in

Crise sans précédent dans le domaine de la santé à Gaza

Le ministère palestinien de la Santé a averti que la crise des médicaments et des fournitures médicales, liée au blocus, allait avoir de graves répercussions sur les malades de la bande de Gaza, appelant tous les sympathisants du secteur de la santé à intervenir pour sauver les patients.

Le docteur Medhat Abbas, directeur de l’hôpital Shifa, a déclaré samedi que le déficit de médicaments et de consommables médicaux atteignait plus de 52%, décrivant la crise comme la plus grave jamais enregistrée.

Les plus grands hôpitaux publics de Gaza sont à court de médicaments essentiels pour les patients souffrant d’hypertension, de diabète et de tumeurs, mais aussi de lait thérapeutique pour enfants et de consommables destinés aux malades souffrant d’insuffisance rénale.

Les pharmacies privées situées à l’extérieur des hôpitaux ont également épuisé leurs stocks de médicaments et de fournitures médicales similaires, a-t-il indiqué. Le manque de carburant risque également d’entraîner un désastre imminent : 300 000 litres de diesel par mois sont nécessaires dans les établissements de santé de Gaza pour faire fonctionner des générateurs, étant donné les coupures de courant actuelles.

Publicité

Le ministère de la Santé a exprimé ses remerciements au groupe humanitaire turc IHH, à la station-service Abu Asi et à al-Falah Charity pour avoir fourni une contribution totale de 15 700 litres de diesel à différents hôpitaux, mais a précisé que de telles quantités de carburant seraient utilisées en quelques jours seulement.

Par ailleurs, la Commission des affaires des détenus et des ex-détenus, très inquiète, a alerté sur le fait que les blessures de la prisonnière palestinienne Israa Ja’abis s’étaient aggravées, à cause d’une négligence médicale délibérée.

La commission a déclaré que Ja’abis souffrait de graves brûlures et que son corps avait besoin de tissus et de couvertures spéciales qui devaient être changés régulièrement.

Israa Ja’abis a besoin de plus de 8 opérations chirurgicales urgentes, souffre beaucoup physiquement et psychologiquement, mais le service pénitentiaire israélien continue de négliger ses demandes et ses plaintes.

Publicité

Elle est laissée seule face à sa douleur.

Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté Israa Ja’abis, 35 ans, en 2015, après avoir été grièvement blessée par l’explosion d’une bouteille de gaz domestique sur le siège arrière de sa voiture, à quelques mètres d’un point de contrôle militaire israélien. Alors qu’il s’agissait d’une bouteille de gaz pour sa cuisine, Israël a toujours prétendu qu’elle voulait la faire exploser au checkpoint, la condamnant à 11 ans de prison.

Israa a été arrêtée et transférée dans des prisons israéliennes sans recevoir de traitement approprié, en dépit du fait que 60% de son corps a été brûlé.

French Palinfo

Publicité

Publicité

7 commentaires

  1. il est un proverbe qui dit : tu tues la victime et tu marches dans ses funérailles!
    La racaille de pro-sionistes qui essayent de déposer leurs sales oeufs dans ce site telles des mouches à … ne font des cours d’histoires, diabolisent qui ils veulent, disent que les arabes sont à l’origine du malheur des gazaouis qui sont victimes des ” frères musulmans” et blabla et blabla et qu’ils se multiplient et que la jordanie …
    Je vous dis bande de racailles que votre sionisme sera ERADIQUE, que non seulement vous aurez les arabes sur le dos, mais toutes l’humanité. Vous assis sur une bombe bande de vrais salopards et non les frères musulmans, au contraires. Vous êtes à plaindre car vous avez condamné vos propres enfants tout comme les bâtards prédécesseurs vous ont condamnés.
    Vous voulez une preuve?:
    Lâchez UN mois vos soutiens aux dictateurs arabes rien qu’UN MOIS; et je ne parle pas du reste du monde du sud. RIEN QU’UN MOIS

  2. Oui tout à fait. On avait le même genre de débiles à Paris. Des lesbiennes islamistes qui voulaient faire la cuisine proche de Notre Dame… Vous nous prenez vraiment pour des cons… De votre part ça n’est plus une insulte, c’est le monde à l’envers…

  3. Essayer de mettre le feu chez son voisin et d’entrer chez lui par infraction n’est pas un bon
    moyen de l’inciter à vous aider.
    Et cette bonbonne de gaz reste hautement suspecte.

  4. A quand la dénonciation et la fin de la dernière colonie sur terre et du dernier apartheid de l’histoire?

  5. Gaza est un territoire Egyptien que la Jordanie reclamee comme son territoire, sa population ne cesse de croire et surtout gouvernee par des terroristes richissimes qui passent leur vacance a l’etranger et habitent dans des appartements de luxe a Gaza,gouvernant par la terreur et par l’intimidation,ces terroristes ont commence par ranconner leur population qui n’en peuvent plus,l’Egypte peut ouvrir sa frontiere qui l’empeche de le faire ,mais les terroristes de Gaza sont les ennemis de l’Egypte car ce sont bien des “freres musulmans’encore une bande de salopards.Le malheur de ces gens ne proviennent que de leurs propres freres qui sont bien sur tous les arabes qui leur ont promis monde et merveille.

  6. Que font les gouvernements occidentaux, que font les pétromonarchistes, que fait le gouvernement de l’Egypte, que fait Abbas ??? Tout est désormais clair sur les hypocrites.

Publicité

La Libye sombre une nouvelle fois dans le chaos

Etats-Unis : Serein Tamimi, la première femme officier de police voilée de Paterson