in

Une amende pour des parents musulmans qui refusaient que leurs filles suivent des cours de natation

Le budjet fédéral suisse vient de s’enrichir de 1400 francs représentant le montant de l’amende infligée par le tribunal administratif de Bâle-Ville à des parents musulmans qui refusaient que leurs deux filles suivent des cours de natation à l’école primaire. Le tribunal bâlois a estimé qu’il existait un intérêt public important à ce que tous les enfants suivent les cours de natation.

Voilà une décision juridique qui réjouira l’extrême droite suisse islamophobe qui rêve de frapper les musulmans au portefeuille, y compris pour l’air qu’il respire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charlie Hebdo exige “la dissolution de tous les organismes de certification du halal”

La réponse d’Alain Juppé sur l’arraisonnement du “Dignité-Al-Karama”