in

Christian Estrosi remet ça : “Cet attentat dramatique en Isère rappelle la présence de la 5ème colonne en France”.

La nouvelle de l’attentat meurtrier commis contre une usine de gaz en Isère venait tout juste de tomber sur les prompteurs que l’irresponsable maire de Nice, Christian Estrosi, nous réservait un de ses pitoyables démarrages en trombe en digne « motodidacte » de la politique de caniveau, décochant le premier sa flèche empoisonnée sur sa page Facebook : « Cet attentat dramatique en Isère, si l'auteur est vérifié, rappelle une nouvelle fois la présence de la 5ème colonne en France», s'est -il empressé de signer.

Manquant cruellement de la retenue qui le distinguera toujours d’un homme d’Etat, l’affligeant démagogue qui préside aux destinées niçoises est plus obnubilé par sa baronnie, sa petite carrière et la campagne des régionales, dont on entend d’ici les harangues fielleuses, que par la concorde nationale. Détestable !

Après avoir été hué, en direct sur France 2, lors de la fête de la musique qui a eu lieu, samedi 20 juin, sur ses terres, c’est un carton rouge violacé qui devrait lui être infligé pour avoir dégoupillé une telle grenade ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yassine Salhi, le suspect était fiché pour radicalisation, selon Cazeneuve (vidéo)

Attentat en Isère : la femme du suspect choquée pleure en direct sur Europe 1 (vidéo)