in

Riyad : un candidat marocain aveugle en demi-finale d’un concours international de récitation du Coran

Yunus's talent reaches the final stages of the contest

Récitateur du Coran pas comme les autres, le Marocain Younes Gharbi a magnifiquement transcendé son handicap en Arabie saoudite, lors du prestigieux concours international dédié à la mémorisation et à la psalmodie du Livre Saint.

Frappé de cécité depuis l’enfance, il est la véritable révélation de cette compétition de haut vol, riche en prouesses vocales mais aussi richement dotée (à hauteur de plus de 3,2 millions de dollars), qui s’est récemment déroulée à Riyad, sous l’égide de l’Autorité du divertissement.

Ce concurrent à part qui, tout au long de l’adolescence et au prix de grands efforts, s’efforça de compenser la perte cruelle de la vue en stimulant sa mémoire auditive, aspirait à faire la différence sur scène. C’est en subjuguant un jury d’experts qu’il se démarqua des autres candidats en lice, sous les projecteurs de la télévision officielle saoudienne.

En effet, devant les caméras de l’émission Scent of Speech (Otr Elkalam) et sous le regard émerveillé de savants musulmans, Younes Gharbi emporta l’adhésion de tous, et se vit ouvrir les portes de la demi-finale. Doté d’une voix envoûtante qui s’est élevée au-dessus d’autres belles voix, le seul candidat aveugle du concours s’est imposé comme un challenger de taille, avec lequel il fallait désormais compter.

Des années durant, le jeune Younes Gharbi surmonta son handicap en écoutant inlassablement les psalmodies du Noble Coran, jusqu’à ce qu’elles résonnent profondément en lui, jusqu’à ce qu’elles pénètrent son coeur, jusqu’à ce qu’il en devienne, à l’âge adulte, un récitateur des plus inspirés. 

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Islam, radicalisation et terrorisme : ce que nous apprennent les études scientifiques

Canada : nuit tragique à Toronto. Une fusillade a blessé cinq fidèles devant une mosquée