in

Coronavirus : rien ne s’oppose au jeûne du Ramadan, Al-Azhar a tranché la question

Dans son sillage funeste, le Covid-19 ne sème pas seulement le malheur et la mort… Il sème aussi les ferments de la controverse sur des réseaux sociaux en proie à l’anxiété, et aux rumeurs que certaines peurs irraisonnées font naître immanquablement.
Alors que le mois béni de Ramadan se profile doucement à l’horizon, le Comité de jurisprudence d’Al-Azhar, la plus haute institution de l’islam sunnite, a rendu mardi son arbitrage au sujet de la question qui fâche et a suscité un vif émoi sur le Net : l’observation du jeûne, à l’heure du Covid-19, ne risque-t-il pas de faire perdre à l’organisme ses précieuses défenses immunitaires et de le rendre, de fait, très vulnérable ?
« Il n’y a aucune preuve scientifique selon laquelle le jeûne faciliterait la contraction du virus », a tranché cet aréopage de juriconsultes musulmans. « Les prescriptions de la charia sur le jeûne restent inchangées : le jeûne est une obligation pour tous les musulmans, à l’exception de ceux qui en sont dispensés avec une excuse valable », ont-ils précisé, ainsi que s’en fait l’écho le site d’information égyptien Al-Ahram.

Ils ont mis fin à la polémique depuis le Caire, au cœur d’une Egypte qui n’est pas épargnée par le virus (plus de 1 450 personnes infectées et 94 décès). Avec ses 100 millions d’habitants, le pays le plus peuplé du monde arabe a toutes les raisons de redouter l’infernale propagation de ce fléau sur ses terres. A son tour, il tente de lui faire barrage en ayant suspendu toutes les prières dans ses mosquées, fermé ses écoles et ses universités, instauré un couvre-feu depuis le 25 mars, et plus récemment, en interdisant tout rassemblement religieux lors de la célébration du Ramadan.
 

Publicité
Publicité
Publicité

33 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je ne suis pas musulman, mais d’éducation catholique; sans religion aujourd’hui, j’observe, je compare, j’étudie. Et je suis frappé par une constante dans l’Islam d’aujourd’hui, c’est la ratification sans condition de principes vieux de plus de 1.500ans, comme si les écrits du prophète et de ceux qui lui ont emboîté le pas étaient gravés dans le marbre. je lis « Regarde le monde où nous vivons, qu’ont produit les autres civilisations : meurtes de masses avec les différentes guerres notamment du 20émes siecles, la liberté et la démocratie qui exploitent les pays du tiers monde, le capitalisme et le communisme qui ruinent la planéte et les hommes. Des ordinateurs qui enferment les gens dans le virtualité et remplacent travailleurs. des voitures qu polluent notre atomspheres , une agriculture qui nous empoissonne, une medecine qui nous bourrent de médicament chimique. Une jeunesse abondonnée livrée à la drogue, la pornographie, un enseignement de plus plus. Des femmes de plus en plus dépressives, moins d’amour maternelle. » C’est un agglomérat de sophisme, d’à peu près, d’outrances et de contre-vérités pour tenter de prouver que l’Islam est la seule voie possible. Des phrases comme celles que je viens de citer sont inaudibles. Elles sont en contradiction totale avec les réalités. Je n’en veux pour preuve que cette tirade sur les médicaments « chimiques » ( les plantes, cher Monsieur, c’est de la chimie, rien que de la chimie)… La critique sur les ordinateurs qui remplacent le travailleur ( c’est statistiquement totalement faux…) Quand à la tirade sur le sort des femmes, elle me fait littéralement bondir: je connais les pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Je connais quel y est le statuts des femmes, auxquelles ont n’accorde que le statut de mère aimante. Pour le reste, elle reste un être mineur, inféodé à l’homme, à son père, à son frère ( et pourquoi???) et réduite à une situation de sous-être. Alors bien sûr elle est dépressive. Avant de parler de la libération du monde de ses forces obscures et maléfiques, commencez par libérer vos femmes, vos filles, laissez les vivre à leur guise: vous n’avez aucune qualité pour les protéger. Au siècle des prophètes, il fallait se battre physiquement, défendre sa tribu et ses êtres faibles. Mais nous sommes en 2020. Vos femmes et filles sont parfaitement capables de se défendre toutes seules.
    Je rêve d’un Islam ouvert , vraiment ouvert, pas en parole mais en actes. Car fondamentalement c’est une très belle religion, que malheureusement les doctrinaires ont radicalisé, dans le seul but de détenir le pouvoir sur des milliards de fidèles.

    • Voue rêvez d »un Islam ouvert?C’est légitime. L’ humain est par essence épris de liberté,d’ouverture et il abhorre la contrainte et la servitude. Mais connaissez -vous l’Islam suffisamment pour conclure que cette religion est une religion fermée?je parie que non,vous ne connaissez de l’Islam que ce que vous montre la situation actuelle des musulmans et ce que vous colportent des médias peu crédibles qui véhiculent les information que leurs bailleurs de fond imposent.
      Toutes les religions et toutes les doctrines ont leur radicalisation et leurs radicalisés,mais un scrutateur avisé des religions et des idéologies verra que les radicalisés constituent une infime minorité.Une minorité qui détient certes le pouvoir et les richesses mais qui n’implique en aucun cas que le reste de l’humanité(( qui n’a pas le pouvoir) est foncièrement mauvais.
      L’Islam n’est pas responsable de l’endoctrinement ni de la radicalisation de ceux qui se sont mis au devant de la scène et qui monopolisent le discours et le pouvoir.

  2. Cher Ramdane,
    je t’ai lu avec soin.
    D’abord, sur la dernière remarque: tu sembles croire qu’il n’y a d’islam qu’à ta façon, ou que ta façon, étant peut-être majoritaire (mais qu’en sais-tu?), elle est la meilleure et la plus adéquate, la plus fidèle à l’esprit des premiers temps. Je pense que cet esprit des premiers temps ne nous est parvenu qu’en partie, et qu’en ce temps, il est bon que chacun écoute sa conscience et son coeur.
    Ensuite, croire que nous avons beaucoup à faire que de nous occuper des autres religions est justement le terrible préjugé qui enferme les musulmans dans un immobilisme sans fin: l’islam aurait à gagner de voir comment les autres font, au lieu de s’enfermer dans le « j’ai raison, Allah est mon garant », ce qui est une attitude dangereuse et sectaire. C’est justement de comprendre comment les autres fonctionnent qui permet
    1) de relativiser la place de l’islam et voir en cette religion une religion parmi d’autres, que l’on choisit aussi par méconnaissance des autres;
    2) de comprendre ce qui ne fonctionne pas chez nous et fonctionne ailleurs
    3) d’avoir simplement de la curiosité intellectuelle et de revenir aux travaux des plus grands. Connaissez-vous seulement un ou deux musulmans spécialistes du boudhisme, de l’indouisme, du judaïsme? Non, les « savants » musulmans s’enferment dans leurs propres croyances. Comment prétendre connaître Issa (sws) sans connaître l’histoire, le grec, le latin, l’histoire de Rome, la façon dont les Romains crucifiaient, les divers travaux qui prouvent que Issa (sws) a été crucifié? Non, les « savants » musulmans tiennent le discours suivant (que tu sembles reprendre): « C’est dans le Coran donc c’est ainsi, et les autres se trompent », sans autre forme de démonstration.
    Tu dis que depuis 14 siècles les musulmans font le ramadan et s’en portent très bien: qu’en sais-tu ? Quelle étude as-tu à livrer? As-tu une étude chiffrée et statistique à ce sujet? Je ne suis pas naïf au point d’idolâtrer la science: la science se compose de multiples débats, et trancher parmi les réponses n’est pas évident.
    Comment expliquer qu’en 14 siècles, ces « grands savants » et « grands érudits » ne produisent plus grand chose comme recherches intéressant l’humanité entière? Il y a un immense déclin en terre d’islam depuis le 12 ou 13 ème siècle: Averroes (si tu l’as lu) est obligé de se justifier de reprendre à son compte des Grecs et de païens, c’est dire la petitesse des attaques qui s’en prenaient à lui. Dans la liste énorme des prix nobel, il y a une minorité infinitésimale de musulmanes: est-là l’apport énorme de ces grands érudits? Connais-tu beaucoup de savants musulmans qui connaissent, en plus de l’arabe, l’hébreu, l’araméen, le grec ancien, le latin, et d’autres langues indispensables à la compréhension globale même du Coran ? Quelqu’un comme Rodinson connaissait toutes ces langues, qu’il parlait et étudiait, ce qui lui permettait d’avoir une vision renouvelée des études islamiques.
    Je suis triste de voir combien les gens s’enferment dans leurs propres préjugés, en croyant que leur savoir à eux suffit.
    Je préfère un athée qui fait du bien à l’humanité qu’un croyant qui ne cherche qu’égoïstement son salut personnel.

    • S’interesser et adhérer sont 2 choses différentes. Je pense que ma bibliotheque elle est plus riche que la tienne. Je t’invite aussi à t’interreser à la spiritualité amerinedienne
      Mais je fais preuve d’esprit critique. Et je ne suis pas un musulman compléxé.
      L’islam contient déjà du judaisme et du christianisme. et je connais pas beaucoup de boudhiste sui s’interèsse à l’islam. Nous les musulmans nous sommes ouvert d’esprit, et notre Dieu nous invite à cohabiter pacifiquement avec nos voisins quelque soit leur croyances et tant qu’ils nous agressent pas.
      Regarde le monde où nous vivons, qu’ont produit les autres civilisations : meurtes de masses avec les différentes guerres notamment du 20émes siecles, la liberté et la démocratie qui exploitent les pays du tiers monde, le capitalisme et le communisme qui ruinent la planéte et les hommes. Des ordinateurs qui enferment les gens dans le virtualité et remplacent travailleurs. des voitures qu polluent notre atomspheres , une agriculture qui nous empoissonne, une medecine qui nous bourrent de médicament chimique. Une jeunesse abondonnée livrée à la drogue, la pornographie, un enseignement de plus plus. Des femmes de plus en plus dépressives, moins d’amour maternelle.
      L’apport Grec à l’islam est une légende, c’est une construction (il n’existe pas de livres de platon ou de socrate pou la bonne raison que le papier n’existaient pas, les autres supports étaient réservés à l’administration car trés couteux). Beaucoup remettent en cause l’existence de ces auteurs. Des théses affirment que les travaux des musulmans ont été faussement attribué a des auteurs grecs (don a priori)
      Après le 12 emes siecles, il y a eu l’empire ottoman qui a produit des grandes choses, l’Inde musulmane a continué cette oeuvre productive de l’islam. aprés le monde a passé sous domination occidentale (par les armes non par le savoir)
      Quant aux ramadan mes études , c’est ce que j’observe autour de moi dans les pays dit musulmans. et ce que dit la biologie , les nombreuses traditions.
      Oui Allah est mon garant : il me pousse à aimer mes parents, à prendre soin de l’orphelin; à vivre en intelligence avec mes voisins et ceux qui ne sont pas de ma religion, à respecter la nature à acquérir le savoir, à prendre soin de mon esprit et de mon corps ( à travers le ramadan) à être utile à la société. Je ne vois vraiment aucun sectarisme ni danger ( à part dans des esprit malades, ou des faux(sses ) musulman(nes) , ou des compléxés ).
      il y a qu’une seule façon de faire le ramadan.

      • Il me semble que vos propos sur l’apport grec est inexact. seul, socrate n’a pas édité des ouvrages, il se contentait d’enseigner, de transmettre son savoir, c’était son choix. Mais les autres savants grecs ont écrit beaucoup d’ouvrages, à l’exemple de platon, aristote, pytagore, galien, thalès. Mais il faut savoir que le savoir n’est pas venu ex nihilo. Il est venu de l’accumulation des savoirs de plusieurs civilisations : Égyptienne, babylonienne, sumérienne , etc Et c’est le génie des khalifes abassides, qui en réunissant des savants de toutes religions et ethnies dans la maison savoir (Dar El Hikma) à Baghdad qu’est née et rayonnée la civilisation arabo-musulmane. Je rappelle simplement que le Noble Coran, le message divin contient deux parties : 05% traitent de la pratique religieuse et 95% traitent du comportement des humains, de l’éthique. Ce qui m’étonne, c’est la levée de boucliers sur cette question du jeûne en cette période de contagion. Je ne dis que cette importante, mais qu’elle mobilise autant de personnes autour de cette polémique stérile me semble disproportionnée. Nous sommes des peuples sous-développés spirituellement, culturellement et technologiquement, d’où notre domination par l’occident depuis des siècles sans que nous ayons compris le décalage temporel que nous vivons.

        • Ramdane a raison. Apportez-nous la preuve des manuscrits anciens datés par méthode physico-chimiques de ce que vous avancez.
          Il y a une coupure nette entre la pseudoscience antique et la science telle que nous la connaissons de nos jours initiée par les arabomusulmans.
          Preuves :
          – pas de chiffres grecs ni égytpiens
          – aucun manuscrit grec ancien daté prouvant les soi-disant sciences greques
          – les grecs avaient un dieu pour chaque chose, leur mythologie empêchait le développement de la science
          Selon Jean Hardouin, grand érudit et traducteur :
          « C’est surtout en tant que premier érudit à avoir soutenu toute une série de théories paradoxales qu’on se souvient de lui. La plus remarquable, que l’on trouve dans ses Chronologiae ex nummis antiquis restitutae (1696) et ses Prolegomena ad censuram veterum scriptorum (publiés à Londres en 1766), est qu’il voulait prouver qu’à l’exception des œuvres d’Homère, d’Hérodote et de Cicéron, de l’Histoire naturelle de Pline, des Géorgiques de Virgile, et des Satires et des Épîtres d’Horace, tous les écrits classiques de la Grèce antique et de Rome étaient des faux, fabriqués par des moines du XIIIe siècle, sous la direction d’un certain Severus Archontius. Il niait l’authenticité de la plupart des œuvres d’art, des pièces de monnaie et des inscriptions anciennes, et assurait que les versions grecques de l’Ancien Testament (la Septante) et du Nouveau Testament étaient des fabrications tardives. »
          Lire également Nas Boutamina et Rachid Bénaïssa. Par ailleurs, je rappelle que l’occident ne domine pas depuis des siècles comme vous le dites. L’effondrement de tous les empires dont l’empire ottoman est daté en 1920. Et je n’ai pas l’impression que l’Italie soit si différente que la Turquie mais plutôt pire que les EAU sur le niveau de vie et le développement. Il n’y a de décalage que dans votre ignorance. L’occident n’est riche que parce que les arabomusulmans le veulent bien : pétro-dollars.

        • Ou sont ces ouvrages (originaux) ? En l’absence de support.
          Les enseignements, l’initiation se faisaient oralement durant ces périodes .
          Des thèses mettent même cause l’existence de Platon : le grec qu’on lui attribue ( ie le style employé) corresponderait plutôt à un grec utilisé aux alentour de la Renaissance. Platon serait plutôt Plotin.
          A mon avis tous ce qui relève de l’antiquité est mal documenté, l’histoire concernant cette période ne serait qu’une construction. De façon générale l’Histoire n’est pas une science exacte, elle relève plus de l’idéologie.
          Quelqu’un a dit à propos de Michelet lorsqu’il a écrit son livre sur la révolution française , « On n’en connait plus sur l’auteur que sur la révolution française). Il faut méditer aussi cette citation « l’histoire est écrite par les vainqueurs.
          Sinon je crois aussi que les Grecs ont plus reçu que donné.
          Je ne suis pas d’accord avec tes conclusions nous sommes plus développés spirituellement et culturellement (d’accord pour la technologie qui n’est pas non plus de la science) ; nos mosqués sont encore frequentées (alors que les églises se meurent), nous ne abandonnons pas nos vieux parents dans les moroires des hôpitaux ou dans les Ehpad comme nous l’enseigne le Coran.
          Notre dominations elle a plus avoir d’ordre militaire avec la capacité militaire.
          Petit point d’histoire l’Algérie a été conquise par des soldats analphabêtes (alors que la majorité des algériens savaient lire et écrire).
          Lorsqu’un peuple est vaincu et colonisé s’ensuit tout un programme, une propagande pour le désaculturer.
          Mais fondamentalement nous sommes dans des formes de dominations basées exclusivement sur le militaire.
          La colonisation a pour corollaire la destruction des structures , des institutions pour organiser le savoir à un niveau collectif.

        • Concernant le ramadan, on sent naitre un mouvement qui vise à culpabiliser, à disqualifier les musulmans dans leur pratiques ( d’abord le voile, le halal, la prière et maintenant le ramadan), à faire croire que ces pratiques serait désuète et relèverait d’un autre age. Malheursement ce discours et relayé sournoisement par des savants et des imams.

    • Her,il n’y a pas trente six milles Islam,il n’y en a qu’un seul ,celui du Coran.Il n’y a d’autre interprétation que celle qui émane du Coran.Elle est simple ,accessible à tous,limpide,naturelle.Revenez-y ,elle vous sera bien plus profitable que le bouddhisme,l’hindouisme le judaïsme et les histoires des grecs et des romains.Interpréteriez- vous le Coran en vous référant au bouddhisme,à l’hindouisme au Judaïsme et à l’histoire des grecs et des romains?Bizarre manière de pratiquer l’Islam,la religion qui renie le polythéisme et le paganisme.Vous, vous en faites une source d’inspiration,vraiment bizarre…

    • L’islam est et était présent sur plusiers continent , donc les musulmans avaient facilement accés aux autres langues ils étaient au contact des civilisations occidentales , asiatiques et le monde russophone. ll y’a eu des savants en provenance de toutes ces nations (nous n’avons pas de leçon à recevoir sur notre capacité à s’ouvrir sur le monde ou la connaissance d’autres langues).
      Partie 2
      C’est à toi de nous citer des boudhistes ou des hindouistes qui traitent objectivement de l’islam.
      Et surtout je vois mal un juif aller demander à un boudhiste ou hindouiste comment manger casher ou jeuner. ou un boudhiste ou hondouiste demander à un chrétien ou un juif ou à un musulman coment pratiquer sa religion.
      Il y’a un principe de cohérence dna sl apratique religieuse (qui n’a rien à voir avec du sectarisme ou je ne sais quoi).
      Ton problème est l’ignorance de la raison d’être des révélation divine et sa succession dans l’histoire. tu sembles ignorer les scories que posent le temps sur le religion et son renouveau. tu sembles ignorer la raison d’être de l’islam et la particularité du Coran.
      Je crois tu maitrise mal ce qui est le boudhisme, l’hindouisme qui ont subi aussi les affres du temps. Tu en pas saisi L »Essenceciel ou l’essenceduciel (ce n’est pas une faute d’orthographe)
      En tous cas les enseignements de ces religions n’est pas d’écouter sa conscience et son coeur. La conscience peut être obscurcie , et un coeur peut être.C’est notre relation avec Dieu qui illumine notre conscience et assainit notre coeur.
      Le ramadan est loin d’être une simple question alimentaire. Il y ‘a plusieurs façon de se nourir ( je parle du corps et de l’esprit). Le ramadan c’est aussi un mois sacré et particulier qui sait sortir de son petit nombril et de son ego.
      En tout cas quelle arrogance, quelle vanité que toi (une parfaite inconnue , on ne sait d’ou tu viens) dise aux musulams comment jeûner et quoi écouter. Les musulmans
      ne sont pas née de la dernière pluie. Je ne dis que les pays musulmans sont aux meilleurs de leur forme et qu’ils ont du travail et qu’ils sont l’objet d’enjeux géopolitiques qui les freinent, et que nous ne sommes pas assez ferme aux appels des différentes sirene, à faire le bon tri.
      Médite aussi sur la situation de ce monde ou tout va à une vitesse folle qu’il semble inmaîtisable. Comme disait René Guénon, la vitesse est ce qui caractérise un corps en chute libre. Et la société est un corps. Il faut dépasser l’illusion qu’offre ce monde technologique et materialiste ; c’est un peu comme les derniers soubresauts de la bête
      qui se sent mourir.
      Quant à l’esprit c’est comme ta maison ; j’imagine que ta porte n’est pas laissée grande ouverte car n’importe qui peut y entrer. L’esprit il faut également y mettre des filtres, à le laisser trop ouvert n’importe quoi peut s’y glisser.
      En tout cas l’islam a encore un grand rôle à jouer dans l’histoire de l’humanité -pas celle qui est
      Cordialement

      • « Je pense que ma bibliotheque elle est plus riche que la tienne. »
        Très bien, soit, mais sur quoi juges-tu ? Tu sembles faire des comparaisons à parti de données que tu n’as pas ; C’est une curieuse façon d’agir, qui dévoile surtout un peu d’orgueil, tu ne penses pas ? Et une grosse bibliothèque ne signifie rien quant à son contenu. Et ce que tu écris semble me montrer qu’il te manque des ouvrages de référence.
        Je te suis sur le point de la richesse des spiritualités. Elles sont à accueillir, à interroger, et à préserver.
        « et je connais pas beaucoup de boudhiste sui s’interèssent à l’islam. »
        Tu as entièrement raison, tout comme les juifs orthodoxes sont enfermés dans leurs doctrines et n’en sortent pas. Ce qui est riche, c’est de s’ouvrir, pour comparer, connaître, ajuster, et nos ignorance est immense et crasse.
        « Nous les musulmans nous sommes ouvert d’esprit, et notre Dieu nous invite à cohabiter pacifiquement avec nos voisins quelque soit leur croyances et tant qu’ils nous agressent pas. »
        C’est une phrase qui témoigne d’un bel esprit mais qui n’est pas vraie historiquement. Tout dépend où et quand, et il y a eu de tout dans l’histoire de l’islam, comme dans l’histoire des autres grandes civilisations. Il faudrait un long débat sur ce point.
        Regarde le monde où nous vivons, qu’ont produit les autres civilisations : meurtes de masses avec les différentes guerres notamment du 20émes siecles, la liberté et la démocratie qui exploitent les pays du tiers monde, le capitalisme et le communisme qui ruinent la planéte et les hommes. Des ordinateurs qui enferment les gens dans le virtualité et remplacent travailleurs. des voitures qu polluent notre atomspheres , une agriculture qui nous empoissonne, une medecine qui nous bourrent de médicament chimique. Une jeunesse abondonnée livrée à la drogue, la pornographie, un enseignement de plus plus. Des femmes de plus en plus dépressives, moins d’amour maternelle.
        « L’apport Grec à l’islam est une légende, c’est une construction »
        Apport grec à l’islam et surtout au coran :
        -je t’invite à lire le livre de Youssef Seddik, Nous n’avons jamais lu le Coran, où il démontre un certain nombre d’emprunts indéniables : Al Bourak, le légendaire monstre ailé est une reprise de Pégase, et cette légende de la mosquée Al-aqsa, sur laquelle il existe des livres entiers, est aussi une reprise, en partie réécrite, de mythes grecs ; l’existence de l’âme telle que la pense l’islam est une reprise néoplatonicienne de l’âme. L’islam reprend à son compte les apports, notamment de Platon, mais dilué dans le temps. Croire que tout descend d’Allah, par l’intermédiaire d’un ange, relève de la légende. Sur cet ange Gabriel et sa construction tardive, les livres de Jacqueline Chabbi, agrégée d’arabe et spécialiste des fondations de l’islam, sont indispensables.
        -le livre d’Oumar Sankare, le Coran et la culture grecque est aussi un must à lire, mais que les musulmans ne lisent pas, en restant trop souvent aux légendes de la Tradition musulmane, qui s’es forgée son propre récit, en effaçant ce qu’elle doit aux autres, ou en adoptant simplement le mode de narration des 8, 9 et 10 ème siècles. Les sciences humaines sont tributaires de leurs époques et les sanctifier comme surgissant hors du temps montre une grande imprudence.
        Aussi, ne pas connaître ces quelques ouvrages interrogent sur une certaine culture que tu déclares posséder, mais qui me semble très lacunaire.
        – » (il n’existe pas de livres de platon ou de socrate pou la bonne raison que le papier n’existaient pas, les autres supports étaient réservés à l’administration car trés couteux). Beaucoup remettent en cause l’existence de ces auteurs. »
        à ce compte-là, comme il n’existe pas de coran complet avant au moins le 9ème siècle, (je ne parle pas de quelques feuillets volants, ni même d’une sourate complète comme retrouvée à Birmingham ou ailleurs) mais d’un coran complet à l’image du nôtre aujurd’hui, alors le Coran serait une invention des 9eme ou 10 eme sièle : voilà exactement le même type d’argument.
        Il existe quantité de preuves que platon et tous les autres aient existé et que leurs œuvres sont bel et bien celles que nous avons (nous avons, par contre, des quantités de « leçons »,c’est à dire de variantes de citations, mais comme c’ets le cas aussi pour le coran (cf Coran de Sanaa). Je ne pense pas que tu connaisses les auteurs de l’antiquité ni que tu maîtrises le grec et le latin. Cicéron et la plupart des auteurs romains, à partir du 2eme siècle, citent abondamment les auteurs de l’antiquité. Le fait que tu t’engages dans cette route farfelue de la remise en cause des auteurs grecs démontre une certaine ignorance de l’antiquité. Ta bibliothèque, si elle est fournie, ne doit pas être fournie de bons livres.
        A partir de la fin du 15 ème siècle, l’islam reflue d’occident (sauf la poussée turque) et le maghreb se retrouve en grande partie (sauf les invasions portugaises et espagnoles) musulman. Il existe des minorités diverses et les actes de piratage et d’échanges économiques sont variés mais musulman. Quand un monde se referme sur lui-même, c’est la catastrophe intellectuelle. Au moment où l’occident amorce sa Renaissance, peux-tu me citer des auteurs maghrebins géniaux entre le 15 et le 19 eme siècle ? Des œuvres littéraires majeures, des romans, des ouvrages philosophiques qui ont fait rayonné l’humanité, des femmes écrivaines, des femmes philosophes, des femmes savantes, des femmes liées aux sciences ? Peux tu me citer des scientifiques musulmans du maghreb entre le 15 et le 19 eme siècle qui aient vraiment apporté quelque chose de nouveau et de radical ?
        L’islam est en décadence majeur, et la fermeture d’esprit et les mensonges que l’on se fait à soi-même, avec une pseudo-culture, en sont un des symptômes.

      • « Je pense que ma bibliotheque elle est plus riche que la tienne. »
        Très bien, soit, mais sur quoi juges-tu ? Tu sembles faire des comparaisons à parti de données que tu n’as pas ; C’est une curieuse façon d’agir, qui dévoile surtout un peu d’orgueil, tu ne penses pas ? Et une grosse bibliothèque ne signifie rien quant à son contenu. Et ce que tu écris semble me montrer qu’il te manque des ouvrages de référence.
        Je te suis sur le point de la richesse des spiritualités. Elles sont à accueillir, à interroger, et à préserver.
        « et je connais pas beaucoup de boudhiste sui s’interèssent à l’islam. »
        Tu as entièrement raison, tout comme les juifs orthodoxes sont enfermés dans leurs doctrines et n’en sortent pas. Ce qui est riche, c’est de s’ouvrir, pour comparer, connaître, ajuster, et nos ignorance est immense et crasse.
        « Nous les musulmans nous sommes ouvert d’esprit, et notre Dieu nous invite à cohabiter pacifiquement avec nos voisins quelque soit leur croyances et tant qu’ils nous agressent pas. »
        C’est une phrase qui témoigne d’un bel esprit mais qui n’est pas vraie historiquement. Tout dépend où et quand, et il y a eu de tout dans l’histoire de l’islam, comme dans l’histoire des autres grandes civilisations. Il faudrait un long débat sur ce point.
        Regarde le monde où nous vivons, qu’ont produit les autres civilisations : meurtes de masses avec les différentes guerres notamment du 20émes siecles, la liberté et la démocratie qui exploitent les pays du tiers monde, le capitalisme et le communisme qui ruinent la planéte et les hommes. Des ordinateurs qui enferment les gens dans le virtualité et remplacent travailleurs. des voitures qu polluent notre atomspheres , une agriculture qui nous empoissonne, une medecine qui nous bourrent de médicament chimique. Une jeunesse abondonnée livrée à la drogue, la pornographie, un enseignement de plus plus. Des femmes de plus en plus dépressives, moins d’amour maternelle.
        « L’apport Grec à l’islam est une légende, c’est une construction »
        Apport grec à l’islam et surtout au coran :
        -je t’invite à lire le livre de Youssef Seddik, Nous n’avons jamais lu le Coran, où il démontre un certain nombre d’emprunts indéniables : Al Bourak, le légendaire monstre ailé est une reprise de Pégase, et cette légende de la mosquée Al-aqsa, sur laquelle il existe des livres entiers, est aussi une reprise, en partie réécrite, de mythes grecs ; l’existence de l’âme telle que la pense l’islam est une reprise néoplatonicienne de l’âme. L’islam reprend à son compte les apports, notamment de Platon, mais dilué dans le temps. Croire que tout descend d’Allah, par l’intermédiaire d’un ange, relève de la légende. Sur cet ange Gabriel et sa construction tardive, les livres de Jacqueline Chabbi, agrégée d’arabe et spécialiste des fondations de l’islam, sont indispensables.
        -le livre d’Oumar Sankare, le Coran et la culture grecque est aussi un must à lire, mais que les musulmans ne lisent pas, en restant trop souvent aux légendes de la Tradition musulmane, qui s’es forgée son propre récit, en effaçant ce qu’elle doit aux autres, ou en adoptant simplement le mode de narration des 8, 9 et 10 ème siècles. Les sciences humaines sont tributaires de leurs époques et les sanctifier comme surgissant hors du temps montre une grande imprudence.
        Aussi, ne pas connaître ces quelques ouvrages interrogent sur une certaine culture que tu déclares posséder, mais qui me semble très lacunaire.
        – » (il n’existe pas de livres de platon ou de socrate pou la bonne raison que le papier n’existaient pas, les autres supports étaient réservés à l’administration car trés couteux). Beaucoup remettent en cause l’existence de ces auteurs. »
        à ce compte-là, comme il n’existe pas de coran complet avant au moins le 9ème siècle, (je ne parle pas de quelques feuillets volants, ni même d’une sourate complète comme retrouvée à Birmingham ou ailleurs) mais d’un coran complet à l’image du nôtre aujurd’hui, alors le Coran serait une invention des 9eme ou 10 eme sièle : voilà exactement le même type d’argument.
        Il existe quantité de preuves que platon et tous les autres aient existé et que leurs œuvres sont bel et bien celles que nous avons (nous avons, par contre, des quantités de « leçons »,c’est à dire de variantes de citations, mais comme c’ets le cas aussi pour le coran (cf Coran de Sanaa). Je ne pense pas que tu connaisses les auteurs de l’antiquité ni que tu maîtrises le grec et le latin. Cicéron et la plupart des auteurs romains, à partir du 2eme siècle, citent abondamment les auteurs de l’antiquité. Le fait que tu t’engages dans cette route farfelue de la remise en cause des auteurs grecs démontre une certaine ignorance de l’antiquité. Ta bibliothèque, si elle est fournie, ne doit pas être fournie de bons livres.
        A partir de la fin du 15 ème siècle, l’islam reflue d’occident (sauf la poussée turque) et le maghreb se retrouve en grande partie (sauf les invasions portugaises et espagnoles) musulman. Il existe des minorités diverses et les actes de piratage et d’échanges économiques sont variés mais musulman. Quand un monde se referme sur lui-même, c’est la catastrophe intellectuelle. Au moment où l’occident amorce sa Renaissance, peux-tu me citer des auteurs maghrebins géniaux entre le 15 et le 19 eme siècle ? Des œuvres littéraires majeures, des romans, des ouvrages philosophiques qui ont fait rayonné l’humanité, des femmes écrivaines, des femmes philosophes, des femmes savantes, des femmes liées aux sciences ? Peux tu me citer des scientifiques musulmans du maghreb entre le 15 et le 19 eme siècle qui aient vraiment apporté quelque chose de nouveau et de radical ?
        L’islam est en décadence majeur, et la fermeture d’esprit et les mensonges que l’on se fait à soi-même, avec une pseudo-culture, en sont un des symptômes, dont il me semble que tu témoignes à merveille, hélas.
        Je te retourne l’argument de l’arrogance. Je n’ai jamais dit prétendre connaître le boudhisme ou l’hindouisme: qui le pourrait? Il faudrait plusieurs vies pour maîtriser ces religions.
        Parlons dans le calme et la paix.
        Comme disent les soufis: personne ne sait ce qu’il y a après la mort, personne n’en est jamais revenu. Peut-être ne croyons-nous qu’à de vagues mirages, et dans dix mille ans, il ne restera rien de tout cela, ni islam ni aucune religion, et les hommes ne s’en porteront pas plus mal.
        Cordialement

  3. Une décision universitaire, au sein de l’une des premières universités au monde, prise collégialement, tout à fait intéressante, scientifique et honorable. Il est écrit dans le Noble Coran que nous nous devons d’observer l’avis des ulémas. C’est une prescription divine pour nous de prendre connaissance de l’avis des savants en islam qui ont été institués par Allah swt en tant que guides et c’est une obligation pour eux de nous donner leur avis et de nous l’expliquer afin que nous puissions le comprendre et mieux raisonner. Libre à chacun ensuite de chercher la piété et la sécurité auprès d’Allah swt, Al Chafi.

    • Kalim ,il y a bien longtemps que El Azhar,a perdu de son honorabilité.Il l’a perdu dès le moment où il a perdu son autonomie financière originelle. Al Azhar n’est aujourd’hui que l’ombre de lui-même;un ossature sans âme où les « Oulémas » sont recrutés et payés par le » Hakim »,et en Egypte le « Hakim » est un Pharaon despote qui ne suit pas le chemin de Dieu.Les Oulémas d’El Azhar ont perdu de leur crédibilité dès le moment où ils ont cessé de commander le bien et d’interdire le mal: »Al amr bilmaarouf wa annahy ani lmounkar ».

      • Chère soeur, je pense que c’est plus complexe que cela. L’institution contient plusieurs courants et reste gardienne du mieux qu’elle peut de beaucoup de connaissances en islam.
        Le grand mufti a été très attendu sur son accord avec Sissi. Et de ce que j’en sais, cet accord n’est pas allé sans discussions et peur du côté de Sissi. Je n’ai pas d’avis simple sur cette question. Entre un soumis aux Turcs (Morsi) et un Egyptien militaire équilibriste mou, le temps dévoilera encore bien des choses. Le contexte est compliqué et le canal de suez est un des enjeux majeurs de l’empire, de la libération pleine et entière des arabomusulmans et du monde en général.

        • Kalim, Morsi n’a pas usurpé le pouvoir,il a été élu démocratiquement(les premières élections libres de l’histoire de l »Egypte).Il n’a gouverné qu’une seule année et nul ne peut donc faire le bilan de sa gouvernance.S’il a été « soumis » aux Turcs il l’a été à d’autres musulmans.
          Sissi s’est approprié le pouvoir par un coup d’état avec l’aide et la bénédiction des juifs et des américains.Sa gouvernance durera probablement toute sa vie et nul ne peut nier que lui est par contre soumis aux juifs et aux américains…

          • Être « élu démocratiquement » est une chose, servir les intérêts de l’étranger en est une autre. On appelle simplement cela de la trahison. Je rappelle que la Turquie est laïque, pas islamique. Il faut revenir à la réalité des choses. Se soumettre au pouvoir turc est avant tout se soumettre à son armée laïque anti-islamique pour une bonne partie.
            Je rappelle que les Turcs mettent le bordel partout : Syrie, Irak, Lybie, Egypte. C’est de leur territoire que les plus grandes attaques se sont faites et se font toujours contre les Irakiens et les Syriens.
            Il faut se méfier des récits tout fait comme le vôtre. L’affaire est beaucoup plus complexe et idéaliser la Turquie n’apporte rien. Par ailleurs, je vous rappelle que c’est la Turquie qui est au sein de l’OTAN, pas l’Egypte ni même les pays arabes. Se soumettre aux Turcs c’est se soumettre indirectement aux intérêts de l’OTAN sous commandement US. Alors si vous me parlez de traitrise et de soumission au sionisme, à l’évidence, votre argument ne tient pas l’analyse.
            Salam

          • @Kalim, votre commentaire éclaire d’une façon très cru vos propos souhaitant une guerre entre la Turquie et l’Iran, lors d’une de vos pseudo grande analyse prospective après l’assassina du général Qassem Soleimani. Analyse au demeurant fort révélatrice de vos talent, vous aviez un carton plein : 100% faux…Mince, encore raté.

  4. Je crains, cher Ramdane, qu’il y ait des confusions dans votre propos.
    Ne pas recourir à des études objectives (par peur, ou par enfermement du « j’ai raison parce que mon Dieu m’avait dit que j’avais raison et que mon Dieu est le plus vrai ») peut être un grave danger.
    Chacun peut se prévaloir que sa religion est la meilleure ou la plus vraie et apporter des preuves qui ne sont convaincantes que pour lui.
    Les boudhistes pratiquent un jeûne très différent de l’islam, depuis 2500 ans, et il semble opérer puisque les membres de cette doctrine s’en portent très bien; les juifs aussi pratiquent un jeûne et s’en portent très bien. Le mot « jeûne » en soi ne signifie rien: il faut voir ce qu’il y a derrière ce mot, les pratiques, les recommandations, etc. L’interdiction de l’eau à grande échelle sur une longue période (trente jours), en plein été est difficilement justifiable. Quand vous aurez 70 ans, vous comprendrez.
    Oser prétendre qu’il faille écouter Dieu (et en fait des hommes qui commentent la parole de ce dieu, et donc écouter en fait des hommes) et non sa conscience démontre bien l’état difficile dans lequel se trouve l’islam aujourd’hui.
    Je le répète: Dieu nous demande de n’écouter que notre conscience. Le reste de ce que pensent les hommes importe peu.
    Faire des exercices spirituels est une excellente idée, souvent repris dès les fondations par les moines et les religieux des grandes religions. Nous, musulmans, avons beaucoup à apprendre des boudhistes, des moines orthodoxes et catholiques, et de tous ceux qui pratiquent le travail intérieur de l’âme.

    • Des études objectives, je doute qu’elles le soient réellement. Une étude s’appuie sur des échantillons et le choix d’échantillon est trés complexe, voir les nombreuses études qui se contredisent (et oui le science moderne n’est pas aussi exacte qu’elle le prétend). Moi je te parle de réalité, d’expérience à grande échelle (des centaines de millions) et sur plusieurs siècles et là on note aucune problème particulier dans la pratique du ramadan (jeûne musulman). C’est le contraire de la brutalité, puisque dans la journée on offre au corps la possibilité de se regénérer de récupération d’échapper à l’agression alimentaire de notre époque (grasse, sucré, pesticide, produits chmiques : voilà la véritable brutalité),.
      Je te rappelle que le corps peut vivre plusieurs jours sans manger et 3 jours sans boire dans les cas extrême (dans le ramadan on n’est est loin).
      Concernant la conscience, c’est un concept complexe (elle relève de la philo de la psycho de la méditation). Pour moi tu parlais plutôt de suivre tes et écouter tes passions, le musulman (mais aussi dans les autres religions ) ne doit pas suivre ses passions mais suivre les commandements puisque c’est lui notre créateur.
      Et comme tu le dis « Dieu nous demande de n’écouter notre conscience, donc cette conscience ne peut à aller à l’encontre des enseignements qu’Il nous délivre et dont le ramadan en fait partie).
      Quant à la façon dont les boudhistes et les juifs jeunes, je te répondrai eux ils ont leur propre religions et nous nous avons la notre (basée entièrement sur l’unité et l’unification le tawhid).
      Nous avons plusieurs siècles d’histoire qui ont vu émerger des grands érudits, des grands savants, c’est là notre Source (avec une primauté au Coran qui ne cesse de nous parler quelque soit les époques et qui prône la voie du milieu). Nous avons donc beaucoup affaire que de s’occuper des autres religions.
      En tout cas ton discours me paraît étrange pour une musulmane (ou un musulman ou Dieu sait quoi).

  5. Je serai curieuse de connaître cette fameuse étude russe sur le jeûne.
    Et qui dit jeûne ne dit pas forcément le jeûne comme le demande l’islam, qui peut être brutal et pousser à des nombreuses maladies. Suffit de demander à des médecins qui voient affluer en plus grand nombre leurs salles d’attentes pendant et après le ramadan. Et si c’est parce que les gens ne sont pas raisonnables, c’est peut-être aussi parce que ce jeûne est mal pensé dès les fondations…
    Je pense que le meilleur conseil est de n’écouter que sa conscience, et libre à soi de faire ou non ce jeûne, et surtout de le moduler/ Ne pas boire d’eau lors d’un réchauffement climatique en plein été paraîtra juste stupide et dangereux et je ne connais aucune étude ni médecin qui préconise une telle chose; donc, à bon entendeur…

    • Nous n’avons besoin d’étude.Nous pratiquons le ramadan depuis plus de 14 siècles sous tous les climats (caniculaire ou non) et rassure toi il y a jamais eu de mort en masse. Et l’experience personnelle me permet de confirmer le bient être lors de ce jeûne (on se sent plus zen et l’esprit est plus vif), en plus d’être un entraînement pour la volonté et c’est le mois où l(on doit multiplier les bonnes actions envers les autres. Ce jeûne a été trés bien pensé (puisque c’est un commandement de Dieu et c’est lui que nous devons écouté et pas notre conscience c’est celà le meilleur conseil). Ne vous inquiétez pas, nous somme raisonnables puisque le jeûne n’est pas recommandé aux personnes malades qui suivent un traitement régulier.
      La condition est juste de bien le faire : c’est-à-dire ne pas s’empiffrer toute la nuit car vous surchargez le corps qui doit travailler la journée à éliminer l’excès au lieu de regènérer les cellules. Et faire des exercices spirituelles au lieu de regarder des programmes stupides à la télé. Et si nous sommes sincères Dieu nous aide dans notre démarches, les vois pour se nourrir sont nombreuses.
      Pour satisfaire votre curiosité je vous conseille de le faire (de façon sincere)

    • Les dérogations de Dieu concernant la suspension du jeune du mois de Ramadan sont: la maladie,les grands déplacements(voyages),l’enfance et le grand age.
      Les musulmans jeûnent non seulement le mois de Ramadan depuis 14 siècles mais aussi d’autres jours durant l’année:les Lundi et Jeudi de chaque semaine,les 13ème,14ème et 15ème jours de chaque mois lunaire,les 6 premiers jours du mois lunaire de Chawal,le jour de Arafat ,l’Achoura.Il ne sont pas en moins meilleure santé que les non musulmans,au contraire;les jeûneurs se portent à merveille…

  6. Je suis surpris par cette polémique, le jeûne est bon pour le système immunitaire ce qui a été démontré par des chercheurs russes.
    Certains guettent le moindre prétexte pour se soustraire de ce pilier de l’islam.

    • Bonjour, je suis entièrement d’accord avec vous Serge. Je pense au contraire que le jeûne nous sera bénéfique pour contrer le Covid 19.
      Dieu a déja donné ses dérogations. Il y a deja eu des pandémies dans le passé, bien plus destrutrices que le corona.
      Allah sait mieux.

  7. Personnellement, je n’attendais rien d’Al-Azhar
    Comme institution, elle ferait mieux de concentrer ses fatwas et reflexions sur le régime de Sissi, l’état désastreux de l’Egypte, les crimes de l’armée au Sinaï et le soutien inconditionnel des bâtards de sionistes d’à côté ainsi que du salopard de Haftar à l’ouest ….

    • Tout à fait…Al-Azhar devrait se préoccuper de son raïs terroriste et dictateur (ainsi aucune fatwa émise à l’encontre de ce chitanne des pyramides!)
      Rappel: tous les musulman(e)s de notre planète qui pratiquent ce mois de jeûne du Ramadan savent pertinemment que si ce virus contrevenait à leurs obligations.. les fidèles stopperaient illico leur jeûne! Mais tant qu’ils en ont les moyens (santé) ils le pratiquent!
      L’objectif n’est pas de se suicider.. n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Les images d’Emmanuel Macron avec le Pr Didier Raoult à Marseille

Huit villages espagnols à l’abri du coronavirus : le médecin local avait pris les devants