Qui veut que la France soit en guerre contre les musulmans ?

Lors d’une interview donnée lundi 1er septembre 2008 sur Europe 1, François Fillon a déclaré à propos d

mercredi 3 septembre 2008

Qui veut que la France soit en guerre contre les musulmans ?

Lors d’une interview donnée lundi 1er septembre 2008 sur Europe 1, François Fillon a déclaré à propos de la guerre en Afghanistan : « le conflit va durer, parce que les causes de ce conflit sont très profondes (…) C’est l’opposition entre le monde musulman et une grande partie du reste de la planète, c’est le conflit israélo-palestinien, c’est les déséquilibres économiques et sociaux qui règnent dans le monde ».

Nous constatons donc que non seulement l’engagement des troupes françaises a été une décision unilatérale de Nicolas Sarkozy qui n’a pas consulté le parlement, mais plus grave encore le chef du gouvernement, reprenant la rhétorique guerrière de l’administration Bush et la théorie du choc des civilisations, déclare la guerre à l’ensemble du monde musulman sans que le peuple français ne soit ni consulté ni même informé.

Le Collectif des Musulmans de France déplore cette déclaration, d’autant plus qu’elle a été formulée le premier jour du Ramadan, mois de jeûne et de recueillement pour les musulmans !

Nous tenons à rappeler ou à informer le Premier Ministre que plusieurs millions de Musulmans vivent en France. La plupart d’entre eux sont français et ont parfois combattu pour l’armée Française. Aucun d’entre eux ne se sent en guerre contre la France, tout comme le peuple français n’a mandaté quiconque à déclarer la guerre en son nom ni aux musulmans, ni dans le cadre du conflit israélo-palestinien, ni contre les victimes des déséquilibres économiques et sociaux.

Cette déclaration est inacceptable, le premier ministre doit la retirer !

Nous profitons du début du mois de Ramadan pour présenter nos meilleurs vœux aux musulmans de France, quelles que soient leurs origines, en leur recommandant de faire de ce mois un mois de piété, de solidarité avec les victimes des déséquilibres économiques et sociaux et de vigilance contre le populisme.

Ali Rahni. Porte parole du Collectif des Musulmans de France

Publicité

commentaires