in

Un jeune américain d’origine pakistanaise éjecté d’un meeting de Donald Trump

Revêtu d’une redingote revisitée et inspirée du sherwani traditionnel (un long manteau porté dans le sous-continent indien sous domination britannique), Saqib Javed, un jeune américain de 22 ans aux racines pakistanaises, a joué les trouble-fête avec style à Warren, dans le Michigan, lors d’un meeting survolté du redoutable trublion de la course à la Maison Blanche, Donald Trump.

C’est aux cris réitérés de « Les Mexicains ne sont pas tous des voleurs, les Musulmans ne sont pas tous des terroristes » que le jeune homme, déterminé à plomber l’ambiance fiévreuse, a renvoyé le tribun populiste à sa rhétorique hautement délétère, heurtant ses oreilles ainsi que celle de ses sympathisants galvanisés.

Fugace mais retentissant, le coup d’éclat de Saqib Javed, immortalisé par un téléphone portable, lui a valu d’être très vite entouré d’une escorte policière et poussé dehors manu militari, tandis que Donald Trump, furieux, s’époumonait à la tribune, avant d’ironiser sur sa ressemblance avec Elvis Presley…

"Il y avait une raison pour laquelle je me suis habillé ainsi. Je voulais que Trump se rende compte que l'Amérique n’est pas seulement faite par et pour les Blancs", a expliqué Saqib Javed à Free Press. "L'Amérique est plurielle, elle est composée de différentes races, différentes religions, c’est un melting-pot. Je veux qu'il se rende compte qu'il ne peut pas dire des choses sectaires et haineuses sur les minorités dans ce pays. Nous sommes tout aussi importants que la majorité", a-t-il insisté, en promettant à Trump qu'il ferait à nouveau irruption dans ses réunions publiques. "Il reverra mon visage", a-t-il assuré.

Saqib Javed n’est pas le premier à avoir été éjecté du grand barnum mis en musique par Donald Trump, et il ne sera certainement pas le dernier à en être refoulé, d'ici au mois de novembre, pour avoir fait entendre une voix dissonante dans ce concert du cynisme politicien et de l’instrumentalisation du racisme sous toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La chaîne Sky News dit avoir récupéré les noms de 22.000 membres de Daesh

De jeunes syriennes transformées en princesses Disney dans un camp de réfugiés au Liban (vidéo)