in ,

Un pèlerinage à la Mecque virtuel à l’heure du Coronavirus

Parmi les grands bouleversements que le Coronavirus a engendrés dans son sillage funeste, l’expérience unique et inoubliable du Hajj est un privilège qui, en 2020, a échu à seulement 1 000 pèlerins, sur une Terre sainte placée sous haute protection.

Si ce redoutable ennemi invisible a mis notre vaste monde sur le qui-vive et la recherche internationale en ébullition, il a aussi contribué, parmi ses rares effets positifs, à débrider l’imagination de talentueux développeurs musulmans.

Face à ce virus planétaire qui s’est infiltré dans toutes les brèches et les enceintes les plus inviolables, leur ingéniosité en a été comme revivifiée, invitant à une immersion exceptionnelle dans une nouvelle dimension : celle d’un Hajj en 3D, qui non seulement n’a rien perdu de sa force symbolique, mais a même gagné en pédagogie.

Publicité
Publicité
Publicité

A l’heure où l’Internet a aboli les frontières, et ce, bien avant que le Covid-19 ne les franchisse subrepticement, ce Hajj virtuel (voir Demo ci-dessous), faisant la part belle à l’histoire de l’islam, de ses hauts lieux saints et à la découverte de ses rituels ancestraux, pourrait-il être vécu par des millions de musulmans comme une exaltante expérience alternative ? C’est ce qu’espèrent vivement ses concepteurs, lesquels, à leur manière, n’ont pas laissé le pernicieux virus leur imposer sa loi, ni tarir leur créativité…

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Dubaï: le Ramadan des riches à bord d’un jet privé

Israël-Arabie saoudite : vers une normalisation des relations ? Entretien avec Alain Gresh