in

USA: Frank Gaffney, le théoricien bidon de l’islamophobie

 

Les dernières semaines ont été particulièrement fructueuses pour Frank Gaffney, le  controversé président du centre d’études sur les politiques de sécurité (Center for Security Policy). Bénéficiant de soutiens dans la classe politique américaine, à l'instar   du  sénateur républicain Ted Druz  qui a déclaré à son sujet : « Frank est un patriote, il aime son pays et il est très lucide sur le danger sans précédent que représente le terrorisme islamiste radical. »

Frank Gaffney profite de cette  période électorale pour effectuer un retour en grâce.  Ignoré un temps par les conservateurs,  ses études ont capté l’attention d’un … Donald Trump. C’est en effet son centre de recherche qui a influencé  le  candidat  à propos du bannissement des musulmans des USA. Il est en effet à l’origine de la fameuse étude sur laquelle s’est basé Trump pour proposer la fermeture des frontières aux musulmans.  Pour alimenter  son discours islamophobe, Trump a  cité  "les travaux" de ce  centre de recherche  qui souligne  que  25 % des sondés d’une "étude" sur la violence étaient absolument  convaincus que les violences subies par les américains aux USA étaient en partie dues au jihad globalisé.

Les critiques ont fusé lorsque l’on a appris que le sondage a été réalisé sur  un échantillon composé  seulement de  600 personnes, ce qui le rend très peu crédible. Face au manque de sérieux de cette pseudo étude, Frank Gaffney le président du centre a été contraint de se justifier en  faisant dans la surenchère lors d’une conférence sur le déclin sécuritaire dans le Nevada en affirmant à propos des musulmans : « N’importons plus de djihadistes, on en a déjà bien assez. »

Gaffney, ex- membre du staff du président  Reagan,  rélégué aux oubliettes depuis des années  voit son influence croître  dans le débat politique au USA,  en nourrissant de théories et de chiffres fumeux la rhétorique anxiogène  des candidats. L’islamophobie décomplexée se mêle aux questions de sécurité des frontières, une véritable aubaine pour ces mêmes candidats qui n’ont rien à offrir aux américains. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etat d’urgence : les musulmans sous pression

Un juge américain dans la tourmente pour avoir ordonné à une femme pasteur, coupable d’une agression islamophobe, de se familiariser avec l’islam