in

Aung San Suu Kyi, la chute vertigineuse de l’icône de la paix

Aung San Suu Kyi, la chute vertigineuse de l'icône de la paix

Aung San Suu Kyi, la chute vertigineuse de l'icône de la paix

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 13 décembre 2018

Hier adulée pour sa dissidence sacrificielle à Rangoun, aujourd’hui décriée pour son obéissance aveugle à la junte militaire, Aung San Suu Kyi, l’icône birmane de la paix, a fait une chute vertigineuse… Elle est tombée de son piédestal !

Parée de toutes les vertus, elle était en lutte contre les tyrannies. Toutes les tyrannies ? Sauf celle subie par les Rohingyas, la minorité musulmane martyre de l’Arakane ! Elle a fermé les yeux sur l’horreur des persécutions perpétrées par les autorités birmanes et les moines bouddhistes ultra-nationalistes, clamant à  la face du monde : « C’est un iceberg de désinformation ! ».

Aung San Suu Kyi a rompu son long silence de la pire manière qui soit. Elle a renié ses valeurs sur l’autel de la compromission avec le pouvoir. Tombée en disgrâce à l’échelle internationale, elle a été déchue de plusieurs titres de gloire en cascade.

Privée de son statut de « citoyenne d’honneur » par le Canada et les villes d’Oxford, Glasgow, et Edimbourg, le prix Elie Wiesel lui a été également retiré par le musée de l’Holocauste, à Washington. Humiliation suprême, elle n’est plus « l’Ambassadrice de conscience » d’Amnesty International. « Vous n’êtes plus un symbole de défense des droits humains. » – Kumi Naido, secrétaire général d’Amnesty International.

Grandeur et décadence, Aung San Suu Kyi pourra toujours méditer cette célèbre citation : « Il n’y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéïenne »….

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Assalamou ‘alaïkoum, que d’hypocrisie ! Comment après ça faire confiance aux tenants pontifiants et tartuffiants des droits de l’homme. Aung San Suu Kyi est fille d’un général qui a participé au premier gouvernement du pays, mais ses rivaux officiers l’ont liquidé, j’ignore pourquoi. L’affaire de cette femme est davantage une affaire dynastique qu’autre chose, elle s’est présenté comme humaniste et partisanne de démocratie dans le seul but d’y gagner un rôle dans la gouvernance par seul attavisme. Toutes ces organisation humanistes internationales ne pouvaient-elles pas se poser des questions, enquêter un peu avant de lui décerner des titres et des prix ?

    Sur une autre page, il y a quelque temps, j’ai formulé une hypothèse historique hardie. Et pourquoi pas, pourquoi ne serait-elle pas descendante de la princesse Byrmane qui a reçu le voyageur Ibnou-Battouta ? Le chroniqueur rapporte dans son récit, peut-être exagérait-il un peu, que les atours de la princesse ornés de pierres précieuses, valait une anuité de contribution de son royaume. Et il rapporte que s’entretenant avec lui, elle lui confia son projet de guerre dans le Hind, l’Inde, pour se refaire sans doute. Et elle l’interrogea quêtant son aprobation. Pour sauver sa tête je suppose, notre voyageur a acquiescé, sinon que fallait-il dire ? A-t-on idée de contrarier un gouvernant désireux de guerre ? Il voulait poursuivre son voyage et rentrer entier au bon royaume de Fez, voilà ce que je crois, donc ça valait bien une flatterie. Simulatrice, elle a fait enlever les statues et figurines du lieu de réception et se fit passer comme si la foi lui était arrivée, comptait-elle sur une propagande de son hôte en soutien à son projet de guerre ?

    Mais revenons à notre temps et au réel non supposé. Chute vertigineuse dites-vous oumma.com, ça lui fait une belle jambe, et si elle était homme, on dirait que ça en lui touche une sans secouer l’autre. Décidément, les Musulmans se satisfont de peu, se consolent à peu de frais. Est-ce pour nous convaincre qu’il reste un peu de bien dans les organisations internationales ? Donc si demain, Georges Walker Bush demandait pardon, ça nous suffirait ? Ah oui, il pourrait des fois se convertir, pourquoi pas ? Dans quel état de faiblesse vraiment nous sommes !

    Croissant de lune.

  2. Mais cette icône a-t-elle jamais été une véritable icône et non pas, comme tant d’icônes médiatisées en Occident, un produit de casting dans l’intérêt des puissances occidentales ? Son père avait été un collaborateur des occupants japonais pendant la guerre. Elle provient donc plutôt d’un milieu de collaborateurs que de combattants de la liberté

  3. A part ça, qu’en dit le Dalai Lama? Et Mathieu Pastis? ….( Ok, pas terrible, limite Guy.). C’est une impression, ou ils sont étrangement silencieux, depuis quelques mois? Ceci dit, les occidentaux ne sont pas non plus très empressés pour dénoncer ce génocide. Mais au moins ils en parlent un peu.

  4. Autant elle est critiquable pour son inaction,autant je comprend pas pourquoi les pays occidentaux s’arroge le titre d’ambassadeur de la paix mondial ils sont le vecteur de tensions permanente aux 4 coins du monde .L’affaire birmane est un problème complexe dont les enjeux géopolitique nous dépasse tous .Elle a été sacrifié parce les objectifs non pas été atteint !

  5. On pose le problème de la vieillesse.
    Cohn Bendit devenu commentateur sportif. C’est un peu comme si le Général avait terminé sa carrière au bois, à sucer des bites.
    Désolé.
    En fait, c’est le contexte local qui amplifie l’infamie. Quand tu deviens pourri en Birmanie, c’est pas comme quand tu vires Balkany en France. Ca saigne beaucoup plus. Demandez à Kouchner, qui connait bien le problème.
    Bref.
    Je proposerai quand même une attribution à cette dame du prix Cacaprout, dont l’emblème est un étron en caca massif sculpté par César Cong, distinction jadis attribuée à Khomény, Vlad Dracul, Pie XII, et Hervé Morin (par erreur).

    • @Gay,

      Vous un français de souche? apparemment, français de mauvaise souche, puisque vous comparez une nationalité à une religion, que dire d’un français musulman…..
      Nous reconnaissons bien là, la lâcheté des animaux comme vous, qui ont l’usage de la parole.

    • @Guy

      Juste un conseil: Laissez tomber l’humour. C’est pas votre truc. Un peu comme l’orthographe. Ou 6 X 7. Ceci étant posé, c’est bien que nos amis handicapés mentaux soient autorisés à s’exprimer sur la toile, comme s’il s’agissait de vraies personnes. Car nous avons tous un devoir de tolérance, et, bien sûr, de compassion, envers les trisomiques. C’est d’ailleurs à l’aune de ce critère que repose l’humanisme. Si toi y en a pas comprendre, êt gentil.

    • Respectez donc l’orthographe de notre langue avant de vous essayez à un humour qui dépasse vos capacités intellectuelles. Il est vrai qu’il est difficile de se contenir lorsqu’on est une chiasse.
      Vous faites honte à vos origines déclarées. Sincèrement on doute de celles ci à vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

100 musulmans, juifs et alliés du monde entier se rencontrent à Paris pour dialoguer et agir ensemble

Soulagement après la mort du terroriste du marché de Noël