in

Appel international pour la lutte totale contre l’esclavage, les discriminations et l’exploitation dans le monde musulman

La vision d’hommes d’Afrique subsaharienne vendus comme esclaves en Libye suscite, avec raison, une vive émotion et une douleur sans nom. Car c’est l’humanité entière qui se fait ici violer. La mobilisation contre cette barbarie doit en conséquence être profonde et totale. C’est la raison d’être de cet appel international contre l’esclavage, le racisme, les discriminations et l’exploitation dans le monde musulman.

Cette question dépasse le cas extrême de ce qui se passe en Libye. C’est un problème global qui exige une réponse globale. En effet, de nombreux pays majoritairement musulmans, notamment du Maghreb, du Moyen-Orient et du Sahel sont concernés par les phénomènes d’esclavage, de racisme, de discrimination et d’exploitation envers les noirs, les étrangers, les enfants et les femmes.

Le racisme contre les noirs au sein des sociétés du Maghreb et du Moyen-Orient est une réalité qu’aucune fraternité musulmane et humaine ne peut taire. Cependant aucun amalgame n’est ici permis. Car il est évident que tous les arabes ne sont pas des racistes. C’est au nom de l’Islam et des droits de l’Homme que la conscience musulmane contemporaine se doit de prendre à bras le corps ce problème. Et ce, sans langue de bois, ni crainte d’une quelconque récupération politicienne contre les musulmans. Notre lutte contre ce fléau ne doit souffrir d’aucune complaisance. C’est ce que la foi, la conscience et la justice universelles commandent.

Certes, des causes extérieures géopolitiques et socio-politiques, comme dans le cas de la Lybie, expliquent en partie ce phénomène de régression bestiale. Mais plus radicalement, c’est l’environnement socio-culturel impacté par le poids de l’histoire et celui d’un certain discours religieux et idéologique qui le justifie, qu’il faut guérir en amont. L’esclavage aujourd’hui des noirs, comme l’exploitation subie par les immigrés dans cette région du monde, n’est que la réminiscence de l’esclavagisme d’hier, gelé dans les mémoires et dans les interprétations religieuses non critiquées, qui s’expriment en acte dès que l’occasion se présente.  

A la lutte totale contre cette ignominie doit s’ajouter aussi celle contre l’exploitation des immigrés asiatiques dans les pays du golfe, d’une part et celle contre la coutume féodale des castes traditionnels dans les pays d’Afrique de l’Ouest, d’autre part. Nous ne pouvons en effet dénoncer le racisme avéré des uns sans nous attaquer à celui des autres.

Car il s’agit dans tous ces cas de figure, à des degrés certes différents, du même reniement de la dignité humaine proclamé par l’Islam et des droits humains qui en découlent. Cela concerne tout le monde musulman de Dakar à Djakarta. Et cela nous concerne tous en tant qu’humain.  

Cet appel, de ce fait, se veut être non un instrument de division et de stigmatisation, mais une voie de collaboration pour le bien, de toutes les bonnes volontés quelques-soient leurs origines et religions.  La réaction émotive doit être dépassé. Il est temps de mettre en branle une véritable stratégie de lutte contre l’esclavage et de transformation effective des conditions culturelles et sociales qui le permettent.

Nous appelons à la mise en place d’une politique multidimensionnelle et internationale de restauration de la dignité humaine dans le monde musulman, et ce au nom de la dignité de l’être humain proclamée par l’Islam, des droits de l’Homme et des peuples.

Nous proposons pour ce faire, avec la signature de cet appel, la réalisation des points suivants :

  • L’élaboration à partir du Coran, d’un discours authentiquement humaniste d’une part, et d’autre part d’une critique radicale des interprétations et du discours religieux et idéologiques qui justifient l’esclavagisme et les discriminations.
  • La mise en place d’une plateforme qui accueillera des penseurs et intellectuels de tous horizons pour élaborer cette réflexion et sa diffusion.
  • La création et la réalisation d’un programme de sensibilisation et d’éducation populaire, pour la dignité et l’égalité concrètes dans les communautés et pays majoritairement musulmans.
  • La mise en place au plus près des populations, notamment dans les sociétés africaines subsahariennes, de conseils locaux pour une abolition progressive et concertée du système traditionnel des castes.
  • La signature d’une charte internationale pour la dignité humaine et contre l’esclavage par les pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique.
  • La redéfinition des politiques d’immigrations de l’Union Européenne.
  • La dénonciation et condamnation des entreprises de déstabilisation directes et indirectes de ces pays menées par les grandes puissances.
  • La mise en place de pressions et/ou de sanctions effectives contre les pays et les personnes morales qui se rendraient coupables de tels crimes, ainsi que de leurs soutiens quels qu’ils soient.
  • Prévoir des sanctions dissuasives pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à perpétuité contre tout individu coupable d’esclavagisme.  
  • Créer une structure chargée d’accompagner la réalisation de ces propositions.

Si notre humanité débute dans l’effort constant contre le désordre et la mort, c’est dans la reconnaissance de l’autre comme frère qu’elle s’accomplit. Dire non à l’esclavage c’est affirmer sa dignité et celle de tous. Paix !

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il n’y avait pas que les noirs, beaucoup de blancs d’Europe ont été raflés dans les Balkans, en Méditerranée ou sur les côtes sud de l’Europe. Alger, Tunis et Tripoli étaient de grands centres de piraterie pratiquant l’esclavage (lire “L’esclavage en terre d’islam” de Malek Chebel, ou “Esclaves chrétiens, maîtres musulmans”, de Robert Davis ), jusqu’à ce que les Européens puissent se défendre.

    En tout cas, je n’aurais jamais pensé qu’oumma.com aurait osé publié ce texte à propos de ce qui est une évidence.
    Bravo donc à oumma.com.

  2. -VOILÀ UNE FETWA,

    -( UN AVIS DE JURISPRUDENCE ),

    -ÉMANANT,

    -D’UN DES RELIGIEUX CHRÉTIENS,

    -RENDANT LICITE L’ESCLAVAGISME DES NOIRS CHRÉTIENS

    -ET UN TÉMOIN DE LA FAMILLE,

    -DE CELLE-CI TÉMOIGNA :

    -« L’achat des nègres aux côtes d’Afrique,

    -pour les transférer et revendre ensuite,

    -dans les possessions de l’Amérique,

    -est-il un commerce légitime et peut-on le faire en conscience ? …

    -La formulation de la question dont on vient de parler,

    -dépend d’un point de vue principal,

    -il consiste à savoir si on peut légitimement,

    -avoir en sa possession des esclaves,

    -et les retenir en servitude,

    -En effet, une fois bien prouvé,

    -qu’on peut légitimement en avoir et s’en servir :

    -il demeure hors de doute,

    -que l’on peut en acheter et en vendre …

    -A cette dernière question,

    -je réponds que l’on peut licitement,

    -avoir des esclaves et s’en servir,

    -cette possession et ce service,

    -ne sont ni contraires à la loi naturelle,

    -ni à la loi Divine écrite,

    -ni même à la loi de l’Évangile. ».

    -Bellon de Saint-Quentin,

    -théologien,

    -docteur de la Sorbonne Bellon de Saint-Quentin,

    -Dissertation sur la traite et le commerce des nègres,

    -Paris Hachette,

    -(cité par Alphonse Quenum (prêtre catholique béninois),

    -Les Eglises chrétiennes,

    -et la traite atlantique du Xve au XIX siècle, ed. Karthala).

    http://prodimage.images-bn.com/pimages/9781166029050_p0_v1_s192x300.jpg

  3. -AUX NOIRS NON MUSULMANS,

    -DE REVOIR LEURS FOI,

    -ET LEURS CROYANCES EN DIEU QUI LES A CRÉÉ,

    -LEURS SOUMISSION,

    -À L’ESCLAVAGE,

    -À LA BASSESSE,

    -À LA VILENIE,

    -AU COUPS DE PIED AU DERRIÈRE,

    -TELLEMENT QU’ILS SONT INGRATS,

    -TÊTUS TELLES DES MULES,

    -NE SONT QUE LE FRUIT DE LEURS ARROGANCE,

    -ET DE LEURS ÉLOIGNEMENT DE LA VOIE DE DIEU,

    -ALLEZ-Y JETER UN COUP D’ŒIL DU CÔTÉ DE FACEBOOK,

    -DANS LES DÉBATS INTER-RELIGIEUX,

    -ET VOUS VERREZ DE VISU,

    -COMMENT ILS PUENT LES POSTS,

    -ET DISENT N’IMPORTE QUOI SUR DIEU ET LA RELIGION !

    https://i.pinimg.com/564x/31/9f/3a/319f3a917e8ec643897f6638adbdb05e.jpg

  4. -ET UN TÉMOIN DE LA FAMILLE DE CELLE-CI,

    -TÉMOIGNA :

    -Normand Rousseau​,

    ​-LE CHRISTIANISME EST LA RELIGION,

    -LA PLUS CRIMINELLE DE L’HISTOIRE :

    -On fait rarement la liste des crimes commis par le christianisme,

    -au cours des 20 derniers siècles.

    ​-​La voici très succincte.

    /-​L’esclavage. ​:

    -​Le christianisme s’est appuyé sur la Bible​,

    -​pour justifier et pratiquer l’esclavage​,

    -​jusqu’à la condamnation du pape Grégoire XVI en 1839.

    ​-​Des millions de victimes.

    ​-​Durée: 19 siècles.

    http://slideplayer.fr/502272/2/images/20/Le+Code+noir+de+mars+1685+%28extraits%29+%C3%89dit+du+Roi+Louis+XIV+sur+les+esclaves+des+%C3%AEles+de+l%E2%80%99Am%C3%A9rique.jpg

  5. /-Le Dernier Sermon Du Prophète

    -Muhammad (paix soit sur lui)

    -Ce sermon fut récité le neuvième jour de zoul houja 10 a.h,

    -dans la vallée uranah du mont Arafat :

    -Après avoir loué et remercié Dieu,

    -le prophète (paix soit sur lui) dit :

    -“O peuple !

    -Prêtez-moi une oreille attentive,

    -car je ne sais pas si je serai encore parmi vous l’an prochain.

    -Alors, écoutez ce que je dis avec beaucoup d’attention,

    -et transmettez ces mots à ceux,

    -qui ne pouvaient être présents aujourd’hui.

    -O peuple !

    -Tout comme vous considérez ce mois,

    -ce jour,

    -cette cité sacrée,

    -considérez aussi la vie,

    -et la propriété de tout Musulman comme sacrées.

    -Rendez les biens qu’on vous a prêtés à leurs propriétaires de droit.

    -Ne faites de mal à personne,

    -de façon à ce qu’on ne vous fasse pas de mal.

    -Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez votre Seigneur,

    -et Il vous demandera des comptes sur vos actions en ce monde.

    -Dieu vous a interdit l’usure.

    -Alors, toute obligation usuraire doit désormais être annulée.

    -Votre capital est à vous.

    -Vous n’infligerez ni souffrirez d’aucune iniquité.

    -Dieu a jugé qu’il n’y devait pas y avoir d’intérêt,

    -et que tout intérêt du à Abbas Ibn ‘Abda’Al Muttalib,

    -(l’oncle du prophète) doit être annulé.

    -Tous les droits (à la vengeance),

    -découlant des homicides de la période pré-islamique,

    -sont désormais annulés,

    -et les premiers que j’abolis,

    -sont ceux qui découlent du meurtre de Rabiah Ibn Al Harith (un proche du prophète),

    -O peuple !

    -Les incroyants jouent avec le calendrier afin de rendre permissible,

    -ce que Dieu a interdit,

    -et interdire ce que Dieu a permis.

    -Selon Dieu, les mois sont au nombre de douze.

    -Quatre d’entre-eux sont saints.

    -Trois d’entre-eux sont successifs,

    -et un survient entre les mois de Jumada et de Shaeban,

    -Faites attention au Diable, pour le bien de votre religion.

    -Il a perdu tout espoir de vous égarer par les grands péchés,

    -alors faites attention de le suivre dans les petits péchés.

    -O peuple !

    -Il est vrai que vous avez des droits sur vos femmes,

    -mais elles ont aussi des droits sur vous.

    -Souvenez-vous que vous les avez prises comme femmes,

    -seulement avec la permission de Dieu,

    -et en remplissant un pacte avec Lui.

    -Si elles vous restent fidèles,

    -alors il leur revient le droit d’être nourries,

    -et vêtues dans la gentillesse.

    -Traitez bien vos femmes,

    -et soyez gentils avec elles,

    -car elles sont vos partenaires,

    -et vos assistantes dévouées.

    -Et c’est votre droit qu’elles ne fréquentent pas des gens,

    -que vous n’approuvez pas,

    -ainsi que de ne jamais être infidèles.

    -O peuple !

    -Écoutez-moi avec sincérité.

    -Adorez Dieu,

    -accomplissez vos cinq prières quotidiennes,

    -jeûnez pendant le mois du Ramadan,

    -et donnez de votre bien en Zakat (Dime).

    -Faites le Hajj (pèlerinage), si vous le pouvez.

    -Toute l’humanité descend d’ Adam et d’ Ève.

    -Un Arabe n’est pas supérieur à un non-Arabe,

    -et un non-Arabe n’est pas supérieur à un Arabe.

    -Un blanc n’est pas supérieur à un noir,

    -et un noir n’est pas supérieur à un blanc,

    -seulement par la piété,

    -et la bonne action.

    -Sachez que chaque Musulman,

    -est le frère de chaque Musulman,

    -et que les Musulmans constituent une fraternité.

    -Le bien d’autrui,

    -n’est pas légitime pour un Musulman,

    -excepté celui que son frère lui donne de plein gré.

    -Alors, ne vous faites pas d’injustice à vous-mêmes.

    -Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez Dieu,

    -et répondrez pour vos actions en ce monde.

    -Alors faites attention !

    -Ne vous égarez pas du chemin de la piété après mon départ.

    -O peuple !

    -Aucun prophète ou messager,

    -ne viendra après moi,

    -et aucune nouvelle croyance ne naîtra.

    -Raisonnez bien alors,

    -O peuple,

    -et comprenez les mots que je vous transmets.

    -Je laisse derrière moi deux choses :

    -le Coran et,

    -ma Sunna,

    -et si vous les suivez,

    -vous ne vous égarerez jamais.

    -Tous ceux qui écoutent,

    -devront transmettre mes paroles aux autres,

    -et les autres, à d’autres encore,

    -de façon à ce que les derniers comprennent mes paroles encore mieux,

    -que ceux qui m’écoutent directement.

    -Sois témoin, O Dieu,

    -que j’ai transmis Ton message à Ton peuple”.

    https://youtu.be/HvdtrcxKgwE

  6. Très bonne initiative. Le monde musulman ne doit pas se priver d’autocritique afin de mieux saisir les enjeux de tous ordres auxquels il doit faire face en ce 21ème siècle il en a les moyens matériels et moraux. C’est aux sociétés civiles musulmanes de prendre leurs responsabilités car elles ne sont pas exemptes de compter parmi elle des personnes qui par leur ignorance de l’éthique musulmane omettent que ce qui importe le plus est le respect et la dignité de son alter ego d’où qu’ils viennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sabariah Hussein, la « Mère Teresa » musulmane de Montréal

Élu.e.s interdits d’entrée en Israël et Palestine : le vrai visage du pouvoir israélien