in

Un parlementaire koweïtien crache sur un député “islamiste”

Les temples législatifs, quelle que soit leur terre d’ancrage,  ressemblent souvent  aux chapiteaux d’un grand cirque démocratique, mêlant des joutes oratoires enflammées à une foire d’empoigne, dans une arène où l’on croyait avoir tout vu, tout entendu…

Les parlementaires de tous pays aiment bien se donner en spectacle surtout quand ils se savent filmés, mais de là à cracher sur un collègue soit pour étancher sa soif de notoriété, soit parce que l'on  est à bout d’arguments, ou pire encore hors de son état normal, ça c'est insolite !

C’est à Mohammed al-Joueïhel, un élu koweïtien, que l’on doit un crachat intempestif visant son homologue Hamad Matar, assorti d’un deuxième geste obscène pour couronner le tout, et qui lui vaut d’être interdit d’accès au centre névralgique du pouvoir  pendant deux semaines, histoire de lui faire ravaler sa salive…

L’Assemblée bruit de la rumeur de l’état d’ébriété avancé de ce parlementaire fraîchement élu depuis le mois de février, même si elle est détonante. Mais il faut dire que le personnage est volcanique, à l’image  de sa campagne virulente contre les tribus bédouines, qui a jeté de l'huile sur le feu avant que la vengeance de ses adversaires n'embrase son QG, installé dans une tente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Villeurbanne a opté pour des menus scolaires à la carte

S’indigner et se réconcilier, tient de la dignité !