in

Une première historique à Washington : le Congrès organise son premier iftar officiel

Une semaine après que Donald Trump a fait le vide autour de lui, essuyant un cuisant camouflet de la part des figures de l’islam Outre-Atlantique qui ont boycotté son iftar jugé très indigeste, le Congrès des Etats-Unis affichait complet lors de son tout premier dîner ramadanien, où se sont pressés des… musulmans !

Vieille de deux siècles, du temps où le président Thomas Jefferson, l’un des pères fondateurs de l’Amérique connu pour le grand intérêt qu’il portait à l’islam et ses enseignements, convia à sa table l’envoyé tunisien Sidi Slimane Mhlmyla pour évoquer la question de la piraterie, la tradition des iftars à la Maison Blanche n’est plus ce qu’elle était.

Si elle est sérieusement mise à mal sous l’ère Trump qui exhale, non pas de bonnes odeurs épicées, mais le parfum pestilentiel du racisme et de l’islamophobie, elle a retrouvé tout son sens et une seconde jeunesse sous la coupole du Capitole, gagnée par une belle effervescence en ce lundi soir 20 mai.

Publicité

Placé sous le haut parrainage de Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, ce dîner de rupture du jeûne a non seulement connu l’affluence des grands soirs, mais il a aussi renforcé le sentiment d’appartenance à la nation des musulmans américains et honoré la richesse de leurs contributions.

Parmi les nombreux convives qui y ont pris part avec une joie non dissimulée, deux invitées musulmanes affichaient des sourires radieux, heureuses que le Congrès célèbre dignement le mois sacré de l’islam et ne capitule pas devant les propagandistes de l’islamophobie, toujours plus virulents et désinhibés, dont elles sont les cibles de prédilection : Rashida Tlaib, la représentante  du Michigan d’origine palestinienne, et sa coreligionnaire et collègue Ilhan Omar, la représentante du Minnesota d’origine somalienne.

Publicité

« Cette première historique met à l’honneur une communauté qui se sentait méprisée, invisible et déshumanisée depuis trop longtemps. Nous sommes si injustement dénigrés et diabolisés par Trump et ceux qui, légitimés par sa rhétorique populiste et haineuse, soufflent sur les braises continuellement. Ce soir, c’est la fierté d’appartenance à la nation que nous ressentons », a déclaré Rashida Tlaib.

« L’ignorance est très répandue dans ce pays », a déploré pour sa part Ilhan Omar. « Je crains que lorsque je me présenterai en novembre, je sois à nouveau confrontée à une violente campagne de calomnie pour que je ne puisse plus porter mon foulard », a-t-elle ajouté, en proie à l’inquiétude.

« Ce premier iftar qui se déroule dans l’enceinte du Congrès revêt une réelle importance, étant donné le rôle grandissant que jouent les musulmans dans la vie civile. Pour les musulmans, c’est essentiel de savoir que les élus de la nation les soutiennent, les considèrent comme des citoyens à part entière, particulièrement en ce mois sacré de Ramadan », s’est réjouie Farhana Khera, directrice de Muslim Advocates, l’association de défense des droits civils des musulmans américains qui a participé à l’organisation de l’événement.

Publicité

A une semaine d’intervalle et à seulement 2 km de distance, il y avait un monde entre l’iftar de la Maison Blanche et celui du Congrès.

Force est de constater que l’iftar “trumpien” s’est surpassé cette année… Non seulement, il était sans saveur, sans couleurs et d’un cynisme sans nom, mais plus extravagant encore, sans musulmans ! C’est aussi ça, l’Amérique de Trump, celle de l’arroseur arrosé !!

Publicité
Publicité
Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Rachida. Héraut sans L. Avec, c’est un département français. Oups ! J’ai dit « français ». Encore une preuve de ma haaaaiiiiinnnne et de mon ysselamofoby !

  2. “Oh, les pays arabo-musulmans savent bien se naufrager tout seuls. Qu’apportent-ils au monde moderne ?”

    Mais tout sombre hérault sauf te rappeler les richesses des sous-sols soutirées, l’or noir en particulier, l’or , les diamants mais aussi la terre dans laquelle l’occident enfouit les déchets qu’il a générer après avoir considérablement meurtri la nature.

    C’est-y pas suffisant comme réponse le roy du sot briquet ou faut-il comme sara la rousse argumenter à n’en plus finir du “quifaitquoi” sur cette terre?

    • @Rachida. Héraut sans L. Avec, c’est un département français. Oups ! J’ai dit « français ». Encore une preuve de ma haaaaiiiiinnnne et de mon ysselamofoby !

  3. c’est a Ilhan omar ainsi que les autres membres de la religion de l’islam que cette iftar a été organisé car c’est un événement historique depuis des siècles ou une d’hypocrisie pour attirer la mentalité des centaines des milliers musulmans américains; en tout je qualifie cette ceremonie comme une victoire remporté par la jeune dame de fer somalo-americaine.

  4. Normal que les américains s’accommodent des religions, incluses, les plus marginales. Le rôle objectif des monothéismes est le soutien aux inégalités. L’Islam s’inscrit dans cette dynamique rétrograde. Donc, je ne critique pas. C’est vrai que je gagne 100 fois plus qu’un biafrais. Sûr que c’est pas juste, mais si dieu est d’accord….

  5. Du cinéma à grande échelle, c’est du flanc tout ça. Il y a toujours eu une présence musulmane aux US, sans jamais peser sur l’engagement de leur pays envers les nations arabo musulmanes.
    Depuis le fin de la seconde guerre mondiale, les US crachent sur les pays arabo musulmans, tous les présidents sans exception ont participé au naufrage organisé des pays arabo musulmans. Et ça continue, encore et encore…

    • Oh, les pays arabo-musulmans savent bien se naufrager tout seuls. Qu’apportent-ils au monde moderne ?

      Au fait, quand donc les chrétiens pourront-ils visiter la Mecque et Médine ?

      • @leroy. Les arabo musulmans ont bien eu quelques savants il y a des siècles. Certains de leurs sujets s’en gargarisent encore aujourd’hui quand ils ne cherchent pas à nous convaincre que leur stagnation a l’époque du haut moyen âge est la faute de la colonisation qui a d’ailleurs coûté un « pognon de dingue » à la France. Il faut d’ailleurs la puissance financière de la Chine pour tenter aujourd’hui de sortir l’Afrique du tiers mondisme. Mais quand un pays ne veut pas, il ne veut pas. Qu’on les laisse se débrouiller et bon courage à la Chine !

    • Est-ce que pour autant nous devrions mélanger politique intérieure et politique extérieure. J’en doute même si l’une et l’autre ont des influences.

  6. Les États Unis ont bien compris comment faire de l’argent et gagner des voix aux élections avec les religions. On adore d’ailleurs toutes leurs émissions qui font de la religion un spectacle. Ils sauront faire du ramadan comme du foulard de bonnes affaires commerciales. Je m’en réjouis d’avance. Les américains sont vraiment les meilleurs 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le délégué général du CFCM a trouvé dans sa boîte aux lettres une tranche de jambon de porc

Plus d’un million de Palestiniens de Gaza vont manquer de nourriture d’ici juin