in

Une artiste israélienne fustige les Arabes des Émirats, qui ont “oublié la Palestine”

Une chanson en arabe, présentée sur une chaîne de télévision israélienne par l’artiste engagée Noam Shuster-Eliassi, se moque des relations chaleureuses nouées entre Israël et “les Arabes qui ont des millions” et qui “oublient la Palestine”. Dans le monde arabe, on se frotte les yeux.

“C’est vraiment important pour moi d’envoyer un message d’amour et de paix à tous les Arabes. Surtout s’ils habitent à plus de 4000 kilomètres d’ici.” C’est ainsi que la comédienne engagée israélienne Noam Shuster-Eliassi introduit sa nouvelle chansonnette, présentée le 14 janvier dernier à la télévision israélienne.

S’exprimant en langue arabe, elle se présente comme Haifa Wannabe, pastiche du nom de la starlette libanaise Haifa Wehbe. Après un “peace and love” minaudé à souhait, elle dégaine un texte où elle se moque de la lune de miel entre Israël et les Émirats arabes unis depuis la signature des accords de normalisation de leurs relations bilatérales, fin 2020.

Publicité

“Ils ont oublié que nous avons mis le blocus sur Gaza”

“Il y a une lumière au bout du tunnel/Si tous les Arabes sont comme ceux de Dubaï, Dubaï, Dubaï…, fredonne-t-elle. Rien de plus beau que ces Arabes riches à millions” et “qui ont oublié la Palestine”.

“Ils ont oublié que nous avons mis le blocus sur Gaza. Ah ! si seulement tous les Arabes pouvaient être comme Dubaï ! Je t’arrête à un check-point, et après, je me prends en selfie en haut d’une tour”, telle que la tour Burj Khalifa, l’emblématique gratte-ciel de cet émirat qui attire les touristes du monde entier.

Courrier International 

Publicité

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. La chanson est la chanteuse , le méssage de la chanson n’a rien à voir avec la chanteuse.
    C’est valable partout.

    Cette chanteuse , pour faire carrière, doit jouer le facteur.
    jouer le facteur, est de loin, beaucoup mieux que de vendre son corps. Elle a fait le bon choix.

  2. Je n’aime pas les héros ( ou héroïnes ) de loin c’est comme les résistants de la dernière heure.
    Dénoncer la politique des EAU vis à vis de la Palestine c’est excellent mais depuis un plateau de télé Israélien sans rien dire sur l’Etat d’apartheid, ça pique je trouve.
    Cette vidéo virale me met mal à l’aise mais pas pour les mêmes raisons que beaucoup d’internautes.
    D’abord je la trouve ambigüe.
    -Cette prestation qui devraient être humiliante pour les EAU ne l’est pas car ils ne connaissent pas la honte sinon ils ne feraient pas tout ce qu’ils ont fait. Alors à qui s’adresse cette chanteuse ?
    -Ils n’ont pas pu avoir oublié la Palestine puisqu’ils ne l’ont jamais connue et n’y ont jamais vraiment pensé que comme un problème dont il fallait se débarrasser au plus vite pour la bonne santé des affaires.
    -Cette vidéo devrait être humiliante pour tous ceux à l’extérieur de Dubaï qui justifient cette alliance avec Israël ou pire qui sont contre celle ci mais qui iront quand même passer du temps à Dubaï.
    -Enfin je ne comprends pas pourquoi cette chanteuse qui laisse entendre qu’elle se soucie des Palestiniens, puisqu’elle a un micro à la main ne dénonce pas d’abord ce que fait l’Etat colonial Israël son Etat.
    Bref l’artiste est sans doute bien intentionnée je ne comprends pas l’intérêt de cette chanson.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

De la reconnaissance et de l’ingratitude à la lumière de la morale musulmane

Les Palestiniens mariés à des citoyens israéliens exclus du programme de pass sanitaire anti-covid