in

Un prédicateur américain appelle à voter “pour le Mormon, pas pour le Musulman”

Quand elle ne précède pas Barack Obama, la rumeur tenace de son islamité le rattrape par des prédicateurs évangélistes américains bien peu charitables, qui instrumentalisent leur fanatisme religieux à des fins politiques, et affichent leurs consignes de vote sur les frontons de leur église. A quand les urnes à la place des troncs dans leur chapelle, leurs offices religieux n’ayant plus rien de très catholique à la veille de l’élection suprême ?

Terry Jones, le pasteur islamophobe d’une obscure et insignifiante église de Floride, n’a qu’à bien se tenir ! Marchant sur ses pas, son homologue du Texas Ray Miller pourrait bien lui voler la vedette depuis qu’il a hissé une banderole hautement provocatrice sur son église de la Vallée, dont le parti pris anti-Obama saute aux yeux : « Votez pour le Mormon (Mitt Romney), pas pour le Musulman ! Pour le capitaliste, pas le communiste ! » Voilà un message limpide, qu’il n’est guère besoin de décoder…

Après avoir été enterré symboliquement et avec empressement par l’illuminé de l’Amérique chrétienne, de préférence blanche et hostile aux musulmans, Terry Jones, qui n’a quand même pas osé lui réserver le même sort sacrilège qu’au Coran, jeté aux flammes, Barack Obama est de nouveau pointé du doigt comme Le musulman qui préside aux destinées de l’Amérique, cloué au pilori par des hommes d'église peu enclins à la miséricorde et à l'amour de leur prochain.

Evitant de justesse le bûcher du sombre prêcheur de la haine qui déshonore l'Amérique, il est loin le temps où Barack Obama était seulement auréolé de son image de l’homme du renouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La quête spirituelle de Diam’s et la diabolisation de l’islam

La LDJ revendique l’agression de Houria Bouteldja