in

Etats-Unis : Maha Ayesh, la première policière voilée de l’Illinois

Source d’une saine émulation, c’est en observant, admirative, la percée notable de femmes musulmanes aux quatre coins du globe, dans des secteurs d’activité où personne ne les attendait, et à un niveau de compétences insoupçonné, que l’Américaine de confession musulmane, Maha Ayesh, s’est sentie l’âme d’une briseuse de plafonds de verre…

Stimulée par les réussites remarquables de nombre de ses coreligionnaires, notamment celles qui se sont imposées dans des bastions masculins par excellence, sans jamais se fourvoyer sur les sentiers tortueux des basses compromissions, la jeune femme, à l’orée de la trentaine, a été poussée à agir par une force impérieuse.

Déterminée à prendre son destin en main, celle qui fut psychologue médico-légale pendant quatre ans, intervenant auprès des mineurs dans l’enceinte de la prison de Kane, s’est subitement sentie pousser des ailes… Elle ne s’est plus contentée de rêver de faire carrière dans l’institution policière, elle s’est carrément donné les moyens d’y entrer par la grande porte, en tant que première femme officier de police voilée de l’Illinois.

Irradiant de bonheur dans son uniforme qu’elle a revêtu pour la première fois il y a quelques jours à peine, coiffée d’un hijab qui en fait toute la singularité, Maha Ayesh a intégré non sans fierté le commissariat de police de Bartlett, sa ville natale.


Un accueil chaleureux lui a été réservé par ses supérieurs hiérarchiques et ses collègues, heureux de compter en leur sein une recrue particulièrement méritante, qui a à coeur d’abolir toutes les barrières, mais aussi de contribuer à restaurer la confiance des minorités ethniques à l’égard des forces de l’ordre. 

« Je veux mettre à profit ma différence, la richesse de ma culture et de mes valeurs, afin de privilégier de bonnes relations, sur le terrain, avec toutes les communautés, dont celle à laquelle j’appartiens. C’est essentiel !», a-t-elle insisté lors de sa conférence de presse qui a fait salle comble.

Se faisant une haute idée de sa mission de sécurité publique, Maha Ayesh est le visage rayonnant de la nouvelle politique d’inclusion mise en oeuvre par la police de l’Illinois. C’est en ayant une pensée émue pour les femmes musulmanes qui n’osent pas croire suffisamment en leurs rêves, en Orient comme en Occident, que cette pionnière en uniforme, qui peine à réaliser qu’elle est désormais devenue un exemple à suivre, a pris ses fonctions.  

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je ne crois pas que ce soit une question de longueur d avance ou pas sur les questions religieuses . Il faut accepter l idée que les usa et la France ont une approche différentes du fait religieux . A bien des égards.. usa je pense 95 pour cent de croyant . En France seulement 50 pour cent , de plus la population s est bâti depuis un siècle sur cette idée que la religion est une question privée . Nous n allons pas changer leur personnalité du jour où lendemain. Quel solution ?

    Ou accepter cet idée que le voile créé un malaise a grande échelle aujourd hui en France, un sentiment de ne plus être chez soi, que je comprends .

    Ou s exiler dans un pays musulman .

    Ou continuer la lutte pour faire accepter le voile culturellement , en mettant de côté d autres questions plus essentiels a mes yeux ( le social, la réussite dans la société, moins d incivilité , moins de terrorisme ). Mais bon je pense que l on fait semblant d ignorer ces problèmes…

  2. Quand la diversité est jugée à sa juste valeur, c’est-à-dire comme une richesse inestimable, une femme voilée peut exercer toutes les professions.
    Seules les compétences et les qualités de cette policière ont été évaluées. La police US ne s’est pas arrêtée à sa tenue vestimentaire qui relève de son choix personnel et non pas d’un quelconque homme lui imposant de porter son voile, comme on l’entend à longueur de journée de la part de “journalistes” qui n’ont probablement jamais croisé ou même échangé avec des femmes voilées. C’est ce qu’on appelle de la bien-pensance hors-sol !
    Les USA ont une sacrée longueur d’avance à ce sujet, alors qu’en France le débat stérile sur le voile a à maintes fois occupé nos politiques et a ainsi occulté les véritables débats de fond de notre société.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Cat Stevens : de Steven Georgiou à Yusuf Islam

Afghanistan : la famine et la pauvreté poussent certains parents à vendre leurs enfants