in

Un homme condamné à dix mois de prison pour avoir profané la mosquée d’Edimbourg

Alors que les tagueurs islamophobes de l’ombre qui sévissent dans nos villes et nos villages, souillant et vandalisant les édifices musulmans sans répit, courent toujours dans la nature à la consternation générale et en dépit de l’indignation officielle, en Ecosse, non seulement un profanateur de mosquée a été pris dans les mailles du filet, mais il a été envoyé croupir en prison.

Autre contrée, autre manière d’éradiquer les actes anti-musulmans et de mettre un terme à l’impunité de ces agressions ciblées, à Edimbourg, Wayne Stilwel pourra toujours méditer son expédition nocturne du 31 janvier dernier, au cours de laquelle il s'en est pris sciemment à la grande mosquée locale, derrière les barreaux pendant dix longs mois. En effet, celui-ci avait été interpellé quelques jours après avoir recouvert de bacon les poignées de la porte principale du lieu de culte et jeté de la viande de porc dans son enceinte, occasionnant un grand émoi parmi la communauté musulmane de la ville.

Plaidant coupable lors de la comparution devant ses juges au mois d’août, l’homme de 25 ans, qui est déjà passé par la case prison d’Edimbourg pour d’autres méfaits, a reconnu son infraction, jugée « injurieuse » par le Sheriff Gordon Liddle, ce dernier appelant avec force à faire un exemple.

"La peine privative de liberté est inévitable" a-t-il exhorté, devant un Wayne Stilwel faisant profil bas, qui avouait avoir agi en connaissance de cause, pleinement conscient du sacrilège qu’il commettait en se servant du bacon pour offenser les musulmans de la région.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fusillade à Washington : les médias américains ont hâtivement accusé les musulmans…

Hayat Sindi, ou l’irrésistible ascension d’une brillante scientifique saoudienne