in

Une pétition exhorte France Télévisions à cesser son partenariat indigne avec la marque israélienne Sodastream

Leur pétillance industrialisée, colonialiste et illégale, donne la nausée, et pourtant France Télévisions, notre fleuron de l’audiovisuel public, en abreuve tous les contribuables que nous sommes, sans une once de scrupule, les machines à soda portant la griffe israélienne Sodastream crépitent de joie sur des plateaux de jeux télévisés où elles sont offertes en cadeau, s’invitant dans les foyers à des heures propices au divertissement, et nettement moins à la violation du droit international et à l’impunité de l’Etat Hébreu.

France Télévisions aurait-il le favoritisme pro-israélien et les eaux gazéifiées sous influence, au point de manquer à tous ses devoirs au seul profit de l’intérêt général ? La question se pose avec acuité, car après avoir vanté les attraits de Tel Aviv à la grand-messe du 20 heures en mars 2014, par l’intermédiaire d’une journaliste, Marie Drucker, muée en VRP, et à travers le prisme d’un reportage façon carte postale, voilà que Sodastream s’infiltre en douce dans des émissions grand public pour faire partie des lots remis aux candidats. Quand on sait que les petits cadeaux entretiennent l’amitié, ce cadeau empoisonné-là fait craindre le pire…

Comment dénoncer cette insupportable normalisation de l’image d’Israël auprès de téléspectateurs qui, pour la plupart, n’y voient que du feu, si ce n’est en lançant une grande pétition pour appeler France Télévisions à cesser ce partenariat indigne. Plus de 15 000 signataires ont déjà apposé leur paraphe sur le texte ci-dessous qui éclaire les esprits embrumés, engourdis ou un peu trop partisans, donnant lieu à plusieurs rassemblements de protestation sous les fenêtres du groupe détenu à 100% par l'Etat français.

« Sodastream est toujours, à l’heure où nous publions cette tribune, une entreprise dont l’usine principale est implantée dans la colonie de Maale Adounim dans les territoires palestiniens occupés illégalement par Israël. Elle projette de transférer cette usine en 2015 dans le Néguev, sur des terres volées aux Bédouins de cette région, qui y vivent depuis le VII siècle.

Quotidiennement attaqués, expulsés de leurs terres ancestrales et victimes de nombreuses discriminations, ces derniers sont de plus en plus menacés par la politique israélienne de judaïsation du Néguev, qui impose leur transfert et leur sédentarisation forcés. Le village d’Al Araqib dans le Néguev, détruit 80 fois par l’armée israélienne, illustre tristement cette politique dirigée contre les Palestiniens du Néguev.

La nouvelle usine dans le Néguev a reçu de très importantes subventions de l’État d’Israël. Selon l’ONG israélienne «Who profits», des travailleuses bédouines de Sodastream dans cette usine du Néguev se sont plaintes de devoir travailler plus de 12h par jour.

France Télévisions est un service public, et exerce donc une activité d’intérêt général au service des citoyen-ne-s. Nous demandons en conséquence au gouvernement français, et notamment après l’adoption en décembre du texte de reconnaissance de l’État palestinien par l’Assemblée nationale et le Sénat, qu’il cesse de collaborer avec une entreprise actrice de la colonisation des terres palestiniennes, soutenant ainsi la politique criminelle et illégale de l’État israélien.

A travers cette tribune, c’est également la voix de plusieurs milliers de citoyen-ne-s engagé-e-s dans la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) que nous portons. Une campagne initiée en 2005 à l’appel de plus de 170 associations de la société civile palestinienne, et qui se fonde sur le respect du droit international et des droits humains universels ».

Signataires :

Rony Brauman, médecin et essayiste

Alain Guiraudie, cinéaste et réalisateur

Monique Cerisier Ben Guiga, sénatrice honoraire

Etienne Balibar, philosophe

Mireille Fanon Mendès France, experte à l’ONU, présidente de la fondation Frantz Fanon

Verveine Angeli, Union Syndicale Solidaires

Ghislain Poissonnier, magistrat

Nacira Guénif, professeur à l'Université Paris VIII

Gérard Toulouse, membre de l’académie des Technologies, Ecole Normale Supérieure de Paris

Geneviève Azzam, ATTAC

Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’aide à Gaza sous le contrôle d’un criminel de guerre israélien

Algérie: Un sanglier provoque la panique dans un lycée (vidéo)