in

Descente de police à Orty Gym, l’avocate du club du Raincy témoigne

"C’est un abus de pouvoir caractérisé ! Je suis révoltée par le véritable harcèlement de la Ville du Raincy et de son maire, Eric Raoult, à l’encontre du couple de gérants d’Orty Gym ! Une descente de police avec 5 policiers armés qui ont bousculé ma cliente enceinte de neuf mois et menacé son époux d’être placé en garde à vue comme de vulgaires délinquants, mais dans quel pays est-on ?", s’indignait ce matin au téléphone Me Brigitte Kadri, l’avocate du club de gym haut de gamme, réservé aux femmes sans exclusive, dont le seul tort est d’avoir choisi de s’implanter dans le fief de l’édile du « Neuilly du 93 ». Un édile, qui s’accroche comme une huître à son rocher au seul mandat qui lui reste, après avoir chu lourdement de son piédestal de député.

Scandalisée par "l’excès de zèle" commis par un commissaire de police, jeune et fraîchement nommé, et contre lequel elle a opposé la loi en vigueur, Me Kadri a, quelques minutes après cette intervention musclée qui a fortement ébranlé ses clients, contacté notre site Oumma.com pour dénoncer les graves dérives d’un acharnement politicien qui a franchi aujourd’hui la ligne jaune, après avoir déjà enfreint allègrement les limites de la légalité en matière de « discrimination religieuse et de trafic d’influence ».

Deux accusations sérieuses qui avaient motivé la plainte déposée par Me Kadri pour dénoncer l’incompétence et la partialité de la commission communale mise en place par Eric Raoult, en novembre dernier, afin de statuer sur la fermeture de l’établissement en toute quiétude. Eric Raoult qui n’était plus à un grossier stratagème près, après avoir décrété que le club de gym était confessionnel, sous-entendu dissimulant une salle de prières, et affirmé que les normes de sécurité n’étaient pas respectées, s’était assuré de faire baisser le rideau d’Orty Gym en sélectionnant soigneusement les membres de cette fameuse commission, jugée "illégale" par Me Kadri.

En dépit de tous les obstacles semés sur sa route par un maire, connu pour son clientélisme et populisme, qui en a fait son cheval de bataille obsessionnel, Orty Gym avait rouvert ses portes il y a un mois pour la plus grande joie de ses clientes de toutes confessions et origines, pénalisées de fait par cette affaire aux relents nauséabonds. 

"Ma cliente est bouleversée, elle en tremble encore", s’exclamait au téléphone Me Kadri, elle-même résidant au Raincy et doublement sous le choc d’une scène inimaginable, en sa qualité d'avocate et d'administrée, à laquelle elle n’avait jamais assisté en 20 ans de bons et loyaux services au barreau de Paris. Si c’est là le seul et unique combat mené par Eric Raoult pour sauvegarder sa petite baronnie, il n’est guère glorieux et franchement odieux, et que dire des méthodes policières répressives, si ce n’est qu’elles sont dignes d’autres  pays et en tout point indignes d’un pays de droits, a fortiori celui des droits de l’Homme.

Me Brigitte Kadri et Linda Ellabou, gérante d'Orty Gym, seront les prochaines invitées de Saïd Branine dans "l'Esprit d'Actu".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Caroline Fourest porte plainte pour diffamation contre Oumma.com

Israël démolit la maison d’un aveugle à Jérusalem Est