in

Un jeune hooligan russe accusé d’incitation à la haine pour avoir brûlé le Coran dans une vidéo

Notre monde, assis sur un volcan, ne manque pas d’apprentis sorciers pour le faire entrer en éruption, et parmi eux, la jeunesse ultra-nationaliste de Moscou, certainement en manque d’adrénaline, n’a rien trouvé de mieux pour se défouler que de brûler un exemplaire du Coran, traduit en russe, dans une vidéo délictueuse, où l’acte sacrilège l’a disputé à l’incitation à la haine.

Il n’a que 23 ans et déjà un lourd palmarès d’hooliganisme à son actif, Aleksandr Sokolov a comparu seul, le 21 janvier, devant la justice, fortement suspecté d’être l’un des individus qui se sont livrés à cette mise en scène outrageante, au cours de laquelle tous ont très distinctement et en choeur maudit le Livre Saint. Mais le clou du spectacle restait à venir : dans une scène véridique, sans aucun montage, qui fait froid dans le dos, le groupe, chauffé à blanc, s’est filmé dans le métro de la capitale en train d’intimider et de brutaliser un jeune homme, visiblement effrayé et tuméfié, pour l’obliger à injurier Allah et l’islam.

Placé en détention préventive au moins jusqu’à début mars, Aleksandr Sokolov a fait profil bas et reconnu les faits qui lui sont reprochés, tandis que ses complices, qui courent toujours dans la nature, sont très activement recherchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un militant du Bloc Identitaire revendique ses tags anti-islam devant ses juges

Dieudonné en garde à vue à sa propre demande