in

Canada : nuit tragique à Toronto. Une fusillade a blessé cinq fidèles devant une mosquée

Fortement commotionnés par la fusillade qui, samedi dernier, sur le coup de 1 heure du matin, éclata aux abords de la mosquée de Scarborough, blessant grièvement cinq fidèles, âgés de 28 à 35 ans, qui venaient d’y accomplir les prières de Tarawih, les musulmans de Toronto ne pouvaient imaginer scénario plus cauchemardesque pour assombrir le mois béni de Ramadan.

Selon les premiers éléments de l’enquête qui a été immédiatement diligentée, ces cinq maris et pères de famille étaient en train de converser sur le parking attenant au lieu de culte et sur le point de partir, quand ils ont été brusquement fauchés par les tirs d’un ou plusieurs individus, montés à bord d’une voiture bleue, victimes vraisemblablement d’une « attaque à l’aveugle ».

Trois jours après cette nuit tragique, leur pronostic vital n’est fort heureusement plus engagé, deux d’entre eux ayant même pu retrouver la chaleur de leur foyer.

Alors que des zones d’ombre restent à éclaircir, et qu’un immense frisson d’effroi a depuis parcouru l’ensemble de la communauté musulmane canadienne, Nadeem Sheikh, membre du Conseil d’administration de l’Association musulmane de Scarborough, a fait part de sa profonde consternation, teintée d’une peur irrépressible.

Publicité

 

 « Je suis vraiment bouleversé et inquiet. Cinq hommes mûrs, adultes et chefs de famille ont été ciblés et blessés gravement », a-t-il confié, la voix tremblante, avant d’appeler de manière vibrante à protéger la communauté musulmane. « Je demande instamment aux autorités de Toronto, avec lesquelles nous travaillons en étroite collaboration, de tout mettre en oeuvre pour appréhender les suspects dans les meilleurs délais, et ramener la paix et la sécurité dans notre ville. La communauté musulmane doit être protégée et rassurée ». 

Sous le choc, Khera Kamal, la députée fédérale de la circonscription de Brampton Ouest, a martelé : « La haine et l’islamophobie sont inacceptables, elles n’ont pas leur place ici », clamant avec force : « les musulmans méritent de pouvoir observer ce mois sacré sans craindre pour leur vie ».

Publicité

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Riyad : un candidat marocain aveugle en demi-finale d’un concours international de récitation du Coran

Des paroles de vérité, une vie de mensonge