in

Une femme en niqab violemment agressée à Barcelone, alors qu’elle était enceinte

Visiblement enceinte, ce qui rend son agression d’une brutalité inouïe encore plus insupportable, une femme revêtue d’un niqab se promenait tranquillement en famille, lundi soir, dans la vieille ville de Barcelone très prisée des touristes, lorsque deux hommes sont brusquement arrivés à sa hauteur, l’insultant à grands cris, devant ses enfants pétrifiés.

La stupeur des premiers instants passée, son mari s’est aussitôt interposé, blâmant les propos orduriers proférés à l’encontre de son épouse. Mais les deux dangereux énergumènes qui lui faisaient face l’ont violemment poussé en guise de réponse, avant de s’en prendre à leur victime effrayée et sans défense, avec une rage décuplée par sa courageuse intervention pour porter assistance à son époux en mauvaise posture.

La sauvagerie de leur attaque a horrifié des passants qui ne sont pas restés sans agir :  l’un des agresseurs s’est acharné contre la femme en lui administrant plusieurs coups de pied très ciblés, en plein dans son abdomen, la faisant chuter lourdement au sol, comme l’a rapporté le porte-parole de la police de Barcelone.

Mis en fuite par des témoins du drame qui volèrent à la rescousse de la malheureuse touriste musulmane, hospitalisée d’urgence, les deux ignobles assaillants ont été depuis interpellés. La police a révélé leur appartenance à une résurgence des Brigades Blanquiazules, pourtant dissoutes en 2010, qui rassemblaient et rassemblent toujours un ramassis d’extrémistes de droite, reconnaissables à leurs crânes rasés et leurs rangers, tous étant des supporters fanatisés de l’équipe de football de Barcelone, avides d'en découdre.

Fort heureusement, la batterie d’examens gynécologiques subie par cette mère de famille, très affaiblie et endolorie, a écarté tout risque de lésions irréversibles pour l’enfant à naître, ses blessures de l’âme, aussi invisibles que sa grossesse est apparente, s'annonçant de loin les plus longues à cicatriser.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« La diplomatie française au Moyen-Orient »

Somme : un coiffeur tunisien a découvert, effaré, une tête de cochon grillée à l’entrée de son salon