in ,

Edwy Plenel: « Ce que dit Zemmour sur nos compatriotes musulmans, c’est ce que disait Hitler sur les juifs »

« Ce que dit Zemmour sur nos compatriotes musulmans, c’est ce que disait Hitler sur les juifs »

La petite phrase, empruntée à Serge Klarsfeld, est percutante et le ton avec lequel elle a été assénée était empreint de gravité, à l’aune de l’inquiétude qui l’envahit à deux mois de la présidentielle, Edwy Plenel, le cofondateur de Mediapart, a tiré la sonnette d’alarme, samedi soir, dans l’émission « On est en direct », sur la rhétorique zemmourienne. 

Au risque de créer un malaise sur le plateau de France 2, qui ne goûte guère ce genre d’analogie dérangeante, ou d’être traité de « père fouettard de la politique » par l’acteur Gérard Darmon, manifestement très remonté contre lui, Edwy Plenel a joué les empêcheurs de banaliser en rond un discours populiste aux relents nauséabonds. 

Publicité

Malgré l’adversité, il a enfoncé le clou en comparant l’extrême dangerosité de Zemmour à celle d’Hitler : « Si on le (Zemmour) laisse continuer à dire ça, ça finira pareil ». Une sévère mise en garde qui, ce samedi 5 février, chez Ruquier et Léa Salamé, lui a certainement valu de fortes inimitiés…

 

Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Edwy Plénel est un islamo-gauchiste qui ne pense qu’à nuire à notre pays, qu’il n’aime pas du tout.
    Il est donc normal qu’il s’allie avec les gens qui nous détestent et qui devraient être expulsés.
    A moins qu’ils ne soient français par la naissance ou autre chose.

    Ceci dit, les musulmans qui apprécient le pays qui les reçoit sont les bienvenus et nous les accueillons. S’ils nous aiment, bien sûr….

  2. Je ne pense pas que ce que j’ai écrit hier sera publié.

    J’ai habité, de 1988 à 2002, le quartier de Lille-Sud, à majorité musulmane. 14 ans.

    Ma voiture a été brûlée en 1997, notre garage a été fracturé à plusieurs reprises dans les années suivantes, nos véhicules ont été également dégradés à plusieurs reprises, mon fils a été agressé par un de nos anciens élèves de 16 ans, en 2001,gazé pour qu’on lui vole son vélo, (arrestation mais famille insolvable comme souvent) et j’ai été agressé, en 2001, par visiblement un Maghrébin armé d’un pistolet sentant la poudre, chez moi, puisqu’il a perdu son masque, mais m’a ligoté pour me tabasser afin d’obtenir le code de ma carte bleue. J’ai été recousu aux Urgences, rassurez-vous.

    J’ai déménagé en 2002 : je n’ai plus le même environnement anxiogène. Et je n’adore pas l’immigration incontrôlée. Nous accueillons chez nous des gens qui nous posent beaucoup de problèmes. Nous devons limiter l’immigration de masse incontrôlée. Et aussi construire des prisons.

    Et régler avec les pays d’émigration qu’ils reprennent les indésirables que nous avons ici.

    Aucun pays arabo-musulmans ne supporterait chez lui ce que nous vivons chez nous.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Turquie: l’imam au grand coeur qui accueille au quotidien les sans-abri

Le Grand Maghreb, un ensemble qui se cherche toujours