in

L’Iran dénonce le “racisme” de l’administration Trump

Parmi les sept pays visés par le décret anti-immigrés de Donald Trump, l'Iran est celui qui a réagi avec le plus de fermeté, Téhéran ayant appliqué aussitôt le principe de réciprocité contre les citoyens américains. Pour le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, la décision de la Maison-Blanche est non seulement discriminatoire, mais en plus contre-productive dans la perspective de la lutte anti-terroriste. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Madeleine Albright, ennemie jurée de Trump, se dit prête “à s’enregistrer comme musulmane par solidarité”

Mort de Maurice Gloton, grand traducteur des œuvres d’ Al Ghazâlî et Ibn ‘Arabî