in

Christian Estrosi : “Vive l’Algérie française !”

A la seule évocation de la commémoration de la guerre d’Algérie, les vieux réflexes des années 60 de Gérard Longuet, quand il faisait bon joindre le geste à la parole dans des groupes fachos et pro-Algérie française qui n’étaient pas des anges, l’ont chatouillé, gratouillé, déclenchant un bras d’honneur guère honorable !

Certains caciques de l’UMP ont  gardé leur fougue de jeunesse dès que l’Algérie leur est contée, mais de celle qui enflamme les esprits et envoie paître les autorités algériennes, comme au bon vieux temps, sans aucune hauteur de vue historique ou diplomatique.

Ainsi, dix jours avant son camarade Longuet, Christian Estrosi, le très Sarkozyste maire de Nice, dont le clientélisme n’est plus à démontrer, a clôturé un rassemblement de pieds-noirs dans sa bonne ville en lançant un vibrant : « Vive l’Algérie française ! ».

Après avoir prohibé les « mariages bruyants » des us et coutumes de sa cité azurée, surtout lorsque des « youyous » sonores se mêlent à la liesse ambiante, Estrosi, peu soucieux de porter un regard objectif sur l’histoire, préfère jeter des ponts nationalistes au sein de l’Hexagone plutôt que de bâtir des passerelles apaisées entre les deux rives méditerranéennes. Longuet, Estrosi, Collard, Le Pen, et d’autres encore, même combat d’arrière-garde sur la pente glissante de l'extrême droite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La renaissance est-elle encore possible ?

Des Miss belges devant la Mosquée Hassan II déclenchent une vive controverse