in

Arabie saoudite: les «licenciements» massifs de Yéménites inquiètent Human Rights Watch

Human Rights Watch (HRW) alerte sur le licenciement de masse de Yéménites qui travaillent en Arabie saoudite. L’ONG appelle Riyad à revenir sur une nouvelle réglementation qui condamne des milliers de travailleurs à un retour dans leur pays, en proie à une guerre meurtrière et la pire crise humanitaire au monde.

« Les autorités saoudiennes sont en train de licencier des centaines, voire des milliers d’employés yéménites, les menaçant de rentrer au Yémen en proie à un conflit et une crise humanitaire », déclare Afrah Nasser, chercheuse responsable du Yémen au sein de HRW, dans un communiqué publié mardi.

Riyad a commencé en juillet à « mettre fin ou ne pas renouveler » les contrats d’employés yéménites, rapporte HRW. À cette date, le ministère saoudien des Ressources humaines avait annoncé des nouvelles règles contraignant les entreprises à limiter le nombre d’employés originaires de certains pays, dont le Yémen. Dans le cas des Yéménites, leur nombre ne peut surpasser 25% de la masse salariale d’une entreprise.

Publicité
Publicité
Publicité

Une décision lourde de conséquence alors qu’environ deux millions de Yéménites vivent et travaillent en Arabie saoudite voisine, selon des données du gouvernement yéménite datant de 2020. Certains sont nés dans le royaume saoudien et n’ont jamais mis les pieds au Yémen.

Sept ans de guerre au Yémen

Les licenciements d’employés yéménites en Arabie saoudite ont lieu dans un contexte de guerre au Yémen qui oppose depuis sept ans les forces du gouvernement – appuyées par une coalition militaire menée Riyad qui intervient au Yémen –, aux rebelles houthis soutenus par l’Iran.

RFI

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Palestine : première femme élue à la tête de l’Association des ingénieurs

L’évasion spectaculaire de six détenus palestiniens. Un cuisant revers pour Israël !