in

Al Quaraouiyine, la plus ancienne université du monde fondée par une femme

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. D’accord ne vous inquiétez pas Wissem; elle était tunisienne et qu’Allah la rétribue pour ce qu’elle a fait. Amine
    Mais de grâce, quand est-ce qu’on finira avec ce région … je ne sais quoi?
    Quand est-ce que l’héritage sera commun? la joie sera commune? le malheur sera commun?
    Même le pape Sylvestre est redevable à Fatima Al Fihriya – qu’Allah soit satisfait d’elle – .
    Où sont nos les Fatimas de notre époque? que doit-on faire pour qu’elles soient de retour? les musulmanes en sont capables

    • Salaam. Nous sommes bien là, merci de le mentionner, et nous agissons avec les moyens dont nous disposons. Malheureusement, lorsque je constate par exemple que dans presque tous les débats sur la question religieuse et spirituelle, le panel est quasi composé d’hommes, je me dis que c’est à eux de nous faire de la place.

    • N’oublions pas Ibn Khaldoun, père de l’histoire moderne, de la sociologie et expert de diverses autres sciences, lui aussi originaire de Tunis, Maghrebin de son état (Il serait ridicule de lui coller une nationalité moderne) qui étudia et enseigna dans cette université devenu patrimoine de l’humanité.
      Ce fut une sommité de la science moderne et un cerveau fécond et original comme il y en a peu dans un millénaire.

  2. Vous faites juste un anachronisme, à l’époque il n’y avait ni Tunisie, ni Algérie, ni Maroc mais seulement le Maghreb. Elle était effectivement originaire de Kairouan comme bon nombre de gens émigrés à Fes. Le quartier s’est appelé et s’appelle toujours El Quaraouiyine en référence à ses habitants. Les frontières nous ont été imposées par les colons, turcs en premier lieu puis français. Nous ne sommes pas obligés d’adopter le chauvinisme imbécile et proscrit par notre religion. Nous sommes avant tout l’Oumma de sidna Mohamed.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tentative d’enlèvement de Salah Hamouri par les forces spéciales israéliennes

Retour à l’Envoyeur ! L’Autorité palestinienne refuse de recevoir une cargaison affrétée par Israël et les Emirats arabes unis