in

Egypte : un gouverneur veut remplacer les personnages de Disney dans les écoles maternelles par des photos de héros militaires

Dans l’Egypte dirigée d’une main de fer par le dictateur al-Sissi, jusqu’où ira la répression implacable qui embastille les journalistes, les blogueurs et autres militants, et met à mal, à travers eux, les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion ?

La question, qui inquiète grandement le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH), se pose avec acuité dans le gouvernorat de Qalioubiya depuis que le seigneur des lieux, Alaa Marzouq, a pris la décision radicale de faire disparaître les personnages de dessins animés qui ornent les murs des écoles maternelles de son fief.

De manière autoritaire, celui-ci a ordonné de remplacer Mickey Mouse et l’univers merveilleux de Disney, peuplé de gentils héros imaginaires, par des illustrations de héros militaires égyptiens bien réels et nettement moins enchanteurs, qui risquent fort de ne pas faire rêver les petits écoliers de sa région…

Poussé par un jusqu’au-boutisme qui prêterait à sourire s’il n’était aussi tristement révélateur de la tyrannie ambiante, Alaa Marzouq a suscité l’indignation d’une large frange de ses concitoyens, qui considèrent que son sens des priorités est pour le moins « curieux », voire totalement « déplacé », pour ne pas dire « terrifiant », notamment des parents des chères têtes blondes dont il veut exalter la fibre patriotique dès le bac à sable.

Si un internaute l’a fustigé en usant de l’ironie mordante « Auriez-vous peur d’une souris en short ? Et de quoi d’autre ? », certains, outrés par sa décision prise sans la moindre concertation,  lui ont vivement conseillé de s’attaquer à un chantier autrement plus urgent et de salubrité publique : le « nettoyage des toilettes des écoles primaires de sa région où se propagent les maladies » !

« Nous devons remplacer les images de Mickey Mouse et de Donald Duck par des images d’Égyptiens célèbres et de martyrs militaires pour que les enfants les considèrent comme des modèles », a martelé Alaa Marzouq, droit dans ses bottes et sourd à la colère qui gronde.

Au moment même où il a déterré la hache de guerre contre l’Amérique éternelle, non pas de Trump, mais de Walt Disney, l’Egypte, elle, fume le calumet de la paix avec Mickey Mouse, en célébrant son 90ème anniversaire devant les pyramides de Gyzeh… Une bien cruelle ironie du sort pour le gouverneur égyptien plus royaliste que le roi.

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je note quand même le fait que le Président des USA s’appelle Donald. C’est à ce genre de détail qu’on reconnait un pays vraiment décadent, ou une planète déclinante: Quand les maîtres du monde adoptent des noms de héros de BD. A quand un Pluto pour diriger la Russie, et un Milou pour gérer l’Empire du Levant?
    Ce com a été approuvé par la Direction-des-posts-sans-intérêt-vital.

  2. @Cémwé

    Cher ami (malgré quelques incidents regrettables).
    La fameuse lettre de Guy Moquet, ou, du moins, l’affaire qui y est liée, n’est pas pour moi sans évoquer le rêve de certains édiles de réintroduire l’instruction civique et le service militaire. Ca n’est pas par hasard que Sarkozy a choisi un jeune communiste, mais résistant, donc nationaliste, pour rappeler aux autres jeunes que la Nation prime les autres clivages, par exemple, entre classes sociales, ou, entre tendances politiques. Je perçois d’autant plus facilement ce qui vous choque dans cette démarche, que je pense l’avoir comprise. En résumant trivialement: “Oubliez la lutte des classes, et vos éventuelles pulsions révolutionnaires, et rejoignez notre communauté nationale, dont je suis l’Elu emblématique.”
    Du coup, le malheureux Guy Moquet, qui eut sans nul doute vomi Sarkozy, se retrouve embrigadé dans une opération de propagande dont le but évident est d’enfumer le prolétariat. Notez au passage ma parfaite maîtrise du langage bolchevique.
    Bien sûr que Sarkozy n’a jamais cherché à faire réfléchir les jeunes. Si ces derniers réfléchissaient, ils ne voteraient pas pour des gens comme ça. Ceci dit, c’est vrai que le mouton a le choix entre le boucher et l’équarrisseur, quand il se rend aux urnes. Pas grave. Personne ne se soucie de son avis.
    Bref.
    C’est pas grave. La démocratie sert surtout à calmer les révolutionnaires. Pas longtemps, juste celui d’éviter une guerre civile. Et alors? C’est déja ça.
    Re bref.

      • Cher ami,
        N’exagérons pas!
        En plus, je ne parle pas arabe, ni d’ailleurs aucune autre langue que la mienne, même si je bafouille l’anglais. Quant au latin, il faudrait que j’aille à l’église d’en face, mais, pour ça, il faudrait que je traverse la rue, comme un chômeur en fin de droits (ou en faim de droits).
        A part ça, je trouve que vous vous exprimez à la perfection, mais le parlé classique n’existe plus guère que dans les ex colonies hexagonales, c’est à dire à cinq ou six côtés en comptant hypoténuse (également appelée hippothénuse dans les champs de courses, des sortes de prés où des animaux galopent à bride abattue, ou Enghien-les -Bains).
        Tout ça pour dire que la maîtrise du français a disparu de France, si bien que vous êtes le seul à remarquer le fait que j’écris de manière acceptable. Enfin, y a quand même pas marqué Balzac, n’en rajoutons pas.
        Et je doute aussi un peu de vos complexes supposés, qui seraient d’ailleurs infondés. En plus, vous êtes plus intelligent que moi. Il se trouve en effet que je peine à accéder aux abstractions. J’étais bon en physique, mais désastreux en maths. L’intelligence des ouvriers, en quelque sorte, enfin, des ouvriers qui votent à gauche. Ou ne votent pas. En tous cas, pas pour le Maréchal Le Pen. A noter d’ailleurs le fait que, ceux là, on comprend pourquoi ils sont pauvres sans l’excuse de la faillite.
        Bref.

  3. Qui vous donne le droit de désigner le président égyptien El Sissi de dictateur? Les egyptiens dans leur majorité préfèrent un El Sissi militaire et qui tient la cohésion du peuple dans cette période où l’Égypte est menacée sur toutes ses frontières par des terroristes de daech et par ceux qui constituaient la branche armée de l’ancien président renversé. Certes ce gouverneur a tort car les enfants ont besoin de vivre leur enfance entourés de Mickey et compagnie, mais c’est toute notre culture islamique qu’on devrait revoir car elle prône la mort à la vie, le martyr qu’à être un fils ou une fille au service des parents, famille, et société. Occupons nous aussi de la société dans laquelle nous vivons, la légalisation de la PMA, la loi de bioéthique, les salles de shoot, les bus de crack.

    • @Ahmed

      Je ne sais pas trop ce que préfèrent les égyptiens, vu que personne ne leur demande leur avis. Al Sissi me semble être le digne successeur de Moubarak, un militaire corrompu et autoritaire dont l’accession au pouvoir est le résultat d’un coup d’état. Ce coup d’état semble d’ailleurs avoir été fomenté avec l’aval américain, d’où mon étonnement face à la censure visant l’horrible Mickey, la souris d’extrême droite limite Tintin.
      Car décrire les personnages Disney comme sympathiques suppose de ne pas avoir visionné les productions de cet auteur, gavées de bons sentiments affichés, et de racisme discret, avec une mention particulière pour Pocahontas (inutile d’espérer un mariage final entre la métèque et le beau militaire). Ceci dit, dans les films américains, les blancs n’épousent jamais les basanées, et les basanés épousent une basanée un peu moins bronzée.
      Mais c’est vrai qu’il y a pire: Tintin, dont le chien cause mieux que les nègres…
      Bon, ok, de là à remplacer l’horrible rongeur par un militaire génocideur, il y a là un pas que je n’aurais pas franchi. Il existe pourtant des dessinateurs de BD, en Egypte. Il suffirait de les sortir de prison.
      Enfin, s’agissant de la lutte de Sissi contre le terrorisme, j’ai comme un doute. Voir ce qui se passe au Yémen.
      Enfin, même si je ne prise guère les FM, il faut garder en mémoire le fait que Morsi était un président élu, et que ses supporters ont été exterminés ou incarcérés sans grande légitimité démocratique. Enfin, il ne m’a pas paru que la situation économique du pays, déja malmenée par Morsi, s’était beaucoup améliorée grâce à Sissi. L’armée détient toujours la plupart des entreprises, et on attend encore une loi agraire. Seul le tourisme semble avoir un peu repris.
      Bref, au delà des problèmes sociétaux, le problème des égyptiens demeure la misère des plus pauvres. C’est d’ailleurs ce que Morsi n’avait pas compris. Mais, pour ruiner un pays, les FM assurent bien, en général.
      Tout ça pour rappeler le fait que les problèmes de dératisation graphique sont un peu secondaires, au final.

    • « Alors, la France n’est pas si mal que ça ! »
      Indéniablement, cela dit, je vous rappelle qu’un certain Narkozy prétendait imposer la lecture de la lettre de Guy Moquêt aux collégiens ou aux lycéens je ne me souviens plus, bref c’était moins une…

      • Cemwe,
        Encore une fois, mettre en rapport des choses qui n ‘ont rien a voir, juste pour, comme dans les cours de maternelles, mon père est plus fort que le tien !
        Ce que je trouve triste, c’est que vous n ‘arrêtez pas de critiquer vos pays d ‘accueil, disons, pour être plus exact, tout ce qui n “est pas islamique, mais des que quelqu’un, donne son avis sur un truc, dans votre belle terre d ‘islam (que vous avez valeureusement quittez ), vous montez sur vos grands chevaux, sans même réfléchir sur le bien fondé de la chose.
        En fait, vous n ‘êtes que des sales gosses !

        • Cheyenne
          Bonjour
          Vous devriez vous détendre et vous abstenir d’insulter ceux qui ne vous insultent pas. Vous devriez surtout essayer de comprendre avant de réagir, ça évite de se retrouver dans des situations embarrassantes.
          Primo, je suis un algérien d’Algérie, hé oui, Internet a –hélas- eu l’idée saugrenue de ne pas s’arrêter à vos frontières… Alors votre condescendance façon « vos pays d’accueil » ou encore vos leçons du type « votre belle terre d’Islam que vous avez valeureusement quittée (oui plutôt le « e » que le « z » à la fin, rassurez-moi l’arabe n’est pas votre langue maternelle si ? Je vous taquine), je disais donc vous verrez ça avec vos compatriotes et à mon humble avis, beaucoup d’entre eux devraient vous dire qu’ils n’ont rien quitté du tout et que la France leur pays natal est non pas leur pays d’accueil comme vous l’avez décrété, mais leur pays tout court, le seul qu’ils aient.
          Deuxio,
          J’aime beaucoup la France figurez-vous et j’ai énormément de respect et même de l’estime pour ce pays et pour les français… Tous les français ou quasi –contrairement à vous-.
          Mieux, mon père juge FLN juste avant l’indépendance de l’Algérie m’a élevé sans que jamais j’entende de sa part un seul mot de travers –un seul- sur la France ou sur les Français, pourtant Dieu sait que les algériens en ont bavé de la présence coloniale.
          Je récapitule, d’où vous tenez que j’aurais critiqué la France que j’aime tant ou tout ce qui n’est pas islamique (Vous seriez surpris de savoir ce que je pense vraiment) ? Deuxième mystère.
          Troisième mystère : Selon vous, « à la lecture de votre avis je serais monté sur mes grands chevaux, sans même réfléchir sur le bien fondé de la chose ». Que nenni non seulement je n’ai jamais été aussi zen mais en plus j’ai ex-pli-ci-te-ment approuvé ce que vous disiez avec un mot pourtant très simple à comprendre : « indéniablement »
          Enfin vous vous êtes également planté sur mes motivations (décidément la totale), rappeler NS et la lettre de Guy Môquet ne visait pas à faire dans le c’est çui qui dit qui est des bacs à sable mais plutôt à susciter la réflexion pour rappeler que justement la connerie est tellement universelle la preuve… que ça en serait presque touchant… Oui, bon, presque.
          Enfin je vous cite :
          « En fait, vous n ‘êtes que des sales gosses ! »
          Pas grave, vade in pace

          • Mon cher Cémwé, mon Dieu, la terrible insulte: ” sales gosses “,!
            Il faut quand meme reconnaitre, que meme chez vous vous, le pouvoir vous prends pour des sales gosses, et, je sais de quoi je cause, je suis rentré voila une quinzaine de jours, d’ un long et magnifique séjour en Algerie .
            Mais force de constater, que les plus fervents militants du FLN, sont les Algeriens qui vivent en France. La haine anti France du FLN,gonfle leur égo de destabilisateurs. Par contre, sur toutes les personnes que ‘ ai pu rencontrer là bas, pas de pro FLN, des gens, loin d’ etre idiots, mais résignés. Et, en plus, quand ceux qui vivent en France retournent aux pays, pour les vacances, pour beaucoup, il prennent les nationaux, pour des bledards. Car en France, ll revendiquent leur appartenance a l’ Algerie, avec, pour feter des victoires Françaises, le déploiment de l’ étendard vert et blanc, mais quand ils retournent chez eux, ils se sentent superieurs aux autochtones, comme si le fait de vivre en France, leur procuraient une superiorité étincelante.
            Maintenant, en Algerie, la majorité des Algeriens, regrettent la presence Francaise, ils me parlaient des années 50 et 60, avec une certaine nostalgie, ils me faisait visiter les quartiers Francais, et quand je m’ évertuais, a placer le peu de mots arabe, que je connaissais, c’ est avec un sourire plein de malice, qu’ il me répondaient en Français.
            Alors, l’ histoire de la méchante colonisation, c’est la propagante du FLN, dans le musée de “Moudjahidin”, et pour imposer la dictature, en se faisant passer pour des héros sans peur et sans reproches. Je dis ça, pour replacer les choses dans leur contexte, car je n’ ignore pas ce qui c’est passé !
            Pour en revenir a Guy Moquet, c’ était pour une lecture dans les colleges et les lycées, donc des endroits ou les jeunes ont déja acquient, de par l’ age, et par le niveau d’ instruction une certaine capacité a reflechir. Et le but de l’ operation, était de les faire reflechir, sur les valeurs humaines. Donc rien a voir, avec le lavage de cerveau, qi consiste a remplacer dans les écoles maternelles, l’ univers enfantin, par un discour militant.
            Et, ne vous fachez pas, quand je parle de sales gosses, ce n’ est que du premier degrés, car un pouvoir qui infantilse son peuple, comme le fait le FLN ( il suffit de regarder les journaux d’ informantions, a la télé ), les prends pour des gosses, et d’ autre part, si l’ Algerie est si sales, ce n’ est guere de la faute aux touristes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

«Nous reconnaîtrons un Etat palestinien», promet le leader travailliste Jeremy Corbyn

L’Arabie Saoudite interdit le pèlerinage (Hadj) à 600.000 Palestiniens