaré au moment tant attendu de lever la main et de prêter serment.

« Je veux aussi montrer que les musulmans et les femmes voilées ne sont pas tels que les médias les dépeignent à longueur de temps. Nous sommes bienveillants et loyaux, et à titre personnel, j’espère humblement servir d’exemple et inciter les jeunes filles musulmanes à croire en leurs rêves », a ajouté Serein Tamimi, la voix étranglée par l’émotion, tandis que sa mère, sa sœur et sa cousine immortalisaient l’instant avec une joie communicative.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

39 commentaires

Laissez un commentaire
  1. réponse au commentaire de Zarathoustra du 19 juin 2019 à 10 h 50 min

    en effet, j’eusse mieux fait d’employer un autre terme ! j’ai repris celui le plus connu mais j’avoue que j’aurais mieux fait d’analyser correctement !
    bref, c’est comme l’antisémitisme. on parle d’antisémitisme ou d’islamophobie comme pour taire toute critique.

    quant à l’usure. vous dites qu’on qualifie souvent d’usuriers des juifs. c’est excessivement exact et c’est très fondé puisqu’en lisant l’Ancien Testament, l’on y voit que l’usure est permise envers le non-juif mais sûrement pas envers le juif quand l’Islam et le Christianisme l’interdisent TOTALEMENT en tant que ces religions ne sont pas raciales mais au contraires universelles, universalistes. donc si une haine est née, elle n’est QUE consécutive au mépris de ceux qui voient l’humanité de façon si abominable. il faut le noter !

    quant aux singes et porcs, que je cite les versets à ce propos :
    [63] Lorsque Nous acceptâmes votre engagement et redressâmes au- dessus de vos têtes le mont Sinaï, Nous vous dîmes : « Attachez-vous fermement à Nos lois et respectez-en les prescriptions. Cela fera peut-être de vous des hommes pieux. » [64] Mais vous n’avez pas tardé à vous en détourner. Et sans la grâce de Dieu et Sa miséricorde, vous auriez été du nombre des damnés. [65] Vous n’avez certainement pas oublié ceux d’entre vous qui ont transgressé le Sabbat et auxquels Nous avons dit :
    « Soyez transformés en singes répugnants ! » [66] Ce fut là une sanction qui servira d’exemple aux contemporains et à leurs descendants, et un sujet à méditer pour ceux qui craignent le Seigneur. (sourate 2)
    [59] Dis : « Ô gens des Écriture ! Qu’avez-vous donc à nous reprocher, sinon de croire en Dieu et à Ses révélations présentes et passées, alors que la plupart d’entre vous sont pervers ? »
[60] Dis : « Voulez-vous que je vous indique la pire des sanctions auprès de Dieu ? C’est celle qui est réservée à ceux que Dieu a maudits, à ceux qui ont encouru Sa colère et dont Il fait des singes et des porcs, et à ceux qui adorent des idoles ! Voilà ceux qui sont voués au plus misérable des destins, ceux qui sont les plus éloignés du droit chemin ! » (sourate 5)
    [165] Puis lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous sauvâmes ceux qui avaient dénoncé le mal et infligeâmes un châtiment terrible aux injustes pour leurs actes pervers. [166] Et quand ils refusèrent d’abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes : « Soyez transformés en singes répugnants ! » (sourate 7)

    seule une lecture malhonnête conduira à voir ici que tous les chrétiens et juifs sont des singes/porcs. d’ailleurs, si c’était vrai, et alors qu’il est dit dans le Coran que certains ont été transformés en singes/porcs, il faudrait alors qu’il n’y en ait plus du tout puisque tous étant transformés. or il y en a, Dieu merci, et qui se convertissent à l’Islam, par exemple. bref, il n’est question ici que de quelques uns qui ont transgressé ouvertement un interdit et qui furent châtiés, rien de plus.

    pour finir, sur le conflit israélo-palestinien, j’admets volontiers l’existence du messianisme juif mais je ne vois en cela de pendant islamique guerrier puisqu’il serait dit que les musulmans y seront à nouveau que par l’arrivée du Christ, de sorte que je ne voie que faire. d’ailleurs, tant le Fatah que le Hamas sont tenus par Israel d’une façon ou d’une autre.

  2. @zarathoustra (je réponds ici car je ne parviens à répondre sous votre commentaire)

    en effet, et à rebours de certains de mes coreligionnaires, je suis contre toute censure. la seule règle est de ne pas insulter, injurier, appeler à la haine ou au meurtre (et assimilés).
    par suite, que des gens soient islamophobes me paraît absolument normal et ils devraient avoir le droit de le dire et de l’exprimer. tant qu’ils n’appellent pas à tuer du musulman ou à de la violence quelconque, ils en ont le droit. je pense que si on détient la Vérité, on n’a peur d’aucune question et nos réponses le démontrent par leur sérénité, leur pondération et surtout leur efficacité. c’est quand il y a censure qu’il est démontré l’impossibilité concrète de porter contradiction efficace.

    quant à une certaine haine des juifs, elle n’est pas aussi simple qu’on le dit.
    il y a un fait indubitable : les juifs ont globalement mieux vécu chez les musulmans que chez les chrétiens (sur la longue histoire). les religions sont assez proches, en réalité.
    même aujourd’hui, le problème entre juifs et musulmans est relativement peu doctrinal : il est surtout territorial. d’ailleurs, les juifs ont même une “prophétie” selon laquelle Ismaël (ils entendent par là les musulmans) fera téchouva, c’est-à-dire qu’il se repentira. aussi, quand on lit Maïmonide et d’autres, ils disent juste que l’Islam est une religion dévoyée car elle ne reconnaît pas le judaïsme mais ils reconnaissent son caractère monothéiste pur.
    la chose est tout autre envers les chrétiens car ici, la haine est bimillénaire et le conflit est hautement doctrinal.
    si les musulmans abandonnaient la Palestine, il n’y aurait pas tant de soucis avec les juifs, en réalité. mais les chrétiens, qu’ils y soient ou non, demeurent une insulte permanente envers leur croyance, ce me semble. d’où la guerre radicale que mène la Synagogue contre l’Eglise.
    aujourd’hui, toutefois, il y a une certaine haine des juifs qui s’explique surtout par le contexte politique, économique et territorial. il s’agit notamment de musulmans qui, à la façon de Guessoum et de ses épigones, pensent que le progrès se quantifie selon l’innovation technologique ; et parce que Israël avance mieux, il y a une jalousie, sans compter que des juives sionistes et membres de Tsahal tapent un peu sur leur orgueil de mâle lors des conflits les opposant.

    • @souareba.

      Concernant l’islamophobie, il faut s’entendre sur le terme qui est discuté. La phobie désigne la peur. Il faut éliminer l’acception psychiatrique qui renvoie à une peur irrationnelle induisant des comportements d’évitement éventuellement invalidants (je pense aux phobies sociales), sauf à considérer l’islamophobie comme un trouble mental. Ce qu’elle n’est pas. Il s’agirait plutôt alors d’une peur qui peut conduire au rejet. On remplace souvent le terme de peur par le fait de ne pas aimer ou détester. On dérive ainsi vers la notion de haine. Par ailleurs, cette peur, ce rejet, voire cette détestation ne porte par sur des personnes mais sur une religion, l’islam. Certains préfèrent parler de racisme anti-musulmans (sur le modèle de l’antisémitisme) quand entrent en jeu des propos ou des actes répréhensibles visent les personnes. Bref le terme d’islamophobie est plutôt mal foutu.

      La dérive la plus grave dans la compréhension du terme pour moi vient des musulmans et notamment des islamistes. Ils désignent par islamophobie toute critique de l’islam. Dérive parce que le terme est stigmatisant et que son usage vise alors à faire taire toute critique. Ce qui va à l’encontre de la liberté d’expression et promeut l’idée d’un délit de blasphème, sous couvert de lutte antiraciste. En tout cas, cela autorise des musulmans à qualifier des propos d’islamophobe y compris venant d’autres musulmans.

      Concernant la haine des juifs, oui c’est plus compliqué. Vous parlez du plan doctrinal. C’est vrai que le christianisme a considéré que les juifs avaient été déicides. Même si ce sont les romains qui ont crucifié Jésus, certains en ont attribué la responsabilité aux juifs qui, consultés, auraient décidé de ne pas sauver, voire de condamner Jésus. C’est vrai aussi que les juifs rejettent la messianité et plus encore la divinité de Jésus. L’antisémitisme reste marginal aujourd’hui et encore plus venant de chrétiens. Et je ne pense pas que les juifs voient les chrétiens comme des ennemis de nos jours.

      Il y a aussi d’autres motifs d’antisémitisme ordinaire, en particulier le rapport des juifs à l’argent. Vous vous intéressez beaucoup à la riba qui renvoie à l’usure. Or on qualifie souvent des juifs d’usuriers.

      Par ailleurs, il y a dans le coran des versets qui déprécient les juifs (les renvoyant par exemple aux singes) comme les chrétiens (les renvoyant par exemple aux porcs) voire évoquent le fait de les combattre. Certains musulmans les relativisent en les replaçant notamment dans le contexte de l’époque mais est-ce la majorité ? J’ai des doutes. Pour moi, il y a bien une interprétation doctrinale du coran de nature antisémite.

      Sinon je suis d’accord avec vous l’islam et le judaïsme sont très proches. Notamment, contrairement au christianisme, ce sont des religions “légales” : halakha d’un côté, sharia de l’autre. Le christianisme reprend le décalogue juif mais son message clé n’est pas là pour les chrétiens. On sent également dans certains discours une compétition entre l’islam (vrai) et le judaïsme (falsifié) et plus généralement la volonté d’une préséance voire d’une hégémonie (l’islam, la seule et unique religion).

      Enfin, oui, le conflit israélo-palestinien est territorial à la base. Mais une dimension religieuse l’imprègne sans doute aussi à présent avec un courant islamiste radical côté Palestinien et le messianisme juif qui soutient la reconquête de la terre sainte d’Israël, via la colonisation.

    • “si les musulmans abandonnaient la Palestine, il n’y aurait pas tant de soucis avec les juifs, en réalité. mais les chrétiens, qu’ils y soient ou non, demeurent une insulte permanente envers leur croyance, ce me semble. d’où la guerre radicale que mène la Synagogue contre l’Eglise.”

      j’étais pressé en rédigeant. j’avais oublié de citer un élément très parlant que vous ne retrouverez que peu ou pas chez les musulmans puisque le passif diverge radicalement :

      “Un éminent rabbin sioniste religieux israélien connu pour ses positions extrémistes a suggéré mercredi que l’incendie qui a ravagé l’emblématique cathédrale Notre-Dame de Paris au début de la semaine pourrait être le châtiment divin venu punir l’autodafé du Talmud, au cours duquel des charrettes entières de textes juifs avaient été brûlés par les prêtres catholiques français, il y a huit siècles.
      Il a tenu ces propos au site sioniste-religieux Srugim dans le cadre d’une interview (en hébreu).
      Après avoir initialement rejeté l’idée que l’incendie de Notre-Dame était une sanction divine – « Nous ne connaissons pas les secrets de Dieu » – Shlomo Aviner, d’origine française, a finalement déclaré qu’il était « possible de le dire ».
      Le christianisme, a-t-il expliqué, « est notre ennemi numéro un à travers l’histoire. On a tenté de nous convertir que ce soit par la parole ou par la force, nous avons été les victimes de l’Inquisition menée contre nous, on a brûlé des Talmud, il y a eu des expulsions, des pogroms. L’antisémitisme occidental est né de la haine des ‘assassins de Dieu’. Tout cela a aussi eu un rôle dans la Shoah ». (Times of Israel -difficile de croire qu’ils aient bidonné lol)

      aujourd’hui, on a une littérature de manipulateurs (comme Bensoussan) qui veut nous faire croire que les chrétiens et juifs sont des copains et que l’Islam a fondamentalement opprimé les juifs. assez mensonger. mais je ne dis pas qu’il y était de tout temps super d’être minoritaire ou non-musulman. toutefois, de nombreux juifs du Maghreb immigrés en Israel le regrettent.
      bref, si vous verrez des musulmans (ou prétendus tels) se réjouir de Notre-Dame, c’est surtout par bêtise crasse. par contre, ici, vous avez un exemple de haine intemporelle radical lié à un conflit doctrinal essentiel : le judaïsme et le christianisme ne peuvent coexister, il y a antinomie et l’Histoire doit consacrer la victoire de l’un sur l’autre. quand le Deuxième Temple a été détruit, les chrétiens le prirent pour signe divin selon lequel l’Ancienne Alliance était caduque ; quand Notre-Dame est brûlée, … (Shlomo Aviner répond pour moi)

      bref, quand Bensoussan raconte que les musulmans sont nourris au sein à l’antisémitisme, je lui proposerais d’abord de voir comment certains de ses coreligionnaires sont nourris à la haine permanente. Mitterrand l’a rappelé aussi…

      • Vous voyez Souareba. Ce sont, entre autres, toutes ces histoires qui m’éloignent irrémédiablement des religions abrahamiques. Chacune veut être la première, la meilleure, celle qui détient la Vérité et leurs partisans les plus zélés cherchent à convertir la terre entière, y compris parfois par la force. Mais le fanatisme ne se limite pas aux religions. Les grandes idéologies ont démontré leur potentiel de nuisance voire de destruction : le communisme, le libéralisme, … Et je ne m’attends guère à mieux de la part de l’écologie. Bref il y a en tout homme un instinct religieux qui prend des formes variées. Je préfère quant à moi cultiver une spiritualité en mon for intérieur qui n’a pas besoin de se montrer, de se partager et encore moins de s’imposer.

        • En disant ce que vous dites là, n’aimeriez-vous pas que nous aussi partageassions votre vision de la chose car ainsi, il y aurait la paix sur Terre ? En cela -ce me semble-, vous êtes comme un juif, un chrétien et un musulman : nous tous pensons détenir le Vrai et en tant que nous le pensons, nous voulons le propager car nous y voyons le fondement de la paix sur la Terre !
          Vous ne différez donc pas de ceux que vous dénoncez ici, à mon sens !
          Quant à moi, je suis pour cette grande confrontation (sans la nécessité des armes, JE LE PRÉCISE). Il faut que les fausses religions s’effondrent, de même que les idéologies. ET ELLES S’EFFONDRERONT, précisément car INFONDÉES. C’est la censure qui les maintient, généralement.
          Mais je ne nie pas cet instinct que vous mentionnez. C’est peut-être la raison qui fait que tant et tant quittent les religions de nos jours, y compris l’Islam. Sûrement que présenté de telle façon, il ne peut être perçu comme vraie religion. M’enfin, nous n’en sommes pas encore au Catholicisme français qui ne voit plus qu’une certaine tranche d’âge en grande majorité assister aux offices du dimanche !

          • @souareba.

            Je diffère grandement de ceux que je critique. Car ils ne parlent pas de spiritualité mais de politique en définitive, c’est à dire d’une suprématie qu’ils veulent installer à leur profit, en revisitant les faits ou l’histoire. Ce que j’attaque ce ne sont pas leurs croyances mais ce qu’ils en font en divisant le monde en deux, selon un manichéisme caricatural : celui auquel ils appartiennent nécessairement pur et bon, celui des autres nécessairement impur et mauvais. Ils mettent ainsi en place une lutte pour le pouvoir. Or ce n’est pas en prétendant que leur religion est la meilleure qu’ils seront meilleurs. C’est en pratiquant la spiritualité qui en découle. Et pour moi ça passe aussi par le silence et la solitude. L’exemple est sans doute plus convaincant que les mots de ce point de vue.

            Vous croyez à deux choses très différentes pour moi : à la Vérité et aussi à la capacité du commun des mortels à la transmettre. Moi je crois à la réalité et qu’elle est aussi variable en fonction du point de vue que l’on adopte, comme un objet que l’on regarderait tantôt de face tantôt de profil, dès lors que l’on utilise les sens ou le raisonnement qui restent des instruments limités. La réalité ne s’explique pas ni ne se transmet avec des mots ou des concepts car elle est de nature changeante et paradoxale. Elle se contemple. Voilà pourquoi vouloir la propager n’a pas de sens et conduit à la division et à la guerre plutôt qu’à la paix. Car le conflit n’est pas dans ce que l’on veut désigner qui est Un mais dans les multiples façons de l’appréhender. Je vous l’ai dit : pour ma part, la carte n’est pas le territoire. Et la spiritualité est un chemin. Ce qui se transmet avec des mots, ce n’est pas la Vérité mais un moyen pour accéder à la réalité telle qu’elle est, qui ne se réduit pas à ce que nous offrent les sens ou la pensée discursive.

            Enfin il y a plusieurs chemins. Voilà pourquoi aucune spiritualité n’est meilleure qu’une autre et qu’il est vain de les comparer et plus encore de les hiérarchiser. Voilà pourquoi aussi elles doivent se rejoindre dans un fond commun qui doit être universel, si elles sont authentiques. C’est ce qui permet aussi le dialogue entre elles. Ibn Arabî le disait à sa manière : il y a plusieurs religions en fonction de la disposition des peuples à un moment donné de l’histoire. Ainsi, l’Unicité ne porte pas sur un monothéisme particulier mais sur Dieu pour utiliser (sans doute mal) votre terminologie. La spiritualité dans l’islam a un niveau profond je la soupçonne dans le soufisme. Le peu que j’ai pu en lire rejoint je pense les pratiques spirituelles que j’ai pu avoir. Encore faudrait-il que j’en sache plus. J’espérais d’ailleurs rencontrer des soufis ici. Pas que je veuille changer de spiritualité mais par curiosité intellectuelle.

            Comprenez moi bien. Je ne cherche pas à vous convaincre. Ce qui serait vain. Mais à vous exposer mes croyances puisque vous m’y invitez.

          • oui, il y a des différences indéniables
            mais il n’empêche que si tous se conformaient à votre façon de voir la chose, il y aurait la paix puisque si vous-même avez adhéré à ladite façon de voir la chose, c’est précisément parce que vous y voyez un vecteur d’apaisement et pour vous et envers autrui.
            c’est en cela, et seulement en cela, que je vous disais similaire à tous : le bon musulman/juif/chrétien/LREM/etc. pense que le monde sera meilleur quand tous penseront de même, au moins quant aux fondements.
            il y a une lutte permanente de ces idéologies/religions/dogmes et un triomphera nécessairement des autres. et seule la Vérité le peut.
            maintenant, est-ce que l’Islam est Vérité ? j’y reviendrai sûrement.

            on m’a souvent accolé le qualificatif de soufi que je prends comme injure puisque nous sommes musulmans ainsi que Dieu nous a désignés. toutefois, j’ai de nombreux points communs avec eux et suis plus proche d’eux que des salafis.

  3. merci, @zarathoustra, j’ai bien lu.

    en effet, on a le droit d’être antisioniste et la chose ne se confond NORMALEMENT pas avec un sentiment de haine envers tels ou tels. il arrive cependant que la chose se confonde mais Macron a bien fait de refuser de légiférer en le sens voulu par le CRIF car il y a là une fausseté évidente.
    j’ajoute même étonnant que l’Afrique du Sud ait été l’objet d’un boycott quand Israël, non.
    après, oui, il y a d’autres injustices partout dans le monde.

    quant à l’autre point : vous êtes sur un site fréquenté par de prétendus musulmans.
    dès que vous vous montrerez critique, vous serez accusé par certains d’être juif, sioniste, etc. ça ne mange pas de pain et c’est typique d’une mentalité de clochard intellectuel. on a de même à la télévision : et l’exemple de Chouard est assez éloquent à ce propos.
    moi-même ai-je été qualifié de faux musulman et de juif infiltré vivant à Haïfa quand je prenais position contre les mensonges de Tariq Ramadan.
    c’est l’état déplorable de trop de musulmans de nos jours, mais j’ose espérer que vous ne croirez pas que cet état est généralisé !

    • “c’est l’état déplorable de trop de musulmans de nos jours, mais j’ose espérer que vous ne croirez pas que cet état est généralisé !”
      Sur ce que l’on appelle les réseaux sociaux c’est le comportement d’un grand nombre de commentateurs qui intéresse hélas tout le monde et pas seulement les musulmans.
      Chez les musulmans on “traite” de sioniste, chez d’autres de nazis etc.
      Cela permet de rester ignare sur le sujet de la discussion en cours, de ne pas se documenter, éventuellement de faire appel aux sites conspirationnistes, tout en mettant le foutoir !

      • oui, de nos jours, on a cette tendance partout
        pour discréditer quelqu’un, Bégaudeau parle d’une chaîne de bêtise
        “parce que à onze ans, vous avez égaré votre exemplaire du “Journal d’Anne Frank”, on peut se demander si cette négligence n’est pas le fruit d’un esprit profondément nazi, voulant peut-être procéder à une nouvelle extermination de masse. vous confirmez que non ?”

        “il y a trente ans, vous avez fréquenté un tel qui depuis est devenu négationniste. vous confirmez avoir rompu et n’être pas contaminé de ses idées NAUSÉABONDES ?”

        “de toute façon, Souaréba est un gros sionard. IL A APPRIS L’HÉBREU !!!!! qui apprend l’hébreu sinon les feujs ? wallah c’est un juif infiltré !”

        débilités déclinables à l’infini pour discréditer qui porte un semblant de critique fondée et souvent irréfutable.

        Sur le plan des moyens de la pensée des populations contemporaines, la première cause de la décadence tient clairement au fait que tout discours montré dans le spectacle ne laisse aucune place à la réponse ; et la logique ne s’était socialement formée que dans le dialogue. Mais aussi, quand s’est répandu le respect de ce qui parle dans le spectacle, qui est censé être important, riche, prestigieux, qui est l’autorité même, la tendance se répand aussi parmi les spectateurs de vouloir être aussi illogiques que le spectacle, pour afficher un reflet individuel de cette autorité. Enfin, la logique n’est pas facile, et personne n’a souhaité la leur enseigner. Aucun drogué n’étudie la logique ; parce qu’il n’en a plus besoin, et parce qu’il n’en a plus la possibilité. Cette paresse du spectateur est aussi celle de n’importe quel cadre intellectuel, du spécialiste vite formé, qui essaiera dans tous les cas de cacher les étroites limites de ses connaissances par la répétition dogmatique de quelque argument d’autorité illogique.
        DEBORD

    • @souareba. Je suis d’accord avec vous. L’anti sionisme ne doit pas être pénalisé. Ce sont les propos discriminatoires et les incitations à la haine qui doivent être sanctionnés. Il n’y a pas de raison d’interdire la critique : d’Israel, des religions, de l’athéisme, … Mais il faut aussi percer l’intention derrière les propos même les plus argumentés ou les plus raisonnables. C’est là que se dissimule le sentiment qui peut dévoyer l’esprit.

      Je ne sais que penser sur l’antisémitisme musulman et son ampleur. J’ai tendance à ne pas y croire. Mais cette obsession des juifs et des sionistes ne me rend pas optimiste. Il n’y a que vous qui savez comment sont vos coreligionnaires, les imams, les oulémas … Pour ma part, je juge surtout une personne sur ses actes.

  4. Merci Souareba de me poser cette question. A vous, je vais donc essayer de répondre de manière dépassionnée. Bien sûr qu’il y a une différence entre critiquer le sionisme et détester les juifs. Je ne suis pas sioniste donc qu’on critique le sionisme je m’en fous fondamentalement. Je ne suis pas juif non plus d’ailleurs. Mais ici il ne s’agit pas seulement de critique mais aussi d’insultes du même acabit que celles que l’on vous adresse. Regardez, on vous traite de bounty parce que vous êtes musulman. Moi on me traite de sioniste, de « juifiste » (quel néologisme hideux), de juif parce que je ne suis pas musulman. Tout ça parce qu’on veut démasquer certaines hypocrisies mais plus fondamentalement en ce qui me concerne certains mépris, certaines haines qui devraient être étrangères à ce qu’on appelle spiritualité.

    Être antisioniste est pour moi une position fondamentalement politique. Il s’agit d’une critique raisonnée. Ici et je parle des commentateurs, je ne vois que de la hargne sans aucun argument et une hargne bien particulière qui s’appuie sur l’appartenance religieuse sur fond d’exaltation de l’identité arabe. Or l’antisionisme peut vouloir dire indignation mais sûrement pas haine obsessionnelle.

    Car ici on en revient dans les commentaires toujours aux juifs et pas juste aux sionistes qui organiseraient le génocide des palestiniens. Est-ce qu’on parle autant des ouïgours internés carrément dans des camps par les chinois, du massacre de rohingyas par les bouddhistes birmans ? Non et ce n’est pas qu’une question de durée. C’est plutôt raccord avec les attentats de Merah et de l’hypercasher. C’est raccord avec les propos d’une Houria Bouteldja qui considère que le juif est devenu « blanc ». C’est raccord avec l’alliance de al-Husseini et Hitler durant la seconde guerre mondiale. C’est raccord avec les prêches dans certaines mosquées. C’est là : ce pourrissement de l’âme qui m’écœure profondément. Pas parce que je deviendrai provisoirement et virtuellement le réceptacle de cette haine alors que je ne suis pas concerné. Mais parce que l’on sent la petite mécanique de la haine qui a permis de justifier de grandes barbaries. Et pour cela, je considère que Macron a raison de considérer l’anti sionisme comme un avatar possible certes pas systématique de l’antisémitisme.

  5. @zarathoustra

    dites-vous que l’antisionisme se confond avec un sentiment de haine des juifs, c’est-à-dire : en tant que juifs ?
    n’y a-t-il pas différence selon vous ?

    il s’agit de questions, non d’affirmations ! je voudrais savoir ce que vous pensez

  6. @marocain. C’est ça allez vous purifier d’avoir insulté un mécréant. Vos ancêtres ont surtout imposé un statut de dhimmis aux chrétiens et aux juifs en échange d’une « protection ». Mais surtout on ressent toute votre bienveillance envers eux aujourd’hui … Quant au grand mufti de Jérusalem renseignez-vous au lieu d’étaler votre ignorance crasse.

  7. MARWAN : Je vous trouve très drôle, hier, c’était le’ grand Satan, qui bombardait les gentils Syriens, et il suffit que le grand Satan, accepte qu’ une femme voilée accède a un poste des plus banal, pour que vous encensiez le grand Satan. Je pense que vous feriez fortune en tant que girouette , vil ne faut vous faut pas grand chose, pour que vous retourniez votre veste, c’est surement ça, que l’ on appelle l’ honneur!
    Un grand merci, il ne suffit en fait que d’ une voilée, pour vous dévoilez tel que vous êtes !

    • Tiens encore un commentaire « antisioniste ». A se demander si votre livre de chevet c’est le coran ou « Mon combat ». Sans doute un des deux pas vrai ? 😉

      • comment oses-tu racaille de zéro mettre le Coran et Ton Combat au même niveau?
        Tu rassembles à toi seul le profil de collabo, du lâche et incapable de libérer son pays aujourd’hui de l’emprise des sionistes tout comme tes ancêtres s’il n’y avait pas l’afrique et les autres.
        Que sais-tu du coran? et même de mon combat? et quelle analogie insinues-tu petit serviteur du sionisme?.
        Je suis ANTISIONISTE, et tu avais écris que je n’étais pas respectueux. Bien sûr quand il n’y a rien ni personne de respectable comme toi.
        Vas fouiner dans ton ascendance, peut être toi collabo avec le sionisme, tu trouveras un collabo avec les nazis?

        • @marocain

          Votre religion vous tape sur le système. Il faudrait faire une pause. Moi on m’a éduqué dans le respect des autres plutôt que dans celui d’un livre. Vous vous prenez pour qui pour vous adresser à moi de cette manière ? Je ne suis pas juif mais soyons clair : je vous emmerde vous et vos collègues « anti sionistes » et je me fous de vos réactions de cul bénit. En France on n’est pas tenu de respecter une religion et ses livres au-delà de ce qu’impose la loi. Je tiens à vous le dire au cas où vous n’auriez pas saisi : « Je suis Charlie ». L’Etat ne reconnaît aucun culte en vertu de la loi de 1905 par ailleurs.

          Par contre en France, l’incitation à la haine des juifs y compris sous prétexte de sionisme est interdite. Or on trouve à présent ici et ailleurs à l’évidence des cohortes de tarés qui ont finalement beaucoup de points en commun avec l’extrême droite. Ils ne se considèrent pas « blancs » mais ils sont tout autant à gerber que les néo-nazis. Et j’espère bien que de manière générale les lieux de culte où on prêche la haine des juifs ou de l’Occident seront vite fermés dans mon pays. Dire que vous osez vous comparer aux juifs qui ont subi la Shoah en traitant les autres de nazis et de collabos !

          Vous devriez regarder aussi en face votre histoire et vous repentir comme tout le monde. Car vos ancêtres à vous pourraient bien avoir été partisans du grand mufti de Jérusalem, voire avoir participé aux maroquinades durant la seconde guerre mondiale. Comme vous le voyez, je ne suis pas tenu par le dogme chrétien qui consiste à tendre la joue gauche. Je préfère encore la loi du talion. Aucune tolérance à l’intolérance.

          • Un zéro qui se prend pour “je sais…”. Ton histoire de mufti est vraiment risible pauvre ignorant. Ton enfumage est de bas niveau.
            Quant aux pauvres juifs, mes ancêtres les ont protégés alors que les tiens les livraient lâchement. Le sionisme n’a rien à voir avec le sémitisme sauf dans les cerveaux des nouveaux collabos comme toi petit.
            Allez vas, je me suis assez sali à ton contact

  8. Pourquoi ne pas tenter d’aller vivre le rêve américain puisque l’acceptation du port du voile a l’air si important pour vous ?

        • Parlons donc de Tahar Mejri et compatissons et gémissons à propos du silence qui l’entoure
          Pour vous ce n’était peut être pas un “bon” membre de la diversité ?
          “Mourir d’aimer… ” Ainsi l’association Mémorial des Anges débute-t-elle le post Facebook qui a annoncé, jeudi, la mort de Tahar Mejri. Sa présidente, Anne Murris, est bouleversée. “Victime de grandes souffrances, il était à la fois très touchant et reconnaissant du travail effectué pour la mémoire.”

          • Tout à fait, posez-vous la question pourquoi le silence l’entoure et remettez-vous en question au lieu de vous acoquiner avec l’extrême droite et intégrer la franc-maçonnerie.
            En tout cas les Serein Tamimi protégera également les Tahar Mejri sans aucune distinction.
            Ne pas oublier les morts de la Palestine sous le silence assourdissant de nos médias et sous la vacarme des armes françaises. Remettez-vous en question Plippe, c’est urgent, vous êtes inhumain sans vous en apercevoir.

    • Absolument d’accord avec vous, Plippe. Doit-on en déduire que les musulmanes non voilées ne présentent pas d’intérêt ou ne font pas de choses remarquables ?

      • Bien entendu que certaines ont une grande valeur intellectuelle et j’en suis très content, de même d’ailleurs que je prône la tolérance absolue concernant les “voilées” qui acceptent l’Autre (liberté absolue de conscience).
        C’est très révélateur. (c’est le choc des images de Paris Match !)
        Il n’y a pas que les russes qui manipulent les cerveaux français de façon cachée !
        Dans notre pays d’immigration depuis des siècles les “partis de l’étranger” ont toujours été puissants mais au final notre culture les a digérés.
        Espérons que nous allons digérer aussi l’US !

        • Moi je ne me sens enclin à aucune tolérance envers ces croyances étrangères d’un autre âge pour nous, qui justement sont intolérantes. J’adhère pleinement à ce que disait Karl Popper sur les sociétés ouvertes et leurs ennemis :
          « « Tant qu’il est possible de les contrer par des arguments logiques et de les contenir avec l’aide de l’opinion publique, on aurait tort de les interdire, précise-t-il. Mais il faut toujours revendiquer le droit de le faire, même par la force si cela devient nécessaire, car il se peut fort bien que les tenants de ces théories se refusent à toute discussion logique et ne répondent aux arguments que par la violence. Il faudrait alors considérer que, ce faisant, ils se placent hors la loi et que l’incitation à l’intolérance est criminelle au même titre que l’incitation au meurtre, par exemple. Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. »
          Car vous le constaterez il ne s’agit pas seulement de défendre le port du voile mais d’attaquer notre vision de la laïcité, sur fond de détestation du modèle occidental. Qu’ils aillent pratiquer leurs croyances en pays musulmans s’ils y tiennent tant que ça au lieu de polluer les débats en France avec. On a bien mieux à faire.

  9. Magnifique…..Ce n’est pas chez nous que cela pourrait exister actuellement. Malgré tous ses défauts relatifs aux droits de l’homme , les USA ont quelques bons côtés…..A quand la même chose chez nous Mr Macron ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Crise sans précédent dans le domaine de la santé à Gaza

Effroi en Nouvelle-Zélande: le terroriste Tarrant, auteur du massacre de Christchurch, plaide non coupable, tout sourire