in

Estrosi et Sébastien conspués à Nice en direct live sur France 2

Estrosi, le maire motodidacte de Nice et grand censeur des « mariages bruyants », n’était pas à la noce samedi soir sur France 2, lorsqu’il a surgi en « guest star » sur la scène de la Fête de la musique dressée dans sa cité azurée. Bien qu’ayant été annoncé par son « vieux copain », l’amuseur public, Patrick Sébastien, à grand renfort de « bisou » et d’un copinage débridé censé déclencher l’ovation de la foule en délire, c’est sous les huées qu’il a été accueilli par des administrés qui ne se sont pas laissés aveugler par les sunlights d’un grand numéro de démagogie, orchestré par deux duettistes qui en dégoulinent…

L’édile ultra-sarkozyste, dont on ne compte plus les saillies verbales ineptes, infâmes et irresponsables qui stigmatisent l’islam jusqu’à l’ubuesque, va certainement entonner sa fameuse antienne des « cinquièmes colonnes vertes et de l’islamo-fascisme» venus envahir la promenade des anglais pour mieux se voiler la face sur le désamour, en direct live, avec le bon peuple que l’on dit pourtant entièrement acquis à sa cause.

Sébastien, le bateleur paillard du service public de l’audiovisuel, a eu beau, quant à lui, user et abuser de son capital sympathie pour masquer la gêne palpable et les visages blêmes, l’humiliation cinglante infligée à son « pote » était très perceptible, rejaillissant également sur lui, devant des caméras qui ont immortalisé un grossier coup de com’ et une bronca retentissante sur la scène festive « du soleil et des tubes »…

Publicité

Quand on songe que les « youyous » heurtent les oreilles du très populiste Estrosi qui les a d’ailleurs proscrits dans son fief, on se demande dans quel état il a regagné les coulisses, samedi 20 juin, après avoir été conspué par des hou-hou venus non pas d’ailleurs, mais du terroir, de sa bonne ville de Nice.

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’alliance entre Israël et les pays du Golfe de moins en moins secrète

Belgique: les musulmans prient dans rue avec l’aide de la police (vidéo)