in

Belgique: Omar change son prénom et obtient un poste

Ce que différents tests de CV ont démontré de façon édifiante dans la douce France, un jeune belge, originaire de Wielsbecke, dans la Flandre occidentale, vient de l’expérimenter à sa grande consternation : il vaut mieux s’appeler Jan Tievens que Omar Khanfar si l’on postule de nos jours à un emploi dans la Belgique limitrophe, tel est l’enseignement que ce dernier a tiré de sa récente démarche professionnelle pour intégrer un monde du travail, source intarissable de discriminations et de désenchantement.

Si le jeune homme de 26 ans, d’origine marocaine, ne voulait pas y croire avant d’avoir répondu à l’annonce pour un poste de magasinier dans un bureau d’intérim, ses multiples courriers électroniques de motivation restés désespérément sans réponse lui ont mis la puce à l’oreille, et c’est quand il a fait acte de candidature sous l’identité de « Jan Tievens » et qu’un entretien lui a été rapidement accordé que ses soupçons ont été confirmés : la discrimination à l’embauche qui l’a éliminé d'office était flagrante.

Déterminé à réunir les preuves de cet ostracisme qui, à ses yeux, ne faisait plus l’ombre d’un doute, Omar Khanfar s’est rendu à l’agence d’intérim muni d’une caméra cachée et accompagné d’un ami pour filmer les réactions des responsables de sa mise à l'écart, lesquels, au téléphone, se sont défendus de toute malveillance raciste, se retranchant derrière une négligence professionnelle causée par le flot ininterrompu de candidatures à traiter.

Convié à revenir pour un entretien, Omar Khanfar, persuadé d’avoir pâti de la musicalité un peu trop exotique ou musulmane de son nom, ne fera pas ce plaisir au bureau d’intérim qui a cherché à s’amender à peu de frais. "Il est vrai que beaucoup d'allochtones obtiennent des jobs: des  Bulgares, des Polonais, des Roumains, des Congolais… Mais pour les musulmans, c'est beaucoup plus compliqué", a-t-il indiqué au site 7sur7, en se promettant à lui-même de ne plus revivre l’humiliation de la discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui sont les musulmans de gauche?

Manuel Valls s’énerve contre un pompier qui refuse de lui serrer la main